Les Amis de la Terre : "Ils sacrifient des nations entières pour perpétuer leur gabegie"

samedi 19 décembre 2009 Écrit par  Yves Heuillard
Pour Nnimmo Bassey, président des Amis de la Terre international : "Copenhague est un échec misérable. La justice climatique a été oubliée et la déclaration finale condamne des millions de personnes, parmi les plus pauvres, à la faim, la souffrance et la mort avec l'accélération des changements climatiques. Nous sommes écœurés par le refus des pays riches à assumer leurs responsabilités, notamment les états-Unis qui sont les plus grands pollueurs historiques. Ils sacrifient des nations entières pour perpétuer leur gabegie. Pour M. Obama, c’est le sommet de la honte ».

La conférence de Copenhague, considérée comme la dernière chance de ne pas dépasser 2°C de hausse de la température mondiale en 2100, se termine en échec patent.  Pour les Amis de la Terre, c’est le résultat d’un système basé sur l’égoïsme des grandes puissances : "l'incapacité des dirigeants du monde à se mettre d'accord et à remettre en cause un modèle de société insoutenable aura des conséquences dramatiques pour l’humanité toute entière, et en premier lieu pour les populations des pays les plus pauvres".

Pour l'association, Copenhague aura aussi montré que, si les pays riches ont choisi de reculer, refusant toute remise en cause de leur système et d'un modèle de société insoutenable et inéquitable, la mobilisation citoyenne s'amplifie. Les Amis de la Terre International ont été parmi les principaux animateurs du sommet alternatif des peuples - le Klimaforum – avec des organisations alliées comme la Via Campesina et la Marche Mondiale des Femmes. Ils invitent chacun à se mobiliser pour promouvoir les transitions vers des sociétés soutenables et dénoncent l'incapacité des gouvernements à le faire.