Le nouveau compteur EDF Linky est-il bien intelligent ?

jeudi 09 septembre 2010 Écrit par  Yves Heuillard

Le compteur Linky de ERDFLe nouveau compteur Linky, présenté dans la presse comme un compteur intelligent, remplacera progressivement nos vieux compteurs mécaniques. Capable de communiquer en permanence avec ERDF, la filiale d'EDF chargée de la distribution de l'électricité, Linky est-il bien intelligent ?

Premier avantage du compteur Linky, pour l'abonné, les relevés sont faits automatiquement et à distance, de même que d'éventuels changements de tarifs et d'abonnement. Autre avantage, l'abonné est facturé sur sa consommation réelle et aura accès à des informations précises concernant sa consommation, un sage premier pas vers la maîtrise de ses dépenses.

Sur le même sujet

Le sèche-linge nouvelle arme stratégique de l'économie américaine

Quand Voltalis économise de l'énergie, EDF doit être payé. Pourquoi ?

Quelle est votre consommation électrique ?

Du côté de l'exploitant du réseau cette fois, le compteur est capable d'envoyer des informations sur votre consommation, pratiquement en temps réel. ERDF, sera capable de mesurer exactement votre consommation de la dernière demi-heure, et ainsi de mieux gérer le réseau électrique.

Enfin pour les producteurs d'électricité, Linky, contrairement au classique compteur électromécanique adapté aux tarifs réglementés mais pas au développement de la concurrence, permettra des offres tarifaires variées et personnalisées.

S'en suivent néanmoins des cris d'orfraies des protecteurs des libertés individuelles qui s'émeuvent d'une possible surveillance à distance des usagers et de la collecte d'informations sur leur style de vie. A juste titre certes, mais l'objet de cet article est ailleurs : Linky est-il bien intelligent ? La réponse dépend du point de vue.

Le point de vue de l'exploitant

L'objectif de cette nouvelle génération de compteurs est aussi d'adapter au mieux la production d'énergie électrique à la demande. Comprenez bien : vous consommez, ERDF le sait, il transmet les informations aux producteurs d'électricité, qui peuvent d'une part mieux ajuster la charge de leurs centrales et d'autre part anticiper de quelques minutes leurs achats et ventes en gros d'électricité. Aujourd'hui l'anticipation de la production se fait sur une estimation de la consommation, du jour pour le lendemain (voir le graphique plus loin).

L'anticipation engendre des économies substantielles de production électrique, à la manière d'un restaurateur qui connaîtrait à l'avance le nombre de couverts de la journée et les commandes de ses clients. L'anticipation permet aussi aux fournisseurs d'électricité d'optimiser les ordres d'achat et de vente de d'électricité sur un marché de gros qui fonctionne exactement comme la bourse. Demandez à un courtier en bourse ce que lui rapporterait de connaître la demande pour telle ou telle action ou matière première dans la demi-heure qui vient...

Donc pour l'exploitant Linky est bien malin. Passons sur les détails des droits d'accès aux informations fournies par Linky et à leur prix de vente aux producteurs d'électricité.

Le point de vue de l'usager

L'autre point de vue, c'est celui de l'usager. il y en aura un troisième, celui de la société. Du point de vue de l'usager, le relevé de consommation, les changements d'abonnement à distance et la possibilités d'offres personnalisées récompensant de "bons comportements", sont appréciables, mais pas révolutionnaires. Serait révolutionnaire, un véritable compteur intelligent, plus exactement un réseau de distribution intelligent.

Voilà ce que serait ce réseau : votre compteur devenu intelligent décode à tout instant les caractéristiques de prix et de provenance de l'électricité. Et votre machine à laver de se déclencher quand le prix du kilowatt-heure est au plus bas, ou quand il provient des éoliennes de votre voisin qui vous le rendra bien demain, lorsque votre toiture solaire, fournira des kilowatts à plein tube.

prévision de consommation électriqueAujourd'hui les prévisions de consommation commandent la production d'électricité. Ci-contre les prévisions calculées tous les jours par l'exploitant. Cliquez sur l'image pour voir en temps réel.

Dans le cas d'un vrai réseau intelligent, ce n'est plus le réseau qui s'adapte à vous, mais vous qui vous adaptez au réseau. Vous achetez quand c'est moins cher. C'est le réseau qui vous envoie des informations, votre installation électrique décide selon vos directives, et non le contraire. C'est vous qui faites des économies, et pas seulement les fournisseurs de courant.

Le réseau intelligent suppose des appareils électriques eux-mêmes intelligents, capables de recevoir l'ordre de s'arrêter, ou de se ralentir quand le prix du kWh est trop élevé, mais toutes ces technologies existent déjà. En théorie, oh blasphème libéral, il vous serait possible d'acheter de l'électricité au fournisseur le moins cher à un moment donné, ou encore au plus respectueux de l'environnement.

Le point de vue de la société

Linky est un progrès mais il est avant tout conçu pour la gestion du réseau, pour l'exploitant, pour les fournisseurs d'électricité, avec une gestion centralisée et un souci d'optmisation financière. Le vrai réseau électrique intelligent dont nous venons de parler permettrait d'installer moins de centrales d'appoints (simplement nécessaires pour absorber les pics de consommation), moins de lignes électriques (la charge est mieux répartie sur la journée) et de faire des économies en adaptant vraiment à tout moment la consommation à la production (et non l'inverse). Il serait environnementalement vertueux par conception.

Une étude de Capgemini (1) sur le réseau intelligent, réalisée dans 15 pays européens, avance une baisse de consommation possible de 200 TWh/an à l’horizon 2020, la consommation résidentielle combinée de la France et de l'Allemagne !

Enfin le véritable réseau intelligent représente un secteur de développement économique gigantesque. Comme le furent en leurs temps la micro-informatique ou Internet. Deux secteurs, qu'à vouloir défendre les intérêts nationaux de Bull ou de Thomson dans les années 80, puis dix ans plus tard, ceux du Minitel, nous avons laissés majoritairement à nos amis américains et à la Silicon Valley.

Tiens, en parlant de la Silicon Valley, le réseau intelligent, le vrai, ça ne ressemblerait pas un peu au Powermeter de Google ? Vous n 'y songez pas, c'est gratuit...

(1) The Capgemini Point of View “Demand Response: a decisive breakthrough for Europe”.

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire samedi 02 avril 2011 Posté par Christali

    Que sommes nous ?
    L'Europe invente sous la pression la mise en place de compteurs intelligents.
    La France dit oui puisqu'elle a le monopole de l'électricité.
    On taxe en france tout se qui marche bien (électricité-essence) pour annoncer d'année en année des bénéfices considérables.
    Compteur à  la charge du client et nul ne peut s'opposer à  la pose (amende et même prison). C'est bien l'europe.
    Je pense qu'il serai souhaitable d'installer des panneaux photovoltaïques avec des aides de l'europe sur chaque habitation...................NON et cela au moins ne pollu pas comme les centrales nucléaires.

  • Lien vers le commentaire mercredi 26 janvier 2011 Posté par patrice

    si je comprend bien, si ERDF maitrise mieux sa distribution d électricité le prix de revient pour le consommateur devrait largement baissé ,puisque si je comprends bien le compteur serait a la charge du client ,enfin si on ne se rebelle pas encore une fois.je suis revolté et j espere bien soulever la révolte d autre consommateurs .scandaleux ,francais reveillez vous on va encore nous le mettre.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.