Maison à ossature bois : la construction en images

mardi 05 mai 2009 Écrit par  Laurence Parmelan

ossature-bois-gros-oeuvre-0.jpg

C’est bien connu, la construction d’une maison en ossature bois ne prend que quelques semaines entre la conception des panneaux en atelier et le montage sur chantier. Nous prenons ici l'exemple remarquable d’une maison en ossature bois basse consommation construite par Maisons Durables à Moirax, près d’Agen.

Mise en chantier par les deux sociétés de l'entreprise Maisons Durables, Atelier d'architecture et Eco-construction et bois, cette maison individuelle a été conçue sur mesure pour s'adapter à un terrain à forte pente. Actuellement en cours de labellisation Effinergie, sa consommation d'énergie théorique sera de 45 kWh/m².an dont seulement 15 kWh/m².an pour les besoins en chauffage et en ventilation.

intérieur de la maisons en ossature bois Du fait de la nature argilo-calcaire et pentue du terrain, plutôt qu'une dalle de béton, on met ici en œuvre des micro-pieux sur lesquels reposera la maison. Les premiers panneaux en bois préfabriqués en usine arrivent sur le  chantier.

Traditionnellement, le montage du gros oeuvre de la maison ne demande que 5 jours ; ici il aura fallu une semaine supplémentaire pour la construction sur chantier du toit du RDC. Et un mois en atelier pour la préfabrication des panneaux de l'ossature bois. 

Le coût de la maison - hors terrain et hors équipement de la cuisine - pour une surface de 185 m² est de 400 000 €. Un coût élevé convient le directeur général de Maisons Durables, Didier Duloube qu’il explique notamment par la nécessité d'une fondation sur micro-pieux. La photo ci-dessus donne une idée des volumes importants de la maison.

A noter une des particularités du projet, les panneaux de l’ossature sont en pin maritime provenant de la région Aquitaine et n’ont donc nécessité que 60 kilomètres de transport. Il est en effet courant que le bois provienne des pays du Nord ou de l’Est.  Idem pour le bardage, du pin Doublas, originaire de la région Centre.

Les étapes de la conception jusqu'au montage de l'ossature bois

maisons à ossature en bois

1 - Chaque détail de l'ossature bois est dessiné à l'aide d'un logiciel spécifique. Ce sont les données issues du logiciel qui vont piloter directement les machines de découpe, dites machines à commande numérique.

ossature bois assemblage et bardage

2 - Les montants d’ossature sont débités et assemblés selon les plans fournis par le bureau d’étude (ci- dessus photo de gauche). Les murs reçoivent une isolation par l’extérieure en fibre de bois. Celle-ci est complétée par à de la ouate de cellulose ou de la fibre de bois à l'intérieur de l'ossature.ossature bois, murs prêts à la pose Les liteaux sont posés sur l'isolation avant la pose du bardage extérieur (ci-dessus photo de  droite). Les murs finis, isolés et bardés ( photo ci-contre), font 26 cm d’épaisseur pour un niveau de performance optimal : moins de 15 kwh/m²/an de besoin en chauffage (selon l’étude de simulation thermique réalisée par Ecocampus). Les murs terminés sont ensuite stockés dans l’attente d’être transportés sur chantier.

maisons en bois. Fondations sur micro-pieux

3 - (ci-dessus) Sur le chantier, les poutres principales du plancher sont prêtes pour recevoir les premiers murs, livrés par camion.

montage maison en ossature bois

4 - La première partie du bâtiment est montée en quatre heures. le montage est d'une grande simplicité (détails ci- dessous). L'ensemble du rez-de-chaussée est monté en une journée.

ossature-bois-montage-murs-chantier-0.jpg

Montage d'une maison à ossature bois

5 - Le niveau R+1 est livré une fois que le solivage du plancher sur le séjour est réalisé (c'est la seule partie qui n'est pas préfabriquée, elle demande une semaine de travail). Les murs de l’étage sont assemblés en cinq heures. L’opération est délicate car il y a un porte à faux important sur la partie arrière du bâtiment. Certains éléments de murs seront bardés sur chantier pour assurer l’alignement parfait des lames de bardage entre les niveaux.

maisons bois pose des caissons de  toit 

6 - Il reste à poser les caissons de toit sur l’étage qui ont été préfabriqués en atelier. Les caissons de toit sont isolés par 35 cm de ouate de cellulose afin d’assurer un confort d’été important. A ce stade il reste à monter une partie de la toiture du séjour.  L'assemblage du gros oeuvre de la maison passive n'aura pris que 5 jours, réalisation du solivage sur le rez-de-chaussée excepté.  

Caractéristiques techniques 

Structure
Maison ossature bois en pin maritime sur micro-pieux

Isolationinsuflation de ouate de cellulose
Murs : doublage intérieur Placo – vide d’air de 40 mm pour les réseaux de plomberie et d’électricité – panneaux de contreventement Pavatex et  frein vapeur – Ossature bois (145 mm) remplie de ouate de cellulose (145 mm) + isolation par l’extérieur en panneaux de fibre de bois (60 mm) + bardage revêtement extérieur.
Toiture : frein vapeur + 350 mm de ouate de cellulose
Plancher : 350 mm de ouate de cellulose + plancher

Menuiseries
Double vitrage argon bois-aluminium

Revêtement extérieur
Bardage pin Douglas

Couverture
Membrane type EPDM en caoutchouc thermosoudé Firestone 

Chauffage / Ventilation
Poêle à bois ; chauffe serviettes électriques dans les salles de bains
Chauffe-eau solaire (4m² de panneaux solaires thermiques)
Ventilation double flux à récupération de chaleur 

Autres équipements 
Système de refroidissement : Geocooling associé à la ventilation double-flux. Le Geocooling rafraîchit le bâtiment en puisant la fraîcheur du sol par des tubes implantés à 1,50 sous terre.
Double réseau pour la récupération d’eau de pluie.

Cet article a été réalisé et illustré grâce aux documents aimablement fournis par le constructeur Maisons Durables

A lire également sur DDmagazine

Mise en oeuvre de la ouate de cellulose ( 3 vidéos)

Guide pratique ouate de cellulose

Tous les articles maisons passives