Copenhague : ça va être dur

jeudi 03 décembre 2009 Écrit par  rédaction

Pendant la conférence COP15 sur le changement climatique qui démarre lundi 7 décembre à Copenhague, vous trouverez dans nos colonnes un regard indépendant et incisif sur les grandes questions liées au réchauffement et aux solutions envisagées. Avec sur place, les analyses de notre correspondant exclusif Marc Mayor. Et aussi, comme ci-après, des petites nouvelles qui nous apparaissent significatives des rapports de force, des enjeux et des intérêts politiques et économiques, en oeuvre à Copenhague.

Le parlement australien rejette le plan du gouvernement de réduction de 17% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à celles de l'année 2000. Selon notre confrère belge RTBF, "les lobbies industriel et agricole, soutenus par l'opposition conservatrice, sont opposés au plan du gouvernement. Les sénateurs verts ont également rejeté ce projet qu'ils jugent peu ambitieux." 

Au sujet de la voiture électrique 

L'automobile électrique roulera-t-elle à l'uranium, à l'énergie solaire, ou au charbon ?

La voiture électrique révèle deux visions différentes pour la planète 

Notre essai de la Mitsubishi i-Miev 

La voiture électrique pour tous : combien de nouvelles centrales ?

Voiture électrique, combien de CO2 ?

Le Financial Times propose une section entière sur les voitures électriques comme solution incontournable pour réduire les émissions, sans aucune précision sur l'origine de l'électricité nécessaire et sur les émissions de CO2 associées. Pour en savoir plus nos lecteurs peuvent se réferer à nos articles ci-contre.

L'organisme des Nations Unies qui supervise le Clean Development Mecanism (en français MDP, ou mécanisme de développement propre, qui permet d'obtenir des crédits carbone dans un pays industrialisé en échange de projets réducteurs d'émissions dans un pays émergent, NDLR) suspend 50 projets éoliens chinois qui devaient être subventionnés parce qu'ils manipulaient les subventions locales pour faire croire que les éoliennes ne pouvaient être construites sans ce mécanisme (source Metronews). Pour bien comprendre, précisons que dans le cadre du mécanisme pour un développement propre de l'ONU, les initiateurs d'un projet MDP doivent prouver que sans ce mécanisme, les réductions d'émissions n'auraient pas lieu et que ces réductions seront mesurables et permanentes. Ces mécanismes constitueront un point majeur de discussion à Copenhague.

Les citoyens du canton Suisse de Neuchâtel ont rejeté par référendum, à plus de 65%, une nouvelle loi sur l'énergie qui devait fixer de nouvelles normes énergétique pour les bâtiments et subventionner les énergies renouvelables. Les suisses sont pourtant en avance d'une dizaine d'années en la matière et font souvent figures d'exemples dans nos colonnes.