Un grenelle peut-il sauver la mer ?

mardi 07 avril 2009 Écrit par  Laurence Parmelan

A l’occasion d’une conférence de presse, Jean-Louis BORLOO, ministre d’état, ministre de l’écologie, de l’énergie,du Développement durable et de l’Aménagement du Territoire, et Chantal JOUANNO, secrétaire d’état chargée de l’écologie, ont présenté le 3 avril  l’organisation et le processus du Grenelle de la Mer en présence des présidents et vice-présidents des quatre groupes de travail :

- la délicate rencontre entre la terre et la mer ;
- entre menaces et potentiels, une mer fragile promesse d’avenir ;
- la mer, une passion à partager ;
- planète mer : inventer les nouvelles régulations.

Greenpeace qui salue l'initiative du gouvernement estime toutefois que : "L’objectif du Grenelle de la mer ne peut se limiter à la recherche d’une opportunité de  développement économique sur le court-terme. Il doit poser les bases d’une approche éco-systémique de la gestion des ressources marines, seule garante de la protection de la biodiversité et d’un développement durable des activités économiques liées à la mer" précise  François Chartier, chargé de campagne Océan de Greenpeace France.

La concertation entre les acteurs au sein des groupes de travail aura lieu durant les mois d’avril et mai prochains avant une phase de consultation des français en juin puis une table ronde finale "afin de déboucher sur une série d’engagements précis, quantifiés et partagés", précise le ministère.

Le Grenelle de la mer réunira pour la première fois sous cette forme et dans un tel processus, l’Etat, les collectivités territoriales, tous les acteurs de l’économie maritime et les représentants de la société civile "afin de définir une feuille de route en faveur de la mer, du littoral et de la promotion des activités maritimes dans une perspective de développement durable".

Site officiel du Grenelle de la mer

Aussi sur DDmagazine :

Avec Google Earth sous les mers

Biodiversité : découverte d'une centaine de nouvelles espèces de corail 

Entre la soupe et le requin : le monde choisit la soupe

Greenpeace demande la clotûre la pêche au thon en 2009  

54 % des récifs coralliens menacés dans le monde

Pourquoi les gouvernements subventionnent-ils la destruction de la mer ? 

Sommes-nous contaminés par les PCB ? 

Notre petite fugue du week-end