Trois lauréats reçoivent les trophées de l'agriculture durable

jeudi 26 février 2009 Écrit par  Alexandra Lianes

Trois lauréats ont reçu, hier, le 25 février, le trophée de l'agriculture durable par le ministre de l'agriculture et de la pêche, Michel Barnier, en présence d’Erik Orsenna, Président de jury des trophées de l'agriculture durable. Trois mentions dont une "spéciale" et trois attentions particulières ont également salué le travail des participants à ce concours.

Ces trophées ont pour objectif de distinguer des démarches individuelles ou collectives, exemplaires d'une agriculture productive et écologiquement responsable. Dans le cadre de ce concours, 183 dossiers en provenance de l’ensemble du territoire, ont été reçus par le ministère et examinés par le Jury composé de représentants du monde agricole et de personnalités qualifiées.

Les lauréats

La Ferme Bio de They située à 17 km de Besançon et gérée par trois associés permet l’exploitation et la valorisation de 173 ha dont 68 ha de cultures (céréales, oléagineux, protéagineux) et 105 ha de surfaces fourragères dédiés à l’alimentation animale (vaches laitières, porcs, chevaux de trait comtois, volailles, lapins…) Au-delà de la conversion à l’agriculture biologique, la démarche menée sur la Ferme de They est globale. Un magasin de vente directe a été ouvert, un gîte rural inauguré, des ateliers de transformation des productions animales et végétales installés, de même que des équipements de production d’énergies renouvelables.

L’ Exploitation de Benoît Biteau, initialement consacrée à la maïsiculture irriguée et à l’activité viticole, a été remodelée en profondeur. D’abord en arrêtant la culture du maïs trop gourmande en eau. Ensuite en la convertissant intégralement à l’agriculture biologique. Enfin en la divisant en trois exploitations distinctes chacune spécialisée dans des productions spécifiques de qualité. Aujourd’hui on trouve désormais à côté des pieds de vigne, des cultures de céréales, de protéagineux, d’oléagineux et de légumineuses, des prairies, un atelier d’élevage de races régionales menacées, du maraîchage commercialisé en circuit court, des parcelles d’agroforesterie…

Et la Coopérative de Déshydratation de Mayenne (CODEMA), en partenariat avec Séché Environnement, a investi dans une installation de séchage de luzerne alimentée par la chaleur émanant du biogaz. La filière produit des aliments ''de qualité'' pour le bétail très présent chez les exploitants de la région.

La mention spéciale du jury a été décernée à :

- la Ferme des Cote Rouge (Pyrénées Centrales) pour le le programme de sauvegarde de la race Castillonaise ;

- la SARL Chanvre Mellois (Poitou-Charente – Deux Sèvres – Saint Vincent de Chatre) spécialisé dans la culture du chanvre commercialisé pour l’habitat (enduit et isolant). Au-delà de cette initiative, les exploitants ont tenu  à conduire cette production sans pesticides ni engrais chimiques et à la commercialiser dans la région ;

- l’Association de développement de la filière Porc Basque (Aquitaine – Pyrénées Atlantiques – Les Aldudes) pour ses actions en faveur de laa conservation de la race, mais également afin d’assurer la viabilité économique de cette filière.

Voir l'intégralité des agriculteurs récompensés

A lire aussi sur DDmagazine : 

Une vache, combien de CO2 ?

Agriculture bio : la vérité sur la nouvelle réglementation

Viticulture conventionnelle : limiter l'usage des pesticides

Le beaujolais nouveau version biologique est arrivé