La plus belle cabane du monde est invisible

lundi 17 mai 2010 Écrit par  Nicolas Sivan

cabane dissimulée dans un tas de bois

Voilà une cabane au design unique. Imaginée par l'architecte batave Piet Hein Eek, elle est à mi-chemin entre l'abri de chasse et le simple tas de bois. En apparence du moins... [Photos Thomas Meyer]

Ne vous y trompez pas : conçue à la demande du compositeur et humoriste Hans Liberg, cette cabane, ou cet abri de jardin, comme vous voudrez, est un studio d'enregistrement. Il offre tout le confort moderne. Le musicien s'y rend régulièrement pour travailler sans être dérangé et surtout, sans déranger... Installé à l'orée de la forêt, son havre de paix est parfaitement dissimulé quand les fenêtres sont fermées.

La cabane en rondin, volet fermé

Le principal matériau utilisé dans la construction de cette cabane est, bien évidemment, le bois. Seules les ouvertures, utilisées pour faire rentrer la lumière et pour ventiler la pièce, contiennent du plastique et de l'acier. L'architecte souhaitait rester au plus près de « la cabane au fond du jardin ». Et celle-ci est des plus agréables. Elle a le bon goût de se fondre totalement dans le paysage environnant et, cerise sur le gateau, de pouvoir être transportée car elle est montée sur des roues. Une initiative intéressante dont on a immédiatement envie de s'inspirer, tant les catalogues d'abris de jardin et de cabanes recèlent de propositions hideuses.

Pour en savoir plus

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.