Conduite automobile : 16 conseils pour consommer moins

jeudi 10 juillet 2008 Écrit par  Yves Heuillard
Conduite automobile : 16 conseils pour consommer moins © 2013 Jens Schott Knudsen

Consommez moins, la planète et votre porte-feuille ne s'en porteront que mieux. Une conduite économique et réfléchie peut facilement vous faire gagner 20%. Voici nos règles d'écoconduite à l'attention des automobilistes responsables.

Hausse des prix des carburants, ou attention à la pollution, la réduction de la consommation automobile devient un jeu que les américains affectionnent particulièrement. Ce jeu a même un nom, hypermiling (faire le plus de miles possible avec un gallon d'essence). Le phénomène prend une telle proportion qu'entre les hypermilers, qui ne font jamais qu'effleurer la pédale de l'accélérateur, et les allumés de l'arbre à cames en tête, on en vient parfois aux mains. Les hypermilers ont leurs sites web, leurs forums, leurs événements. Les européens sont moins joueurs, mais selon une enquête maintenant ancienne (ecodrive 2008), plus de 2,5 millions de conducteurs européens pennent la chose très au sérieux. Pour les entreprises ayant une flotte de véhicle des simulateurs de conduite et des formatios sont disponibles. Voici comment hyperkilomètrer - ou écoconduire si vous préférez.

 1 - Un oeuf sous le pied

Imaginez que vous avez un oeuf entre le bout de la semelle de votre chaussure et votre accélérateur. Le jeu consiste à ne pas écraser l'oeuf ; ni à le lâcher. Rien ne vous empêche d'accélérer, mais pas très violemment sinon, vous écrasez l'œuf. A l'inverse si vous lâchez la pédale trop vivement, l'œuf se dérobe et se casse. Bien sûr, c'est une métaphore, mais elle fonctionne parfaitement. Si vous accélérez brutalement au démarrage, ou si vous relâchez brusquement l'accélérateur pour freiner, vous augmentez votre consommation. Le jeu de l'œuf sous le pied vous oblige à anticiper sans brusquerie.

2- L'accordéon à contre temps 

Dans les encombrements, essayez de lisser les à-coups du trafic. Autrement dit plutôt que de coller la voiture de devant, d'accélérer avec elle et de freiner avec elle, laisser là prendre un peu de distance et tentez de rouler à la vitesse constante appropriée pour ne pas avoir à accélérer et freiner tout le temps. Cette méthode est réellement très efficace. Le seul problème sera de résister au tempétueux conducteur de la voiture qui vous suit, et dont les neurones ne sont peut être pas en nombre suffisants pour comprendre que vous n'allez pas moins vite que la file de voiture, mais seulement à sa vitesse moyenne. En dehors de la réduction de consommation, et dans le cas où vous disposez d'une voiture à boite de vitesse manuelle, vous débrayerez et embrayerez beaucoup moins, et solliciterez beaucoup moins vos articulations et votre dos. Le lissage est une technique d'anticipation des phénomènes d'accordéon du trafic qui vise à conserver l'énergie cinétique de la voiture.

3 - Anticipez toujours et encore.

Quand vous savez que vous allez devoir ralentir, ou vous arrêter (à un feu rouge par exemple), essayez de réduire votre vitesse ou de freiner le plus tôt possible tout en conservant la vitesse nécessaire pour que, sans accélérer, votre voiture poursuive sa course jusqu'à l'objet du ralentissement (ou de l'arrêt). Par exemple vous voyez un feu rouge à distance, vous freinez un peu, le plus tôt possible, en espérant que vous pourrez garder un peu de vitesse au moment où le feu passera au vert... L'idée est d'arriver au feu en ayant gardé un peu de l'énergie cinétique de la voiture. L'anticipation est clé dans l'écoconduite. Les écoconducteurs passionnés passent même au point mort (à proscrire avec une boîte auto).

4 - Laissez-vous conduire

Utilisez votre régulateur de vitesse le plus possible. étendez si possible son utilisation dans les zones de limitation à 90 et même à 50 (la nuit par exemple, ou par faible trafic). Ceci vous obligera à une régularité absolue. Mais en dehors de l'autoroute, ne vous autorisez jamais à détendre votre pied droit. Vous devez rester prêt à freiner.

5 -  Roulez la nuit

En été, roulez la nuit. La performance des moteurs est meilleure à la fraîche, vous utiliserez beaucoup moins la climatisation, et le trafic plus faible autorise une conduite plus régulière. En prime vous vous fatiguez moins.

