Le 4X4 devient responsable, environnemental et citoyen

lundi 01 mars 2010 Écrit par  Yves Heuillard

On sait bien que le réchauffement climatique est terminé, que le charbon est désormais propre, les biocarburants durables, l'automobile "zéro émission", l'énergie décarbonée, les tours à haute qualité environnementale, les cheminées bio, l'agriculture respectueuse de la biodiversité, et même le bisphénol A pas mauvais du tout. Ne restaient que les 4X4 et autres quads pour faire sourciller les derniers écolos à pataugas réfugiés sur les hauteurs de l'Ardèche, dans quelques yourtes mongoles, prosternés devant les effigies usées de Al Gore et de Yann Arthus Bertand, susurrant les dernières gouttes de lait de soja bio, chantant d'interminables mélopées extraites du dernier rapport du Giec.

Qu'à cela ne tienne, selon un communiqué de presse, "plus de 130 équipages du Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc [sorte de Paris-Dakar pour les filles, NDLR] reprennent la route en 4x4, crossovers, quads, motos ou camions pour traverser le désert du Sahara, de Tanger à Essaouira, —en hors-pistes, sans GPS et sans critère de vitesse— dans le respect de l’environnement et des populations locales..., une compétition unique et responsable impliquée dans une démarche environnementale et citoyenne depuis son origine".

Une nouvelle ère s'ouvre donc pour un nouveau développement durable, celui du rallye en bagnole au travers du désert. Le site Internet de l'événement, sur lequel les 4X4 et autres quads se font discrets, est à lui tout seul un monument de marketing vert. Mais bigre, il faut quand même être gonflé, pour associer avec une telle insistance un rallye automobile à la responsabilité environnementale. Pourquoi ne pas assumer tout simplement. à vouloir laver plus vert que vert un événement somme toute bien pétaradant et fumant, on peut rendre exécrable le Rallye Aïcha des Gazelles du Maroc qui ne le mérite pas du tout.

Au passage signalons un autre rallye féminin, plutôt un raid, le Raid Arbre Vert Amazones, dont le leitmotiv est "pas de moteur, que de la sueur". Sur son site internet, point de démarche environnementale, point d'engagement durable, point de comité éthique, point de responsabilité sociétale et environnementale, point de bilan carbone, point de bien pratique compensation carbone, mais du sport, de la féminité, un trait d'écologie, des émissions de CO2 forcément, comme les vôtres ou les miennes, et voilà ça roule ; ou plutôt, ça marche.

gazelleà propos des gazelles (texte et photo extraits de l'article de Wikipedia sur le sujet,  l'IUCN  est l'Union internationale pour la conservation de la nature). Beaucoup d'espèces de gazelles d'Afrique du Nord, sont en voie de disparition à cause de la chasse intensive des hommes. Recensement des populations: la Gazelle de la reine de Saba, éteinte en 1999, Liste rouge de l'IUCN. La gazella Arabica, éteinte en 1997, Liste rouge de l'IUCN en 2004. La gazelle à front roux, éteinte en 1996, liste rouge de l'IUCN. La gazelle saoudienne, éteinte dans la nature, liste rouge de l'IUCN en 2001, aujourd'hui (2007) population en captivité, réserve. La gazelle dama, en danger critique d'extinction par l'IUCN en 2006, annexe 1 de la CITES, population estimée à 2 000 animaux, dont 300 en captivité. La gazelle de Cuvier, en danger par l'IUCN en 2004, annexe 3 de la CITES, population estimée à 2 000 animaux. La gazelle de Speke vulnérable par l'IUCN en 1996, en danger par l'IUCN en 2007. La gazelle de Rhim, en danger par l'IUCN, annexe 2 de la CITES, population estimée a moins de 2 500 animaux. La gazelle de Soemmerring, vulnérable par l'IUCN. La gazelle dorcas, vulnérable par l'IUCN, annexe 3 de la CITES, population estimée entre 35 000 et 40 000 animaux. La gazelle de montagne, vulnérable par l'IUCN. La gazelle à goitre, 130 000 animaux recensés en 2001, aujourd'hui, vulnérable par l'IUCN, population de 25 000 animaux. La gazelle indienne ou chinkara, vulnérable par l'IUCN, population de 80 000 animaux.

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire vendredi 19 mars 2010 Posté par Greenmyst

    Oui moi ça fait 15 ans que je ne roule plus en voiture, du moins au quotidien, mais là  n'est pas le problème. Ne confondons pas la voiture pour les services qu'elle peut nous rendre, et la voiture juste pour faire mumuse dans le désert... Peut être qu'il a 20 ans ce rallye était plus intelligent que les autres, et ça reste peut être vrai aujourd'hui, mais reste que polluer juste pour s'amuser, est, pour moi, un passe temps d'un autre âge. En revanche, qu'un camioneur dépense 1000 litres de fioul par jour pour faire vivre sa famille ne me pose pas de problème, sachant que ce n'est pas à  lui de refaire le monde...

  • Lien vers le commentaire jeudi 18 mars 2010 Posté par hiero

    Ce Rallye existe depuis 20 ans et c'est le seul qui prend en considération l'environnement. Il y a 20ans, tout le monde s'en foutait de l'environnement, même vous certainement...leur démarche est intelligente, c'est le seul raid qui se bouge...Il vaut mieux avoir ce genre d'attitude non? c'est dingue, le parcours du 4X4 sur le rallye pollue certainement moins en 15 jours que vos voitures à  l'année, alors vous êtes vous séparé de votre voiture? compensez vous vos émissions de CO2, quand vous vous déplacez? C'est vous les hypocrites, ne vous cachez pas derrière les entreprises qui ont une démarche intelligente.

  • Lien vers le commentaire mardi 02 mars 2010 Posté par Greenmyst

    t'as du lire un peu hativement cet article plein d'humour, moi je me suis régalée; mieux vaut en rire qu'autre chose. ;)

  • Lien vers le commentaire mardi 02 mars 2010 Posté par renaud

    A quel degré doit-on prendre cet article posté tout de même sur un site qui se veut traiter du développement durable?
    Votre rôle ne serait-il pas de permettre au grand public d'ouvrir les yeux plutôt que de les enfumer...
    C'est le cas de le dire!

  • Lien vers le commentaire mardi 02 mars 2010 Posté par Jules54

    Ne mélangeons pas tout, ce qui ressort ici c'est effectivement l'hypocrisie qui déssert cette manifestation à  un point incroyable. Un 4X4 peut être bien utile, ce n'est pas le propos mais s'en servir pour faire mumuse dans le désert, me semble d'un autre âge... y a bien des gens qui vont s'en apercevoir..

  • Lien vers le commentaire mardi 02 mars 2010 Posté par Pachapape

    "dans le respect de l'environnement et des populations locales..., une compétition unique et responsable impliquée dans une démarche environnementale et citoyenne depuis son origine".

    Et vive l'hypocrisie ! A bas les 4*4 !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.