Copenhague : Les Amis de la Terre contre les fausses solutions

lundi 30 novembre 2009 Écrit par  Yves Heuillard
Les Amis de la Terre, premier réseau écologiste mondial, demande des engagement des pays riches à la hauteur de l'enjeu climatique, l'abandon des  "fausses solutions " et du système de la compensation carbone. Il organise une grande marche le samedi 12 décembre, à Copenhague. 

Pour les Amis de la Terre, les pays riches doivent, à Copenhague, s'entendre sur un accord pour fixer des objectifs contraignants de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). Selon l'association, pour être justes les décisions prises ne devraient pas inclure de compensation carbone,  ni ce qu'elle considère comme  de fausses solutions, à savoir les agrocarburants, le nucléaire, la capture et stockage du carbone.

Les Amis de la Terre suggèrent de mettre en place un mode de gouvernance équitable pour gérer le soutien financier aux pays les plus impactés par les changements climatiques. « La stratégie de diviser pour mieux régner des pays riches a recouvert d'un voile sombre les négociations internationales sur le climat, entraînant une forte et légitime opposition des pays pauvres », nous explique Meena Raman, des Amis de la Terre Malaisie.

« La justice climatique implique que les pays qui portent la responsabilité d’avoir causé les changements climatiques soient les premiers à réduire leurs émissions sur leur propre territoire. La compensation, qui permet aux pays industrialisés d’acheter des crédits carbone aux pays pauvres pour éviter de réduire leurs propres émissions, n'a pas sa place dans un accord international juste, pour lutter contre les changements climatiques. Les pays industrialisés doivent s'attaquer au dérèglement climatique en changeant immédiatement leurs propres modes de consommation et de production», développe Cyrielle den Hartigh, chargée de campagne Climat aux Amis de la Terre France.

Pendant les négociations de Copenhague, les représentants des Amis de la Terre rencontreront régulièrement les membres de délégations des pays présents pour faire entendre la voix de leurs 2 millions de membres. Pour réclamer la justice climatique une marche est prévue dans les rues de Copenhague le matin du 12 décembre [plus d'info sur la mobilisation prévue en France et à Copenhague : www.dubruitpourleclimat.org]

L'associations organise aussi des débats et activités au Klimaforum, le sommet alternatif de la société civile aux côtés d'organisations alliées comme La Via Campesina et The World March of Women.