Compteurs intelligents : quels avantages?

mercredi 30 juin 2010 Écrit par  Nicolas Sivan
Depuis peu, les compteurs intelligents pointent le bout de leur nez chez les particuliers. Ils permettent notamment de connaître la consommation d'énergie et d'eau d'un logement à chaque instant, et de réduire au maximum les dépenses qui y sont liées. Alcimed, une société de conseil, dresse le bilan des avantages dont chacun peut déjà profiter.

L’Europe s’est engagée dans la voie de la sobriété énergétique, avec un objectif de 20% d’amélioration de l’efficacité énergétique – c'est-à-dire utiliser 20% d’énergie en moins pour rendre les mêmes services aux usagers. Plusieurs approches complémentaires sont possibles pour atteindre ce but ; s’agissant de la consommation des particuliers, on peut utiliser des appareils moins énergivores (électroménagers de catégorie A ou A+), mieux isoler son logement, utiliser des modes de chauffage plus efficaces (pompe à chaleur, plancher chauffant…) ou encore modifier son comportement. C’est à ce dernier défi que s’attaquent aujourd'hui de jeunes sociétés de services telles qu’Edelia (filiale d’EDF) ou Ijenko.

Ces sociétés ont en effet mis au point de nouvelles offres qui permettent aux particuliers de connaître en détail et en temps réel leur consommation d’électricité et de pouvoir agir sur celle-ci à distance ou par anticipation. Certaines sociétés proposent également de suivre en temps réel la consommation de gaz et d’eau.  

Projets futurs d'installation de compteurs intelligentsTous ces services reposent sur un réseau d’appareils dont l’élément clé est un boîtier ressemblant à une « box » ADSL. Ce boîtier utilise Internet pour remonter régulièrement les informations qu’il accumule et recevoir des instructions à distance, via une interface dédiée et accessible uniquement par le client. Ce boîtier est relié au reste de l’équipement (capteurs, compteur, prises intelligentes…) par des technologies sans fil. Les avantages qui en découlent sont remarquables [ci-contre le Barowatt de la société Watteco (90 euros) qui calcule précisément votre consommation d'électricité, voir notre article]



Suivi de la consommation et alertes

Ce service donne en quasi temps réel une visibilité sur la consommation en énergie (gaz, électricité) et en eau. à intervalle régulier, les informations issues des capteurs et centralisées sur la box sont envoyées vers le serveur de la société prestataire. Ainsi, le particulier peut consulter sur son interface web l’historique de ses consommations (par heure, par jour, par mois, etc.), la puissance et le débit instantanés (équivalents à la consommation d’essence instantanée en voiture). Ce service permet également d’établir des comparatifs entre les différents modes de consommation afin de réduire sa facture.  
Le suivi des consommations est associé à un service d’alertes qui permet de recevoir des SMS ou des e-mails en fonction du paramétrage souhaité. Par exemple, le particulier peut être prévenu en cas de consommation anormale d’eau, souvent synonyme de fuite.

Pilotage à distance et programmation des appareils

Il est possible de piloter à distance des appareils électriques grâce à des prises intelligentes positionnées entre la prise murale et l’appareil visé. Un simple clic sur une interface associée permet de l’activer ou de le désactiver à distance. Ce système est pratique pour remettre en route les radiateurs électriques et préchauffer le logement en rentrant de vacances ! Si le logement est équipé de capteurs de température et d’humidité, le système de chauffage peut être automatisé pour assurer un meilleur confort tout en limitant la consommation d’énergie durant les absences. 

Le prix à payer

« Tous ces services sont intéressants, mais peu de particuliers vont être prêts à payer un abonnement qui peut aller de quelques euros à quelques dizaines d’euros, voire d’acheter l’équipement, sophistiqué et donc coûteux, pour en bénéficier. C’est pourquoi les sociétés qui se positionnent sur ce marché proposent souvent des offres de sécurité complémentaires, qui permettent d’attirer un public plus large », commente Julien Barreteau, consultant chez Alcimed [à ce sujet notre lecteur pourra se reporter à notre article sur le service Powermeter de Google qui est gratuit et fait gagner de l'argent à tout le monde, NDLR].

Modification d'un schema Google
Ci-dessus image reprise de la proposition de Google pour son service gratuit Powermeter.

Une fois que l’élément intelligent - la box - est installé, il est possible d’ajouter d’autres types de capteurs qui fourniront des services additionnels tels que des détecteurs de mouvements ou de fumée, etc. Il suffit de paramétrer l’installation via l’interface web pour être alerté de phénomènes anormaux tels que des mouvements détectés dans le logement lors d’une absence.

