Peugeot BB1 100% électrique : un concept intelligent

mercredi 16 septembre 2009 Écrit par  Yves Heuillard

Peugeot bb1 concept de voiture électrique

Vous en avez assez des concepts de voiture du futur, nous aussi. Mais cette fois les concepteurs de la Peugeot BB1 sont vraiment partis d'une feuille blanche pour concevoir un petit véhicule urbain vraiment innovant. Le tout évoquant un retour en force des ingénieurs et un parfum d'aventure technologique et industrielle à la française dont nous avions perdu le goût.

Le concept BB1 de Peugeot, est un petit véhicule urbain pour quatre personnes dans lequel tout est repensé à parir de zéro :  motorisation, architecture, style, conception intérieure, conduite, connectivité, avec la volonté affichée de respecter le plus possible l'environement.

Premier défi pour les équipes de Peugeot : loger quatre personnes dans 2,5 m de long. L’organisation de l’habitacle s’inspire des deux roues en termes d’ergonomie : le conducteur prend ainsi les commandes du véhicule en adoptant une nouvelle position de conduite, plus verticale, ce qui est notamment rendu possible par l’absence de pédalier au plancher. bb1 peugeot automobile électrique - intérieurLe passager arrière se place en tandem derrière lui. Côté droit, les passagers avant et arrière adoptent la même position. L’accès des occupants est facilité par l’ouverture inversée des portes, tandis que l’accès au coffre est réalisé par un hayon et un hobby (porte basse). L’intérieur se transforme au gré des besoins pour offrir un volume de chargement allant de 160 litres (avec quatre occupants) à 855 litres (une seule personne à bord).

Pourquoi Peugeot BB1 ?

L’appellation « BB1 » fait référence à l’histoire de la marque et aux modèles « Bébé Peugeot » de 1905 et 1912, un concept de véhicule ultracompact, léger et électrique… Le concept n’est pas non plus sans rappeler la Peugeot VLV. Construit entre 1941 et 1945 en 377 exemplaires, ce véhicule permettait de subvenir à certains besoins quotidiens en pleine période de restriction de la Seconde Guerre mondiale.

Voir sur DDmagazine l'histoire de la voiture électrique.

La BB1 joue également au maximum la carte de l’interactivité technologique. L’écran couleur et le système audio du véhicule retranscrivent ainsi les fonctionnalités du smartphone de chacun : téléphonie, navigation, accès Internet, radio, MP3… il suffit de connecter l’appareil sur la prise USB, voire la prise 12 V si besoin est.

De même, les caméras de rétrovision, intégrées dans les phares avant (équipés de lampes à LED) permettent, en supprimant les rétroviseurs, d’optimiser la largeur du véhicule et d’améliorer son aérodynamique, tout en participant à l’ambiance singulièrement high-tech de l’intérieur.

moteur éléctrique dans la roue par MichelinDes moteurs électriques dans les roues 

Le mode de propulsion est 100 % électrique. L'engin est équipé de moteurs-roues à l’arrière, étudiés avec Michelin (photo ci-contre). Ce qui permet de gagner encore de la place. S’inspirant de la réglementation des quadricycles, la puissance totale délivrée ne dépasse pas les 15 kW (20 ch), soit 7,5 kW par moteur, une puissance optimale compte tenu du poids du véhicule et de son caractère urbain. Ses caractéristiques lui permettent toutefois une bonne accélération (0 à 30 km/h en 2,8 s) et un bon niveau de reprises (30 à 60 km/h en 4 s), qui devrait procurer un certain plaisir de conduire.

Les batteries sont de type lithium-ion. Elles permettent une autonomie confortable de 120 km. Chacun des deux packs de batteries fournissant l’énergie aux deux moteurs respectifs est logé sous les blocs d’assise droit et gauche, ce qui évite tout impact sur l’habitabilité et l’espace de rangement. De plus, cette implantation entre les deux axes de roues avant et arrière est favorable au centrage des masses du véhicule, au bénéfice de sa stabilité, notamment lors de freinages appuyés.

