Est-ce pollué près de chez vous ?

lundi 07 avril 2008 Écrit par  Yves Heuillard

La consultation de la Carte du Registre Français des émissions Polluantes n‘est pas très réjouissante. Mises à part la Corse, quelques régions du Massif Central et du sud-est des Alpes, rares sont les larges zones de la métropole sans pollution. Surprenant mais compréhensible puisque le registre vise cent polluants pour les émissions dans l'eau, cinquante pour les émissions dans l'air (notamment des substances toxiques et cancérigènes) et 400 catégories de déchets dangereux.

Pour savoir quelles sont les sources de polluants près de chez vous, ou près de cette jolie maison que vous envisagez de louer l'été prochain, consultez la cartographie, sélectionnez une région, zoomez, et en bas à droite sélectionnez les types de pollutions. Cliquez sur un point rouge de la carte pour connaître le responsable de la pollution et le type de pollution. Vous pouvez également choisir une commune, ou un département. En principe, vous pouvez connaître la nature des polluants, mais le registre n'est pas toujours renseigné sur ce sujet. Voilà vous savez tout. Presque, car le registre n'est pas exhaustif*. Vous ne trouverez pas, par exemple, les centrales nucléaires, qui en dehors des déchets issus de la fission du combustible nucléaire émettent régulièrement, dans l'air ou dans l'eau des produits radioactifs (émissions considérées comme négligeables ou terrifiantes, selon les points de vue ; voir en fin d'article pour en savoir plus) ; les lieux du stockage de déchets radioactifs (sauf l'usine de la Hague) ne sont pas non plus répertoriés.

Vous pouvez néanmoins compléter votre information en consultant  la carte des centrales nucléaires et aussi l'Inventaire National de déchets radioactifs publiés par l'Andra (Les mises à jour les plus récentes datent de 2006).

Le Registre Français des émissions Polluantes vous sera de la plus grande utilité si vous prévoyez d'acheter une maison, ou, pour les plus tatillons, pour vérifier que votre maraîcher préféré, bio probablement, n'est pas sous le vent d'une usine d'incinération. A ce sujet, consultez la rose des vents de l'endroit. C'est un document d'une page qui montre la fréquence des vents selon la direction. Vous pouvez la télécharger sur le site Météo France. C'est juste 37,30 euros H.T le PDF d'une page - on s'attendrait à mieux de la part du service public ! Moins cher et plus sympa, demandez à un agriculteur local de vous parlez du temps.

Pour les autres états de l'Europe, et les frontaliers, consultez aussi le registre EPER (European pollutant Emission Register), qui reprend et rassemble l'ensemble des registres nationaux. Les polluants des établissements industriels ne sont pas les seuls, loin s'en faut à déterminer la qualité environnemental locale. Consultez le site Promote de L'ESA ( European Space Agency) pour observer la qualité de l'air en temps réel ou moyennée sur plusieurs années (ozone, CO², dioxyde souffre, dioxyde d'azote, benzène, et particules). Ces informations, issues de mesures par satellites, sont étonnantes et défient parfois notre bon sens.

* Pour en savoir plus sur les rejets radioactifs
Vous trouverez ici une superbe explication, claire et honnête, de ce que sont les rejets des centrales nucléaires par par Claude SEYVE, membre du GR21, Groupe de Réflexion énergie/Environnement du XXIè siècle de la Société Française d'Energie Nucléaire (SFEN). En voici l'introduction :
« Comme toute industrie, et à vrai dire comme toute activité humaine, l'industrie nucléaire génère des sous-produits gazeux, liquides ou solides qui ne peuvent, dans l'état actuel des technologies disponibles, donner lieu à valorisation. Ainsi le fonctionnement normal d'une installation produit des effluents : certains sont traités par concentration et mis sous forme de déchets solides qui sont conditionnés, entreposés et en définitive stockés. D'autres ne peuvent qu'être traités, filtrés, dilués et contrôlés avant dispersion dans l'environnement : ce sont les rejets ». Lire la suite sur le site de la SFEN .

Vous ne manquerez pas également notre survol de la France nucléaire en Vidéo et notre article associé.

Pour tout savoir sur ce sujet, le mieux c'est faire de lancer cette petite recherche prête à l'emploi sur Google. Vous y trouverez des documents officiels comme ceux émis par EDF (souvent très techniques, plutôt factuels) et des documents d'associations locales très engagées pour faire connaître la réalité sur le terrain. Deux exemples :
Etude d'EDF sur les effluents de la centrale de Nogent-sur-Seine à 108 km de Paris.
Site de l'association écologique de Ville-sur-Terre renommée Tchernovil-sur-Terre

Autres liens utiles :
Base de données Basol sur les sites et sols pollués ou potentiellement pollués
appelant une action des pouvoirs publics, à titre préventif ou curatif.

Site Préventions des risques et lutte contre les pollutions du Ministère de l'Ecologie.

Bases des installations classées, dont (installations classées Seveso), par secteurs d'activités et par régions.

Site du Ministère de l'Ecologie sur la prévention des pollutions et maîtrise des risques liés aux installations industrielles, aux élevages, aux déchets, et aux activités de transport (bruits, émissions de gaz à effet de serre), prévention des risques naturels, prévention des risques liés aux substances chimiques.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.