Maisons en bande et bande de maisons

mercredi 31 octobre 2007 Écrit par  rédaction

Le concept des maisons en bande est simple. Des maisons toutes pareilles (ou presque), mais juxtaposées et qui constituent des immeubles, voire des grands ensembles. On concilie ainsi, les économies d’échelles du logement collectif, avec le confort de vie de vraies maisons.

A priori, la répétitivité des formes d’un tel habitat, à mi chemin entre le coron et la barre d‘immeuble, serait de nature à nous déplaire. Le lotissement de Arlesheim, construit par Proplanning Architectes pour la Caisse de pension du personnel du canton de Bâle en Suisse, prouve le contraire. Les ingrédients de la réussite : pas de voiture, un jardin par maison (2 ou 3 étages), une structure bois pour l’ensemble des 72 logements, une construction soucieuse de l’isolation acoustique et thermique, des allées et des coursives rendues à la vie collective. Dès les premiers instants de la visite, on sent que le lotissement fonctionne : les enfants s’approprient l’espace ; les entrées, souvent personnalisées, invitent à visite ; les maisons sont ouvertes vers l’extérieur.

{slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image001.JPG{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image012.jpg{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image003.JPG{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image004.JPG{/slimbox}
{slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image005.JPG{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image006.JPG{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image007.JPG{/slimbox} {slimbox album=|maisons_bandes|}images/stories/maisons_bandes/image009.JPG{/slimbox}

Malgré la structure en bande, les terrasses sur jardin, la végétation et la séparation des bandes par de petites structures légère qui servent (entre autres) de garages à vélos, procurent une certaine intimité. Certes on est en Suisse, mais on peut se demander si la culture local du savoir vivre avec les autres, n’est pas, en partie au moins, le résultat d’une architecture délibérément citoyenne.

 Caractéristiques techniques : Murs porteurs : planches juxtaposées à champ (80 mm de largeur sur 28 mm d’épaisseur, épicéa/sapin). Revêtement de panneau de plâtre de 15 mm Planchers : planches juxtaposées à champ (4,90 mètre de longueur,150 mm de largeur, 28 mm d’épaisseur (épicéa/sapin). Isolation entre les maisons : 50 mm de laine de roche, 45 mm de sable. Enveloppe extérieure : Pin Douglas (section de 20 X 30 mm) clouée par l’arrière sur lattage et contreplaqué de 27 mm. Pas de colle, ni de traitement chimique de préservation des bois. Durée de montage d’une maison à partir d’éléments préfabriqué en atelier : 2,5 jours.

Site de l’architecte