Un chassis tubulaire inspiré de la moto 

Côté architecture, la BB1 est basée sur un châssis tubulaire spécifiquement réalisé avec Peugeot Motocycles. Il intègre l’ensemble des liaisons au sol du véhicule : la direction électrique, les trains roulants (des doubles triangles avant et arrière), les combinés ressort-amortisseurs, etc. La carrosserie est composée d’une cellule très légère, en carbone, conçue essentiellement pour assurer l’étanchéité de l’habitacle, ce qui ouvre potentiellement des perspectives en matière de personnalisation, voire de diversité de silhouettes… Au final, la masse du véhicule ne dépasse pas les 600 kg, batteries comprises.

Au vent, au soleil ou à l'uranium mais pas au charbon

Pas de carburant fossile, dit Peugeot. Mais à quoi roule la BB1 de Peugeot ? Car manifestement la BB1 consommera majoritairement du combustibe fossile dans les centrales électriques (voir notre article) ; et quand elle roulera à Shanghaï, elle roulera plutôt au charbon. bb1 peugeot automobile électrique - intérieurPeugeot dit aussi que grâce à la présence de cellules photovoltaïques sur le toit du véhicule, la ventilation de l’habitacle fonctionne en permanence dès lors qu’il y a de la lumière. Nous aurions préféré, "dès qu'il y a du soleil", gardons en tête qu'un mètre carré de cellules solaires produit une puissance de l'ordre de 100 W, qui tombe rapidement à 10 watt s'il y a un petit nuage, et à rien du tout si le soleil est déclinant (Peugeot annonce un rendement de 16% pour ces cellules, ce qui est très bien pour des cellules souples). Ceci étant dit l'idée est bonne, car précisément quand il y a du soleil,  et quand votre voiture est en stationnement, les panneaux solaires peuvent assurer une pré-ventilation de l’intérieur. Des filtres hautes performances et à charbon actif capturent les particules polluantes et les poussières ultrafines.

En conclusion, et mise à part ces allégations de voiture propre, toujours excessives et à notre avis trompeuses (une pratique de moins en moins courante toutefois), le concept de la BB1 Peugeot, correspond bien au transformations attendues du marché, en Europe bien sûr, mais tout particulièrement dans les mégapoles saturées des pays émergents. Reste à voir le prix, sur lequel le constructeur ne communique pas pour l'instant ,pas plus qu'il n'indique une date de sortie.

Caractéristiques techniques de la Peugeot BB1

MOTEUR ELECTRIQUE (propulsion)
Moteur-roue Michelin dans chacune des roues arrière (moteur électrique, réducteur, étrier de frein). Type Synchrone à aimants permanents .Puissance en continu 2 x 7,5 kW. Puissance maxi 2 x 10 kW. Couple maxi à la roue 2 x 320 Nm. Batteries haute tension de type Lithium-ion

PNEUMATIQUES
Type Michelin Energy Saver Dimensions 195 x 50 R16

PERFORMANCES (conducteur seul)
Accélération de 0 à 30 km/h (s) 2,8. Reprise de 30 à 60 km/h (s) en 4,0s. Vitesse maximale de 90 km/h. Autonomie de120 km. Cx / SCx : 0,36 / 0,75  

DIMENSIONS (m).
Longueur hors tout 2,50. Largeur caisse hors tout : 1,60. Hauteur en ordre de marche :1,54. Empattement : 1,80. Porte-à-faux AV / AR : 0,40 / 0,30/ Voie AV / AR : 1,40.

POIDS
Hors batteries 500 kg.  Avec batteries 600 kg.

Aussi sur DDmagazine 

Voiture électrique, combien de CO2 ?

3771 km avec un litre d'essence !

Smera, une voiture électrique comme un scooter

 

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.