Halte au bois illégal

jeudi 14 février 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

 Savez-vous d'où vient le bois de votre mobilier ? Dans un article du quotidien britannique The Guardian, John Neslon explique comment la demande de produits en bois pèse sur la survie de communautés autour du monde. Si vous étiez informé de la provenance de vos meubles, seraient-ils toujours aussi confortables? WWF-France s'est saisie de cette inquiétude en lançant la campagne « Je dis non au bois illégal ». D'après l'organisation internationale: « 39% des importations françaises de bois tropical (tous pays confondus) seraient d’origine illégale et la France se situe au premier rang européen des importateurs de bois en provenance des pays du bassin du Congo. »L'organisation a passé au crible douze enseignes distribuant du mobilier de jardin en bois. Résultat : 70% des produits ne présentent pas d'indication sur leur origine ; et 90% n'ont pas d'indication sur le nom scientifique de l'essence.

En tant que consommateurs, nous pouvons agir en commençant par se poser les bonnes questions à l'achat de produits en bois: « d'où vient le bois, est-ce une essence menaceée? les garanties environnementales sont-elles suffisantes? Pour vous aider dans votre démarche, un label garantit une amélioration des pratiques de gestion forestière, une certification basée sur des audits de terrain annuels et une information transparente des consommateurs: le label FSC, Forest Stewardship Council.
Trouvez sur le site internet de Greenpeace les points de vente où trouver du bois FSC. Attention, il est probable que certaines enseignes citées dans cette liste ne vendent pas que du bois FSC. Consultez le tableau des essences menacées dans le document pdf du WWF.