6 - Ayez le bon rapport

Roulez dans le bon rapport de vitesse. Les sous-régimes ou les sur-régimes sont très pénalisants. En sous régime votre moteur peine, vous pouvez parfois l'entendre cliqueter et si vous mettez le pied à la planche, l'accélération ne se fait pas immédiatement (le moteur a du mal à prendre des tours). En surrégime, votre moteur est bruyant et très réactif à la décélération (frein moteur important). Faites confiance à votre oreille. Avec un moteur Diesel, le bon régime se situe généralement entre 2000 et 3000 tours, avec un moteur à essence entre 2500 et 3500, mais ceci peut être très variable d'un modèle à un autre. Le bon régime moteur dépend aussi du rapport dans lequel vous êtes et de la sollicitation du moteur. En descente, vous pouvez passez la vitesse supérieure alors qu'en montée, vous devrez au contraire rétrograder. Un moteur diesel à 3000 tours en sixième sur l'autoroute sera au bon régime, mais en 4ème à 70 km/h le bon régime sera plus proche de 2000 tours car la résistance à l'air est moins importante.

7 - Moins vite que la musique

Respectez les limitations de vitesse. Ceci va sans dire. Sur l'autoroute et sur des courts trajets, rester 10 km/h sous la vitesse limite n'aura pratiquement aucune influence sur votre temps de parcours. Faites des essais.

8 - De l'air, de l'huile légère

Maintenant quelques trucs concernant l'entretien et la préparation de la voiture elle-même. Vérifiez fréquemment le bon gonflage des pneus pour limiter la friction. Gonflez au maximum des indications portées par le constructeur sur le manuel du propriétaire. Faites également vérifier le parallélisme. Supprimez les galeries de toit et autre portes-skis de manière à ne pas altérer l'aérodynamisme. Faites changer régulièrement les filtres (à huile, à air, et filtres de l'air conditionné). Les écoconducteurs recommandent même l'utilisation d'huiles moteurs à faible viscosité (la plus faible possible selon les recommandations du constructeur).

9 - Tous ensemble

En famille, en province ou zone rurales, apprenez à gérer les déplacements automobiles de manière à ce que chacun ne répète pas le même déplacement au bourg voisin ou au centre commercial - c'est évident. Ce qui l'est moins c'est de ne pas laisser refroidir le moteur entre plusieurs déplacements. Votre compagne vient de rentrer avec la voiture, c'est le moment de faire la course que vous aviez projetée. La consommation d'un moteur froid peut être 50% supérieure à la normale sur les trois premiers kilomètres. A l'inverse il n'est pas nécessaire de laisser chauffer votre moteur plus de une minute avant de démarrer.

10 - Ne restez pas à l'arrêt moteur en marche

Entendons-nous bien, nous parlons ici d'arrêt hors trafic, par exemple lorsque vous attendez quelqu'un. A l'arrêt donc, votre consommation, exprimée en litre au cent, est infinie ; donc la cause est entendue : mieux vaut couper le moteur. La sempiternelle question est "à  partir de combien de temps vaut-il mieux couper le moteur ?". Sur le site américain de Ford la réponse est de 30 secondes, une valeur souvent reprise. En Europe, où la flotte de véhicule est équipée de moteur de plus faible cylindrée, nous ne prenons pas beaucoup de risque à la doubler, soit une minute. Reste une autre façon d'approcher la chose : lorsque que vous êtes arrêté, il est fréquent que vous soyiez à toute proximité d'habitations, de terasses de bistro, de passages cloutés, etc... Et là si vous êtes DD, vous évitez de gazer vos congénères, même 30 secondes. 

11 - La clim, j'en fait quoi ?

A vitesse élevée, ne roulez pas les fenêtres ouvertes au prétexte que la climatisation est gourmande en carburant. Les performances aérodynamiques dégradées qui en résulte risquent de vous faire consommer autant, sinon plus, que la climatisation. En revanche à faible vitesse, moins de 70, roulez fenêtres ouvertes tant que ce n'est pas génant. Ne mettez pas la clim à fond. 24°C (voire un peu plus) reste une température confortable. Supprimer le contrôle automatique de la climatisation. Et surtout, ne restez pas dans votre voiture à l'arrêt au soleil avec la climatisation en marche, si vous pouvez faire autrement. Il n'est pas rare de voir des voitures noires (la couleur noire absorbe la chaleur) avec la climatisation à fond sous le soleil, alors que la température extérieure est tout à fait agréable. Donc, stoppez votre moteur et sortez de votre voiture pendant un arrêt prolongé. S'il fait vraiment chaud, arrêtez vous à l'ombre, et offrez vous une crème classée. Et une nouvelle fois, roulez la nuit.

