Adieu les chasses d'eau

vendredi 03 septembre 2010 Écrit par  Lancelot Delahaye
Un urinoir classique consomme 4 litre d’eau par utilisation et compte environ 60 emplois par jour. Un système sans eau économiserait donc plus de 85 000 litres par an. Et ces dispositifs existent.

Pour seulement 30 centilitres d’urine, une chasse d’eau d’urinoir consomme plus de 4 litres d’eau. Un rapport disproportionné qui hérisse le poil de l’ingénieur suisse Hans Keller. Il met donc au point l’urinoir Urinat . Un filtre à renouveler bloque les mauvaises odeurs et un aimant électromagnétique (24V) attire le flotteur vers le bas pour conduire l’urine vers le siphon. Ainsi, l’eau n’intervient aucunement dans le processus.

Mais Hans Keller n’a pas le monopole des bonnes idées. D’autres systèmes également sans eau ont déjà été inventés. Après plusieurs échecs dus aux odeurs et aux éclaboussures intempestives, Falcon Waterfree Technologies , le leader en la matière sort ses urinoirs sans eau en 2004. Un filtrage effectué par un liquide alcoolisé piège les odeurs et laisse l’urine (plus lourde) passer à travers pour s’évacuer. Des multinationales comme MacDonald’s, Coca Cola ou Hilton ont adopté ces sanitaires.

D’autres sociétés comme Uridan ou Ecosan possèdent également leur propre dispositif. Les toilettes sèches existent également (cf. Des toilettes sèches dans des bureaux ). Utiliser une chasse d’eau est un reflexe que nous avons tous. Ce sera bientôt une habitude désuète qui tombera dans l’oubli.