Du solaire photovoltaïque sur le toit de votre entreprise

mercredi 03 juin 2009 Écrit par  Yves Heuillard

Installation solaire photovoltaique à Angers

Entreprises, agriculteurs, ou collectivités locales, vous avez des toits, devenez  producteur d'électricité verte et faites un placement financier sans risque. Vraiment ? Voilà un exemple détaillé avec son analyse économique pour une petite mise en jambe avant la signature de votre contrat.

L'installation solaire que nous prenons en exemple est située dans la région de Nevers. Il s'agit d'une installation de 300 m² de panneaux photovoltaïques sur les locaux d'une entreprise, la sarl Felix, dont le métier est la location de bâtiments industriels. L'entreprise a fait affaire avec Energia, une filiale du groupe GDF Suez. C'est le département Provoltaïs d'Energia, spécialisé dans les installations destinées aux professionnels (par opposition aux particuliers), qui a supervisé l'ensemble de l'installation, des études techniques préliminaires jusqu'au raccordement au réseau EDF.

solaire photovoltaïque à AngersL'installation est intégrée dans le bâti et profite donc du tarif de rachat EDF de 0,60176 € le kWh HT. Techniquement il s'agit de panneaux en couche mince de First Solar.  Il ne s'agit donc pas de panneaux en silicium monocristallin ou polycristallin que l'on trouvent généralement, mais des panneaux en tellurure de cadmiun( CdTe). Ils offrent deux avantages : ils sont recyclables à 95% et sont d'un meilleur rendement économique (production /coût) bien que leur rendement nominal (watts crête par m²) soit inférieur aux panneaux de silicium monocristallin (-20%). Il sont également moins sujets à une perte de performances avec l'augmentation de température. La toxicité du cadmium oblige le fournisseur a un contrat de recyclage en fin de vie.

Caractéristiques techniques de l'installation

Type de panneau : First Solar.
Puissance installée : 30,45 kWc.
Surface efficace de panneaux : 302 m².
Surface totale occupée en toiture 320 m².
orientation/inclinaison : Sud Ouest : 20°.
Type de bâtiment : charpente métallique.
Contrôle à distance par Energia au travers de Internet, avec mesure de la production et sonde de température.

Production estimée la première année : 31 690 kWh.
Production en kWh par m² et par an : 104.
Coût total hors taxe : 178 200 euros.

La garantie de productible et  le contrat de maintenance

Par garantie de productible comprenez que le prestataire, en l'occurrence Energia, s'engage sur une production annuelle minimale. Celle-ci est calculée de manière suivante : production annuelle moyenne sur 20 ans moins 10%.  Le calcul tient compte de la dégradation des performances des panneaux pendant 20 ans ( de l'ordre de 20% en fin de période). Dans le cas présent le calcul de la moyenne de production est de 30 133 kwh, soit une garantie de 27 120 kwh. L'ensemble du contrat de maintenance et de la garantie de productible est souscrit au moment de la signature du contrat pour un montant compris entre 0,3 et 0,6 %  du prix de l'installation.

Que couvre l'assurance dommages et pertes financières ?

Elle garantit contre les dommages que pourrait subir l'installation, du fait d'intempéries par exemple, et contre la perte financière qui pourrait en résulter. Dans l'offre d'Energia, elle inclut l'extension de responsabilité civile exigée par EDF, extension destinée à couvrir d'éventuels dommages au réseau électrique causés par l'installation. Son coût est ici de l'ordre de 2,20 euros pour 1000 € HT investis, et ce par an; soit dans le cas présent 391 euros HT par an.

économie d'un projet professionnel de production d'électricité photovoltaïque

Selon Frederic Crobeddu, gérant de l'entreprise Felix Sarl, les avantages sont de plusieurs ordres : "d'abord la valeur ajoutée au bâtiment, la création d'un revenu qui vient en déduction des charges fixes du bâtiment, la réduction d'impôts sur les sociétés sachant que l'installation peut être amortie sur un an". S'ajoutent à ces avantages une anticipation de la mise en place de la taxe carbone, l'économie de la couverture du toit remplacée par les panneaux.

Dans le cas de cette installation, le financement a été réalisé sur les fonds propres de l'entreprise, mais pour d'autres installations en projet, Frederic Crobeddu fait appel à un crédit total sur 10 ans (4,80 %). Dans ce cas le capital est toujours amorti la première année, et les intérêts sont imputés sur les charges financières de l'entreprise, "ansi je suis à l'équilibre dès la première année, et en année 10, l'immeuble procure un revenu de l'ordre de 20 000 euros par an." La seule difficulté, toujours selon notre interlocuteur, réside dans la procédure admistrative liée à la demande de raccordement auprès de ERDF : "ça peut prendre 6 mois, il ne faut pas hésiter à se déplacer".

Bien évidemment selon les entreprises, le recours au prêt et la durée de l'investissement pourront être différents, mais le principe est posé.

La production photovoltaïque en chiffres 

Pour éclairer notre lecteur nous avons fait le calcul des éléments financiers de la première année d'exploitation par la SARL Felix. A supposer que l'installation soit financée par un emprunt total à 4,80% sur 10 ans (120 mensualités de 1872,71 euros pour un coût du crédit de 46 526 euros), amortie sur un an, et sur la base de la production minimale garantie.

Economie d'impôts en année 1 : 58 000 euros (33% de 178 200 euros).
Revenu en année 1 généré par le revente de l'électricité : 16320 euros.
Charges financières déductibles : 8243 euros.
En réalité, la production sera plus importante, d'une part parce que nous avons pris pour base de calcul la garantie de productible, et parce que les panneaux sont tout neufs (comptez ici plutôt de de l'ordre de 23 000 euros).

Si on raisonne maintenant en amortissement linéaire sur 10 ans, les charges financières, remboursement du capital + intérêts sont de 22 472 euros par an ; l'opération est donc pratiquement à l'équilibre dès la première année, pour un revenu assuré de entre 16320 euros et 20 000 euro après 10 ans en tenant compte du vieillissement des panneaux mais sans tenir compte de la revalorisation de prix de rachat de l'électricité qui est automatique. On vous avait dit mirobolant, nous vous laissons en juger...D'autant que tout est garanti par contrat ; le risque est quasi-nul.

Et aussi sur DDmagazine

Notre guide pratique sur les panneaux solaires photovoltaïques

Photovoltaïque en île de France : Quelle rentabilité ?

Tous nos articles sur l'énergie solaire