L'état des océans vu de Google Earth

mardi 26 février 2008 Écrit par  Yves Heuillard

Pollution des océans - Zone Channel - Irelande

Quatre ans de travail pour réaliser cette extraordinaire carte de l’état des océans accessible à tous sur Google Earth (voir plus loin). Elle vient d’être publiée par le National Center for Ecological Analysis and Synthesis à l’occasion du congrès de l’ American Association for the Advancement of Science (éditeur de ScienceNow).

La carte présente l’impact sur les océans de 17 facteurs de stress comme la pollution côtière, le réchauffement des eaux, les forages pétroliers, certaines activités de pêche, le transport maritime.

Des centaines d’experts de divers écosystèmes marins ont croisé leurs propres données avec les niveaux de ces 17 facteurs, et l’ensemble des résultats a été modélisé à une échelle de 1 pixel pour 1 km² d’océan. La carte donne une valeur mathématique (entre 0 et 20) de l’impact environnemental de chaque point sans pouvoir en préciser exactement la nature. Les massifs de coraux sont parmi les plus touchés, mais contrairement aux idées reçues, les zones profondes sont parfois plus affectées que les zone côtières.

Parmi les eaux les plus touchées : l’espace océaniques situé entre le Japon et la Chine, la Mer du Nord entre le Royaume-Uni et la Norvège, la côte Nord-Est de Etats-Unis, la mer de Bering. Les zone les moins affectées sont principalement près des pôles. Cette carte met en avant la nécessité de prendre en compte les effets cumulés de pollutions différentes. Les interviews données par les scientifiques à l’origine de ce travail, sont alarmantes mais pas négatives : la collaboration entre les chercheurs et les industriels, les pêcheurs, les transporteurs maritimes, peut déboucher sur des changement de pratiques favorables à une amélioration des écosystèmes marins.

Le rapport complet du National Center for Ecological Analysis and Synthesis

L’article publié par Science Magazine

Voir la carte avec Google Earth

Parcourir les mers avec Google

pollution des océansSi vous n’avez pas Google Earth vous devez le télécharger ici. Vous avez Google Earth, il suffit de cliquer ici. Patientez ensuite un peu le temps du chargement des données. Une fois celles-ci chargées les océans prennent une coloration variant du bleu (faiblement pollué) au rouge (fortement pollué) en passant par des degrés de jaune. Les terres sont en noires. Déplacez vous et zoomez dans la carte comme d’habitude.

Ouvrez la barre latérale de Google Earth et dans le volet Lieux, descendez jusqu’au Lieux temporaires, puis cherchez l’entrée Marine Impacts qui liste des repères nommés fixed_rgb1, fixed_rgb2, etc. Double-cliquez sur le repère pour vous transporter à l’endroit de la carte correspondant. Malheureusement, au moment où nous écrivons ces lignes les repères ne portent pas le nom de la zone géographique associée. Vous devez donc tâtonner et explorer un peu au hasard.

Notez que vous pouvez renommer le repère à votre convenance (clic du bouton droit). Notez aussi que les repères peuvent eux-mêmes contenir des sous-repères, en général des zooms dans la zone couverte par le repère de plus haut-niveau. Développez ces dossier en cliquant sur le signe + jusqu’au niveau le plus bas matérialisé par une petite icône en forme de planète.