Comment vous assurer que ces légumes sont bio ?

vendredi 07 mars 2008 Écrit par  Yves Heuillard

S'assurer que les legumes sont Bio

Trop facile, trop tentant ; vous déplacez cette pile de cageots de légumes de quelques mètres, et hop, ces légumes ordinaires, deviennent bio et vous gagnez au moins 30% sur leur prix de vente final. En matière de bio, malgré les contrôles sérieux des labels (voir notre article ), malgré nos fins limiers de la DGCCRF, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation, et de la Répression des Fraudes (voir ses actions en ce domaine ), tricher serait d'autant plus aisé, qu'il n'en résulterait aucun préjudice apparent. Nous n'en concluons pas pour autant que de telles pratiques existent, mais tout bien pesé, la vigilance nous semble de mise.

Voici nos recommandations.
Achetez directement aux producteurs locaux certifiés, sur les marchés, ou dans les épiceries spécialisées. Vérifiez la provenance du produit. Soyez critique à cet égard. A quoi servirait-il d'acheter un produit bio, cultivé dans une zone très polluée, sous le vent d'une usine d'incinération de déchets pour prendre un exemple caricatural (voir notre article et consultez les cartes de la pollution sur DD magazine). Si vous avez des doutes sur les conditions environnementales ou sociales, ou sur les possibilités d'un contrôle efficace, dans certaines régions du monde, suivez vos doutes, mais ne jetez pas le bébé avec l'eau du bain. Eviter les produits qui sont trop beaux, parfaitement calibrés (utilisation de régulateurs de croissance). Achetez le moins possible de produits hors saison tout en gardant en tête que certains fruits ou légumes se conservent très bien à faible température (des pommes cueillies en septembre peuvent parfaitement se conserver au frais jusqu'en avril).

marché bio Mais la seule solution qui s'impose à nous est la suivante : établissez une relation avec le producteur de ce que vous mettez dans votre assiette. Par définition un producteur bio, est attentif aux autres, attentif à la qualité, souvent amoureux de son métier. L'agriculture bio est laborieuse, exigeante en main d'oeuvre, dure. Quelle plus belle récompense pouvez-vous offrir à ce travail que la considération et l'estime. Rendez-vous donc sur place, visitez votre producteur à un moment où sa charge de travail le permet. Nul besoin alors d'être un expert pour voir à qui vous avez à faire. Tout vous sautera aux yeux : l'exigence de tous les instants, le travail sans compter, l'hygiène, la qualité environnementale de l'exploitation, la motivation sinon le sacerdoce. Cette visite est un bonheur pour le producteur bio, et pour vous-même, en même temps qu'elle retisse les liens entre notre table, la nature, la terre, et les hommes qui la travaillent. Pour illustrer cette démarche, nous nous sommes rendus chez un producteur bio de Haute-Savoie au moment de la récolte des endives (janvier). Nous sommes revenus, émerveillés par le travail effectué et convaincus du sérieux de l'engagement du producteur (voyez vous-même sur la vidéo).

Nous vous suggérons de faire de même autour de chez vous et de nous envoyer vos vidéos. De manière plus générale, nous ne croyons pas à la pérennité d'une agriculture bio de qualité sans une démarche citoyenne. Même si vous êtes citadin, vous pouvez agir dans ce sens. Sur les marchés d'abord, mais rien ne vous empêche aussi de communiquer par courrier, par Internet ou par téléphone avec votre producteur ; rendez-lui visite lors d' un week-end ou pendant vos vacances, et tenez-nous au courant.

Quelques sites pour vous aller plus loin :

Annuaire du site Nature & Progrès

Annuaires de la vente à la ferme

Le panier paysan

Filière bio "Prince de Bretagne"

Mouvement pour le droit et le respect des générations futures

Association citoyenne pour une alternative aux pesticides

1 Commentaire

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.