240 km/h en moto électrique

vendredi 12 juin 2009 Écrit par  Sylvain Michel

Cette moto, c’est la Mission One. Dessinée par le studio de design de Yves Béhar, elle sort des ateliers californiens de US Mission Motors. Le bolide est électrique, son esthètique et ses performances font oublier qu'il roule majoritairement au charbon.

La toute jeune société californienne Mission Motors, a imaginé et conçu la moto électrique de production la plus rapide au monde. Dessinée par le studio du célèbre designer Yves Béhar, la moto a couru le vendredi 12 juin 2009, sur l’île de Man (territoire britannique en mer d’Irlande) lors de la première compétition de motos électriques organisée par TTXGP (24 motos et pilotes venant de 7 pays différents étaient présents - liste complète des engagés). Ci-dessous une vidéo tournée pendant l'entrainement.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=Z1BHo3fYzJc 480x300]

L’autonomie procurée par la batterie lithium-ion est de 250 km ; temps de recharge : 2 heures sur 220V et 8 heures sur 110V. Par ailleurs, un système de récupération de l'énergie lors du freinage est installé sur la roue arrière. Les équipements sont signés par des fournisseurs de renom : le Brembo double disque (310 mm de diamètre), les étriers de freins radiaux, ou encore la grosse fourche öhlins (43 mm de diamètre) à l’avant. On retrouve des équipements sortant des mêmes ateliers à l’arrière tandis que les jantes sont des Marsesini en aluminium forgé. La moto est fourni avec le logiciel et la connection wifi nécéssaire au paramétrage de l'engin.

Côté performance, la Mission One est capable d’atteindre les 240 km/h. C’est 40 km/h plus vite que l’ancienne détentrice du record, la Vectrix Superbike. Le couple de 136 N.m (newton-mètre) de l'engin sont disponible de façon continu dès 0 km/h et jusqu'à 100 km/h, contrairement à une moto traditionnelle dont le moteur thermique oblige à changer de vitesse.

D’un point de vu esthétique, la Mission One casse les codes du domaine des véhicules électriques en s'affranchissant du style "citoyen, responsable, bio, etc." que l'on a souvent l'habitude d’observer sur ce segment. Conformément aux performances et à l'état d'esprit de la machine, Yves Béhar a travaillé un style sans concession, agressif et conservateur, lui donnant une touche rétro et moderne à la fois, qui la rapproche des sportives italiennes de l'époque.

La Mission One sera produite à 50 exemplaires. Ces quelques bienheureux devront débourser 69 000$ (= 53 000 €) pour cette moto, disponible dès 2010. Une version de série plus abordable sera commercialisée l’année suivante.

Aussi sur DDmagazine

La moto la plus rapide du monde marche à piles