Nouvelle mise en cause des gaz non conventionnels

mardi 17 août 2010 Écrit par  Nicolas Sivan
L'extraction des gaz dits non conventionnels, ou shale gas (voir notre article), présents en grande quantité dans le sous-sol, est compliquée ; les associations de défenses de l'environnement font état de risques majeurs dont la pollution de leurs réserves d'eau potable. Aux Etats-Unis le gisement de Marcellus, en Pennsylvannie, vient de faire l'objet d'une mise en cause sérieuse de ses exploitants.

L'industrie des shale gas, qui fait déjà l'objet de nombreuses plaintes, vient de recevoir une nouvelle attaque. Selon la Pennsylvania Land Trust Association, le puits de Marcellus aux Etats-Unis enregistre 1435 violations des lois relatives au gaz de l'état de Pennsylvanie. Et ce sur une période de deux ans et demi. L'association insiste notamment sur 952 cas ayant ou pouvant avoir un impact direct sur l'environnement.

La méthode d'extraction utilisée, le « fracking », n'est pas sans risques. D'après le rapport, alors que les compagnies gazières devraient redoubler de prudence, elles ne semblent pas prendre le problème environnemtenal au sérieux. Sur le site de Marcellus, certaines des 43 entreprises présentes réunissent à elles seules plus d'infractions que celles généralement constatées pour l'exploitation d'un puits tout entier.

Ce rapport accentue l'importance du débat autour des gaz dits non conventionnels. Le tout étant de savoir s'il est possible ou non de les extraire sans impact environnemental.  

Télécharger le rapport au format PDF.
(Sur le site de la Pennsylvania Land Trust Association)

Aussi sur ddmagazine.com

Gaz non conventionnels : eldorado à risques?
Gasland, faut-il avoir peur du gaz qui dort?