"Le manifeste des pauvres" prône une économie sociale

mercredi 22 septembre 2010 Écrit par  Lancelot Delahaye

Couverture du livre le manifeste des pauvres.Quelles leçons a-t-on tirées de la crise financière de 2008 ? Pas grand-chose selon Le manifeste des pauvres, nouvel ouvrage du docteur ès économie politique, Francisco Van der Hoff. Le théoricien du libéralisme communautaire et cofondateur du label de commerce équitable Max Havelaar s’explique. « Ce cataclysme (ndlr. La crise financière) aurait dû servir à réviser non seulement le modèle économique, mais également les bases sur lesquelles sont fondées nos sociétés ».

C’est pourquoi après Nous ferons un monde meilleur, le missionnaire néerlandais revient avec son nouveau livre intitulé Le manifeste des pauvres. Il y prône un néo-capitalisme social et environnemental qui a déjà fait ses preuves à petite échelle depuis 30 ans, selon lui. « L’économie sociale existe, je l’ai rencontrée. Il est temps qu’elle soit reconnue officiellement et par le grand public comme une alternative qui défie l’économie dominante » clame Francisco Van der Hoff. C’est à voir le 14 octobre, jour de sortie du Manifeste des pauvres.

à propos de l'auteur :

Francisco Van Der Hoff a soixante-dix ans. Prêtre-ouvrier d’origine néerlandaise, il vit depuis près de quarante ans au Mexique. à l’origine du commerce équitable moderne, ce docteur en économie politique et en théologie expérimente une alternative crédible au capitalisme.