Alimentation: décryptage des labels « bio »

jeudi 31 janvier 2008 Écrit par  Alexandra Lianes

 Un produit marqué du logo « bio », qu'est ce que ça veut dire? Agriculture Biologique, Nature et Progrès, Demeter sont autant de marques qui garantissent une alimentation biologique de qualité. Nous avons voulu en savoir plus sur ces appellations et sur les modes de production.Décryptage. 

 

Le label AB - Règlementation - Les garanties - Modes de production - Certification - Annuaire des producteurs 

Le label Nature et Progrès - Certification - Annuaire des Producteurs

Le label Demeter - Certification - Annuaire des Producteurs  

Pour aller plus loin

Agriculture Biologique: la réglementation actuelle...

 La marque AB est propriété du ministère de l’Agriculture. Pour les productions végétales, c’est le règlement européen 2092/91 qui s’applique. En outre, le parlement a rédigé un Règlement Européen pour les productions animales biologiques (REPAB). Mais en complément de ce texte, la France a élaboré un cahier des Charges plus strict REPAB F

" Le cahier des charges français impose par exemple des contraintes de liant au sol. C'est à dire qu'au moins 50% de l'alimentation destinée aux animaux doit être produite sur l'exploitation. Il y a aussi des restrictions pour les traitements vétérinaires et, pour certains animaux, l'âge d'abattage est supérieur ", explique Nathalie Rison, chargée de mission réglementation à l'Agence bio

 

...à partir du 1er janvier 2009
à partir du 1er janvier 2009, une nouvelle réglementation européenne va entrer en vigueur [le règlement européen n°834/2007 du conseil du 28 juin 2007]. Elle remplacera et supprimera les textes réglementaires actuels. " La nouvelle réglementation vise à simplifier et à harmoniser les textes communautaires ", poursuit Nathalie Rison. De ce fait, les textes nationaux vont disparaître. Pour connaître la teneur de ce nouveau réglement, " il faut attendre la publication des règlements d'application qui doit intervenir d'ici la fin de l'année ". 

Concernant la polémique qui enfle sur la présence d'Organismes Génétiquement Modifiés dans la nouvelle réglementation, Nahtalie Rison précise: " L'interdition des OGM est maintenue. Si la présence d'OGM est détectée dans un produit, il est déclassifié de l'agriculture biologique "... en attendant les règlements d'application.   

AB : quelles garanties  ?

Seuls les produits dont la teneur en ingrédients biologiques est supérieure à 95% ont droit à la mention "Agriculture Biologique" et peuvent bénéficier du logo AB et/ou du logo Européen.

Pour les produits dont la teneur en ingrédients biologiques est inférieure à 95%, la mention AB n'est pas autorisée. Mais le pourcentage d'ingrédients bio est mentionné sur l'étiquetage à condition que la teneur en bio soit supérieure à 70%. 

Vous pouvez également lire sur certains produits la mention " conversion vers l’agriculture biologique ". Elle est indiquée sur les produits dont les matières premières proviennent d’exploitations en conversion vers l’agriculture biologique [période qui dure entre deux et trois ans]. Ainsi, les produits agricoles végétaux non transformés et les denrées alimentaires composées d’un seul ingrédient d’origine agricole peuvent porter lors de leur commercialisation la mention « conversion vers l’agriculture biologique ».

Pour les produits biologiques en provenance des pays de l'Union Européenne, ils portent l'indication de conformité: Agriculture biologique, système de contrôle CE (et/ou le logo communautaire), à condition qu'ils respectent la réglementation européenne.

Soyez vigilants, le mot « naturel » ne correspond à aucun label. Un fabricant peut mentionner sur l'emballage de son produit: « naturel » ou encore « respectueux de l'environnement » sans aucune obligation de respecter ces mentions. Ces termes ne recouvrent aucune réalité commerciale légale.

 

Modes de production

Pour le maintien de la fertilité des sols, les producteurs bio sont maintenus d'utiliser des engrais verts, d'effectuer des rotations appropriées et incorporer au sol des matières organiques issues d'exploitations pratiquant l'agriculture biologique. Mais l'utilisation d'intants chimiques de synthèse est autorisée dans un cadre défini dans l'annexe II du règlement CEE 2092/91. Idem pour l'utilisation de produits de fertilisation, de traitement, de stockage et de conservation dont la teneur est limitée. Certains additifs d'origine non agricole sont autorisés.

Sur la question des OGM, la réglementation mentionne que l'utilisation d'Organismes Génétiquement Modifiés et de leurs dérivés est interdite dans l'agriculture biologique. 

Concernant, les produits d'orginine animale, la régèlementation impose par exemple que les animaux élevés selon le mode de production biologiques soient nourris à plus de 90% de produits biologiques et qu'ils soient soignés en priorité à l'aide de thérapeutiques douces.