12 - Perdez du poids

Votre coffre à bagages est votre deuxième maison. Vous y laisser, les sacs de sport du week-end, 14 paires de chaussures, des vieux dossiers, la trousse à outils des vélos, l'aspirateur, les boules de pétanques. A-llé-gez ! A chaque fois que vous redémarrer, tout ce petit monde doit être propulsé de nouveau de 0 à 50, à 90 km/h ou à 130 km/h. Les maniaques de la jauge enlèvent même les sièges arrières...

conduite et économie de carburant13- Calculez bien

Utilisez le plus possible votre ordinateur de bord, ou votre calculette, pour mesurer votre consommation, selon les itinéraires, les modes de conduite, l'heure de la journée. Vous remarquez rapidement des différences importantes. Le calcul est la mère de toute les économies. Tenez compte également des fournisseurs de carburants dont la qualité des approvisionnements, les teneurs en biocarburants, peuvent influencer la consommation. Sur ce point n'hésitez pas à partaer vos expériences dans les commentaires. 

14 - Pas trop plein

Ne remplissez pas trop le réservoir, surtout l'été. Le carburant sort des cuves à la température du sol. Une fois dans le réservoir, en plein soleil, il peut s'échauffer fortement et se dilater au point de refluer par le trop plein. Les hypermilers américains ne remplissent même leur réservoir qu'à moitié, histoire de gagner du poids.

15 - gardez votre calme

Dans tous les cas gardez votre calme. Si on ne devait retenir qu'un seul conseil, ce serait celui-là car il contient tous les autres. Gardez son calme ne veut pas dire, être moins vigilant. Dans les encombrements, la radio peut être un bon moyen de vous détendre.

16 - Changez de monture

Si vous m'avez suivi jusque là, c'est que sujet vous intéresse. Alors un bon conseil : si votre voiture consomme beaucoup, sa décote sera proportionnelle à l'augmentation des prix du carburants. Donc c'est le moment de vendre et de racheter, sinon un vélo, du moins une voiture reconnue comme hyperéconomique. Pour la ville, ce sera par exemple un modèle hybride. Pour choisir nous vous conseillons le guide de l'Ademe Car Labelling.

Ce qu'il ne faut absolument pas faire : sur l'autoroute les écoconducteurs passionnés profitent parfois de l'aspiration du véhicule précédent pour limiter leur consommation. C'est une technique de course automobile, et la meilleure façon de vous pulvériser dans le coffre du type de devant, en entraînant avec vous les 40 automobilistes qui suivent...

Les sujets connexes dans DDmagazine

Les secrets de votre prochaine voiture (interview vidéo de l'équipementier Valéo)

Comment gagner 15 % de consommation sur un camion

Les végétariens condamnés à rouler en vélo

Supplique à sa majesté le Roi Abdullah d'Arabie Saoudite

Génération hybride, des voitures moins polluantes

13 Commentaires

  • Lien vers le commentaire lundi 28 septembre 2015 Posté par samuel

    Merci pour les conciel A

  • Lien vers le commentaire jeudi 05 janvier 2012 Posté par Henrique

    Bonjour a tous (je tiendrai a m'excuser d'avance pour les fautes d'orthographe)je me présente a vous pour une question bien précise j'ai eu un éco d'un ami que j'aurait voulu tout simplement vérifier qui me disait que je consommais plus en rétrogradant en sur régime (exemple je suis a 90 je rétrograde en 3ème )Ma consommation est t-elle augmenter ou non ? j'attend avec impatience vos réponse .

  • Lien vers le commentaire samedi 17 décembre 2011 Posté par FOFO

    Qu'en est t'il des moteurs avec CARBURATEUR lorsqu'on met au point mort en roulant ??? parce que tout le monde parle avec l'injection !!!

  • Lien vers le commentaire lundi 20 septembre 2010 Posté par Baune

    "si un rapport est engagé, les roues entrainent le moteur et celui-ci n'a donc plus besoin de carburant pour tourner, l'injection et coupée et la conso est nulle ; en revanche, si on passe le point mort [le véhicule consomme du carburant]"
    "encore un conseil pseudo-écolo bidon comme on peut en lire beaucoup !"
    Je réagis simplement en expliquant que c'est une question de distance parcourue. S'il faut 500m pour s'arrêter au frein moteur, vous pourrez peu-être parcourir le double en roue libre, d'ou l'avantage parfois, de passer en roue libre (sur une route connue ou vous ne risquez pas de devoir accélérer brutalement). Pour info, une voiture en roue libre consomme entre 0.7 et 2L /100Km. En ce qui me concerne, j'utilise régulièrement le point mort (distance >500m).
    Encore une réaction que je trouve trop vive, il faudrait peu être réfléchir et débattre un peu avant de balancer "conseil écolo bidon"...

