Le compost issu des stations d'épuration est-il dangereux ?

mercredi 18 août 2010 Écrit par  Nicolas Sivan
manifestants contre les boues de stations d'épurationLe saviez-vous ? Les stations d'épuration distribuent les boues issues du traitement des eaux usées afin de les utiliser comme compost. Aux Etats-Unis, on les donne même gratuitement aux habitants, et à San Francisco des voix s'élevent pour en dénoncer la dangerosité. (Photo : source reportage de CBS5, lien ci-après).

A San Francisco, le débat sur les boues de stations d'épuration fait rage. Selon la commission d'utilité publique qui s'est penchée sur le sujet, des substances comme l'arsenic, le plomb et le mercure y sont présentes, mais à des niveaux inférieurs à ce que l'agence pour la protection de l'environnement qualifie de dangereux. Cependant, le Food Rights Network, une association de défense du droit à manger des aliments sains, a effectué sa propre étude. Les résultats sont inquiétants : « Nous avons déterminé que les boues produites par les stations d'épuration et qui sont distribuées gratuitement aux foyers du quartier de la baie et aux écoles... sont contaminées ; le public a le droit de savoir qu'il est dangereux de faire pousser des aliments sur ces boues, quelque soit le nom qu'on leur donne », dit John Stauber du Food Rights Network. (voir ici le reportage de la châine de télévision CBS5).

Parmi les substances détectées, se trouvent des pertubateurs endocriniens, des composés issus des détergents, des antibactériens comme le triclosan ainsi que des produits ignifugeants. Appliquant le principe de précaution, la ville de San Francisco a donc arrêté de distribuer ce compost. Allant ainsi à l'encontre de la commission d'utilité publique, qui insiste sur le fait que la présence de ces substances ne signifie pas que le fertilisant soit toxique. L'enjeu est de taille : si le public est convaincu que les boues issues du traitement des égouts des villes sert à faire pousser leurs aliments, et qu'elles présentent un danger, les stations d'épuration risquent de ne plus pouvoir s'en défaire à bon compte et c'est l'ensemble de notre système de traitement des eaux usées qui serait remis en cause.

En France, 60% des boues issues des stations d'épuration (1 million de tonne de matières sèches par an) sont répandues sur les sols agricoles. Selon le ministère de l'Ecologie il s'agit d'une « solution peu coûteuse de recyclage des déchets urbains ». Ces boues font d'ailleurs « l'objet d'une vigilance et d'un effort de recherche important » de la part l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie. Toutefois, nous sommes en droit de nous demander si nos modes de consommations et nos stations d'épuration sont si différents de ceux de San Francisco...

Sources :
Site internet de CBS5
Site du ministère de l'Ecologie
Site de l'Ademe

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire dimanche 29 août 2010 Posté par igepac

    Si parmi un lecteur, se trouve une personne qui puisse nous apporter la preuve que les boues ne sont pas polluées,igepac sera ravi. Les analyses sont pratiquement inexistantes : une dizaine de molécules parmi des centaines. Vous trouverez des dizaines d'articles sur igepac.com
    ( les step sont essentiellement des bassins de décantation, la pollution des molécules de synthèse se retrouve dans les rivières et les cultures agricoles !!! )
    FAUX ? Alors venez vite nous PROUVER le contraire.
    Pierre

  • Lien vers le commentaire vendredi 20 août 2010 Posté par S4t

    Pour que les choses soient plus claires. Il faut arrêter de dire tout et n'importe quoi. Connaissez vous un peu le fonctionnement des stations d'épuration ? Si oui, vous devriez savoir que les eaux usées passent par différents types de traitements. Ce que l'on appelle "boues" ce sont toutes les particules que l'on a pu récupérer lors des différents process. Plusieurs boues de qualités différentes sont récupérées en sortie de la station. Certaines peuvent être utilisées pour l'agriculture parce qu'elles ne représentent aucun danger pour l'environnement, d'autres sont encore traitées pour pouvoir être recyclées, d'autres encore incinérées. Avant de démentir des informations, informez vous un peu s'il vous plaît.

  • Lien vers le commentaire jeudi 19 août 2010 Posté par Louis

    Je ne connais pas la règlementation Américaine, mais les substances comme l'arsenic, le plomb,le mercure (et beaucoup d'autres) ne sont pas traités en France.

  • Lien vers le commentaire mercredi 18 août 2010 Posté par S4t

    Je suis ingénieur urbaniste à  Paris. Cette information vient de la DPE (Direction de la Propreté et de l'Eau).

  • Lien vers le commentaire mercredi 18 août 2010 Posté par yves

    Merci de cette précision. Vous gagneriez toutefois en crédibilité si vous aviez la gentillesse de vous présenter (si vous êtes du métier) ou de préciser les sources de la comparaison entre les réglementations européennes et américaines.

  • Lien vers le commentaire mercredi 18 août 2010 Posté par S4t

    Bonjour,

    Suite à  la lecture de cet article, une petite information supplémentaire s'impose. La qualité des stations d'épuration françaises et les règlementations draconiennes en vigueur sur le traitement des boues en France ne sont en rien comparables avec la situation des Etats-Unis.

    En France, les boues , bien que leur qualité soit toujours perfectible, peuvent être réutilisées dans le domaine agricole sans risque pour la santé ni pollution des sols.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.