Interdiction de culture du maïs OGM MON 810 : et de six !

mercredi 15 avril 2009 Écrit par  Laurence Parmelan

Après la France, la Grèce, l’Autriche, la Hongrie et le Luxembourg, l’Allemagne a interdit hier, mardi 14 avril, la culture du maïs OGM MON 810 de Monsanto. Une décision de la ministre de l’Agriculture motivée par « deux nouvelles études » ayant apporté « de nouveaux éléments scientifiques », a expliqué Ilse Aigner citée par l’AFP

La ministre s’est défendue d’avoir pris une « décision politique » et a affirmé lors d’une conférence de presse qu’elle « a été prise dans l’intérêt de l’environnement ». Le principe de précaution l’a donc emporté chez nos voisins allemands, qui sont le 6e pays européen à interdire la culture de ce maïs OGM.

Le ministère allemand a d'ailleurs cité parmi les éléments déterminants "deux études" qui laissent apparaître une contamination de l'environnement par le MON810. Selon le responsable des technologies génétiques au ministère de l'Agriculture, Wolfgang Köhler, cité par l'AFP, ces études ont mis en évidence un impact sur des organismes "non-cibles", papillons ou coccinelles.

Un nouveau coup dur pour Monsanto mais aussi pour la Commission européenne qui veut lever les interdictions nationales d'interdiction de ce maïs génétiquement modifié.

Avec "les données scientifiques adéquates, la Commission décidera des suites les plus appropriées à donner", a expliqué une porte-parole de la Commission.

L'Autorité européenne pour la sécurité des aliments (EFSA) doit à son tour rendre son avis en 2009 sur le maïs MON 810 dans le cadre de la demande de renouvellement de l'autorisation décennale pour le MON 810.

A lire aussi sur DDmagazine :

Le maïs OGM MON 810 interdit au Luxembourg

OGM alimentaires : ce qu'il faut comprendre 

OGM : l'Autriche et la Hongrie peuvent interdire la culture maïs MON 810

OGM : le maïs MON 810 sans danger pour l'homme pour l'Afssa

Le Thor, commune sans OGM