  • Lien vers le commentaire samedi 06 mars 2010 Posté par Mikito

    Je suis d'accord avec toi Dalsim, cependant, j'ai une question :
    Est-ce que l'injection se coupe dans toutes les voitures ou seulement à  partir d'un certaine date, ou d'un certain type de moteur?, Ou les voitures un peu dépassées continuent d'injecter du carburant ? J'ai entendu dire que ce n'était que les voitures équipées d'un moteur à  injection qui coupaient l'arrivage d'essence... Merci

  • Lien vers le commentaire mercredi 24 février 2010 Posté par Dalsim

    3- "Les écoconducteurs passionnés passent même au point mort"
    non, ce sont plutôt les cons !
    en effet, en phase de décélération (plus aucune pression sur l'accélérateur, papillon des gaz fermé), si un rapport est engagé, les roues entrainent le moteur et celui-ci n'a donc plus besoin de carburant pour tourner, l'injection et coupée et la conso est nulle ; en revanche, si on passe le point mort, le moteur n'est plus entraîné par les roues et doit consommer du carburant pour ne pas caler.
    encore un conseil pseudo-écolo bidon comme on peut en lire beaucoup !

  • Lien vers le commentaire samedi 16 janvier 2010 Posté par eblami08

    Trignac, les phares sont un élément de securité essentiel. Même si l'éclairage en ville permet de voir convénablement (et encore cela dépend de la ville !), vous devez resté visible pour les autres (automobilistes, piétons, cyclistes...).
    Je suis DD convaincue et passionnée, mais la securité passe toujours avant la conso.

  • Lien vers le commentaire lundi 23 novembre 2009 Posté par Jadi Jabrane

    Je crois que ce genre d'article attire les gens dernièrement surtout avec le prix d'essence qui n'arrête pas d'augmenter. mais pour aller plus loin et ce qui'il est possible de résumer tous ces conseils dans un seul tableau claire et simple a lire
    Merci pour l'article c'est très utile.

  • Lien vers le commentaire lundi 16 novembre 2009 Posté par trignac

    En ville, la nuit, la plupart des conducteurs laissent les feux de route. combien cela consomme-t-il?

  • Lien vers le commentaire mardi 07 juillet 2009 Posté par yves

    Cher lecteur, merci de votre commentaire tout à  fait pertinent. Nous en avons tenu compte dans nos dernières modifications.

  • Lien vers le commentaire dimanche 07 juin 2009 Posté par Doume

    Je lis ceci: le bon régime se situe généralement [] avec un moteur à  essence entre 3000 et 4000 ...
    je suis interloqué : Vous expliquez qu'il ne faut jamais passer la cinquième sur route, puisqu'à  cette vitesse, le moteur d'une voiture moyenne se situe autour des 2.600 t/mn !
    j'ai un ami qui a une voiture dont la technologie et l'âge est proche de celle de la mienne (moteur 1600 à  injection de ; J'ai pu rouler avec lui et constater que le régime moyen de son moteur est entre 3000 et 4000, comme vous l'indiquez. Il consomme 13 l/100 km. Ma moyenne est de 6.5 l/100 km (parcours généralement mixtes). Il m'arrive régulièrement d'être en cinquième à  50 km/h - il ne s'agit pas de vouloir accélérer à  ce régime, mais de rouler - et mon moteur de plus de 150.000km se porte comme un charme (consommation d'huile < 1/4 litre / 5000kms ).

    D'autre part, vous conseillez, au contraire de rouler sans rétrograder en descente (si vous n'avez pas trop besoin du frein moteur, ajoutez-vous heureusement). cet avis n'est pas bon. Seuls les moteurs à  carburateurs, qui ne sont plus la norme dépensent -un tout petit peu - d'essence en descente. Rétrograder avec une voiture à  injection permet d'assurer une meilleure sécurité sana modifier la consommation.
    Enfin, vous conseillez l'achat d'une voiture hybride, sans plus de précision. Hors le bilan général de l'impact carbone d'une voiture hybride (fabrication et entretien inclus) n'est favorable qu'à  condition que celle-ci soit utilisée principalement en ville. Un diesel économique tel que savent le faire les constructeurs européens aura moins d'impact.

  • Lien vers le commentaire mardi 24 février 2009 Posté par enthalpie

    bonjour
    il me semble que vous devriez rappeler ce principe simple
    consommation de carburant= rejet de co2. la majorité des gens pensent que leur voiture rejette ce que les constructeurs signale 130g/km par exemple
    pour le gas-oil : l/100 km *26.53 =g/km de Co2 exemple 5l/100 ==> 132.65 gr/Km de Co2
    pour l'essence : l/100 Km * 23.41 = g/km de Co2 exemple 5L:100 ==> 117 gr/km de Co2
    ce que je rapelle sur mon site
    http://bga.lambert.free.fr

  • Lien vers le commentaire lundi 22 septembre 2008 Posté par cherifi

    tres bien je te remercie.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.