Le véritable enjeu des compteurs électriques intelligents

Dans cet article, les consultants de Alcimed se placent dans une logique de fourniture de services par un prestataire qui centralise les données. Cette logique ne valorise pas, du moins pour l'utilisateur final, la valeur créée par la régulation de la consommation électrique en fonction de la production. 

Une autre logique, conduit à associer à la fourniture d'électicité des données de provenance et de prix, qui permettront à l'utilsateur de progammer ses consommations et de choisir ses fournisseurs. Dans ce cas le prestataire central n'existe plus et la valeur créée par l'intelligence du réseau est partagée, entre fournisseurs, distributeurs, et consommateurs.

 Grâce au pilotage à distance, le particulier peut aussi programmer l’allumage automatique d’une lampe dans son salon tous les soirs pour donner l’impression que quelqu’un est là alors qu’il est en vacances. Des services plus sophistiqués peuvent être proposés, qui font appel à un intervenant extérieur : par exemple, dans le cas de personnes âgées et isolées, une alarme préviendra un opérateur dès lors qu’aucun mouvement n’est détecté pendant plusieurs heures en journée. Cet opérateur appellera la personne pour s’assurer que tout va bien. On peut également demander l’intervention automatique d’une société de surveillance en cas de mouvement anormal détecté, de la même manière que dans des offres de sécurité classiques.  

Sensibilisation aux bonnes pratiques

Au-delà de ces services, l’interface web permet de sensibiliser le client aux enjeux de sa consommation d’énergie et aux moyens de la réduire, à travers des bilans personnalisés s’appuyant sur des questionnaires, des suggestions de bonnes pratiques ou des informations pertinentes issues de l’actualité. 

« Au final, ces installations apportent donc de la flexibilité et du confort grâce au pilotage à distance. De plus, pouvoir être prévenu très rapidement en cas de problème – qu’il s’agisse d’une fuite d’eau ou d’une intrusion - offre de la sérénité et limite les risques de déconvenue. Mais c’est bien au niveau des économies réalisées sur le plan de la consommation énergétique et à la sensibilisation que doit se situer la véritable valeur ajoutée. Malheureusement, à ce stade, les retours d’expérience sont encore trop partiels pour permettre de quantifier les gains », résume Julien Barreteau.

Perspectives futures

Il n'est pas impossible que des réseaux "clefs en main" voient le jour ces prochaines années. Les fabriquants trouveront eux-mêmes les fournisseurs d'eau, d'éléctricité ou de gaz les plus adaptés à chaque habitation. Avec les bons accords, il leur sera même possible de ne présenter qu'une seule facture regroupant toutes les dépenses. Cela peut même aller plus loin, en y ajoutant les assurances habitation ou cambriolage. Des rapprochements entre assureurs et prestataires de services sont déjà en cours.

Plus on regarde loin, plus il y aura d'objets communicants dans nos maisons, et plus la création d'un véritable réseau domestique sera aisée. Dans peu de temps, il sera certainement possible de piloter l'ensemble de nos machines à l'aide d'un ordinateur ou d'un smartphone. Pour y parvenir, les industriels souhaitent proposer des "packs communiquants". Tous les appareils qui font la vie moderne y figureront, et une unité centrale les commandera tous. Ainsi, toute anomalie sera détectée, et les machines pourront s'éteindre ou se mettre en veille automatiquement. Les possibilités sont nombreuses.

Des réseaux intelligents

Enfin, lorsque suffisamment de logements seront équipés, ils pourront communiquer les uns avec les autres. C'est le concept du "smart grid", ou réseau intelligent. Avec l'avènement des énergies renouvelables, chaque habitation produira son quota d'électricité ou d'eau chaude. Les unités centrales se communiqueront les réserves dont chacun dispose pour une utilisation optimale. Quand les panneaux solaires de votre voisin produiront beaucoup d'énergie, vous l'utiliserez. De nouvelles avancées technologiques permettront d'augmenter l'envergure de ces réseaux à un niveau régional, voire national.

« Reste à savoir comment seront surmontés les deux principaux obstacles au développement à grande échelle de ces services qui sont, d’une part, leur prix élevé, au regard du coût relativement faible actuellement de l’eau et de l’énergie, et d’autre part l’acceptabilité sociale liée à la protection et à l’usage possible des données collectées », s’interroge Jean-Philippe Tridant-Bel, Responsable de la BU Energie d’Alcimed.

Sur le même sujet

Quelle est votre consommation électrique ?

Chauffage et consommations d'eau dans les copropriétés : bien compter pour économiser

Pourquoi Google sera le maître du monde

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.