Liste des engrais, produits phytosanitaires ou encore des ingrédients d'origine non agricole autorisés

Contrôles et certification

Pour être commecialisé sous l'appelation AB, tout produit doit subir un contrôle et obtenir la certification d'un organisme de certification. En France, six organisme certificateurs indépendants sont accrédités par l'état pour attribuer le logo AB: Ecocert, Qualité France, Ulase, Aclave, Agrocert, Sgs ICS SAS.

Puis, chaque année, des visites de contrôles sont effectuées chez le producteur AB. Une comptabilité doit être tenue pour les matières premières achetées ainsi que les produits agricoles vendus afin de remplir les conditions de traçabilité des produits. Les matières utilisées pour la transformation et le conditionnement des produits sont également contrôlées. " Il peut aussi y avoir des prélèvements ", indique la chargée de mission Réglements à l'agence Bio Nahtalie Rison. De plus des visites inopinées sont effectuées, selon la spécialiste. " La réglementation impose 50% de visites inopinées chez les producteurs ", précise-t-elle.  

Vous chercher un producteur, préparateur ou distributeur bio près de chez vous? Rendez-vous sur le site de l’agence bio qui recense dans son annuaire les professionnels de la bio partout en France.  

Nature et Progrès pour une agriculture biologique et sociale

 L’association Nature et Progrès attribue sa mention aux produits qui respectent un cahier des charges précis et rigoureux sur le mode de production biologique. Le mouvement estime que l’agriculture biologique garantie des pratiques plus respectueuses de l’environnement sans pour autant empêcher les dérives de rentabilité et de course au productivisme. Afin d'éviter ces dérives, Nature et Progrès a instauré des préconisations rigoureuses dans son cahier des charges. Des objectifs écologiques, économiques et sociaux sont par ailleurs intégrés dans une charte impliquant les fabricants et les consommateurs.

 

Certification et contrôles

Sur la base du respect du cahier des charges, les producteurs reçoivent l'attribution de la mention Nature et Progrès, sur avis d'un contrôleur ou d'une commission locale d'attribution, reconnu par l'asssociation. 

Les années suivantes, un contrôleur appuyé ou relayé par une commission locale d'attribution effectue des contrôles chez les producteurs certifiés. Les contrôles ont lieu tous les ans chez les producteurs Nature et Progrès; tous les deux ans pour ceux certifiés par l'association et par le logo AB. Le but étant de vérifier le respect du cahier des charges, l'approche globale des fermes, les matières premières entrantes et la traçabilité des produits. 

En outre, des contrôles inopinés sont réalisés chez les producteurs. Mais Jordy Van Den Akker, administrateur et contrôleur de l'association explique que l'association fonctionne sur un principe de confiance. « Les fraudes sont possibles mais peu probables car une relation de confiance s'établit avec les producteurs grâce, notamment, au réseau de proximité », explique-t-il. 

Coordonnées des professionnels Nature et Progrès

Demeter, l’agriculture bio-dynamique

 Le label Demeter , d'origine allemande, est basé les principes de l'agriculture biodynamique instauré par l’anthroposophe Rudolf Steiner en 1924. L’agriculture bio-dynamique est proche en de nombreux aspect à l’agriculture biologique (production visant à obtenir des plantes saines, l’emploi d’engrais solubles et de pesticides de synthèse sont proscrits. )

La particularité de la bio-dynamie c’est qu’elle prend en compte les cycles des saisons, les cycles lunaires et des planètes " de façon à augmenter le rendement des cultures et de permettre leur développement de manière naturelle ". C’est pourquoi ce mode de production est aussi qualifié d’ésotérique. Autre particularité : l’usage de produits de préparation à ajouter au compost ou à pulvériser directement sur les sols et les plantes. 

Demeter est la marque qui permet de reconnaître les produits issus de l’agriculture bio-dynamique. Sur son site internet, Demeter assure que les produits respectent à la fois la norme européenne sur l’agriculture biologique et répond au cahier des charges spécifiques de la bio-dynamie.

Les producteurs en conversion vers l'agriculture bio-dynamique peuvent utiliser la marque Biodyn pendant la phase de conversion de leur domaine.

Certification et contrôles

L’association Demeter France est la seule compétente sur le territoire pour l’attribution de la marque Demeter, Biodyn ou encore « en conversion vers Demeter ». La concession de la marque est liée à un contrôle annuel d’un représentant de l’association et à une certification indépendante du décret européen ou équivalent.

La liste des fermes Demeter

 

Pour aller plus loin sur le thème de l’agriculture biologique

 Pascale Solana, dans son ouvrage "La Bio, de la terre à l’assiette" aux éditions Sang de la Terre explique tout ce qui concerne les produits « bio ». Pourquoi sont-ils plus chers, qui les contrôle, quelle réglementation. On y trouve aussi des tableaux comparatifs ainsi qu’un guide d’achat avec une série d’adresses. Pré-face du célèbre biologiste et écologue Jean-Marie Pelt.