Boom des emplois dans le solaire photovoltaïque

lundi 25 mai 2015 Écrit par  Yves Heuillard

Dans son rapport annuel sur la situation de l'emploi dans le secteur des renouvelables, L'Agence internationale des énergies renouvelables (Irena) fait état d'une croissance de 18% du nombre d'emplois directs et indirects. De loin c'est le solaire  photovoltaïque qui est le plus gros pourvoyeur d'emplois avec 2,5 millions d'emplois dans le monde, suivi des biocarburants puis de l'éolien.

Le rapport est un mélange de bonnes et de mauvaises nouvelles. Alors que l'indsutrie du solaire a acquis sa maturité technologique en Europe et tout particulièrement en Allemagne, l'Europe a récemment perdu 35% de ses emplois dans le solaire, la Chine devenant l'usine de panneaux solaires pour le monde.

Aux Etats-Unis, en 2014, la croissance du nombre d'emplois a été de 22% dans le solaire, suivant une croissance de 54% sur la période des 4 années précédentes. Les chiffres confirment ceux du National Solar Census 2014 de la Solar Foundation qui annonçait en début d'année 2015 un rythme de création d'emplois pour l'industrie solaire 20 fois plus élevé que la création moyenne d'emplois de l'économie du pays (croissance de 86% en 5 ans). Le secteur du solaire crée désormais plus d'emplois aux Etats-Unis que l'extraction des ressources fossiles.

Selon les auteurs du rapport, les Etats-Unis sont en train de devenir le pays leader en matière d'innovations technologiques dans les renouvelables. Une croissance très soutenue est attendue dans le secteur du photovoltaïque à la suite de l'annonce par le Président Obama en avril dernier du programme "Solar Ready Vets program", un programme de formation destiné aux vétérans de l'armée américaine. Le plan prévoit la formation de 75 000 vétérans de l'armée aux métiers du solaire d'ici 2020.

le rapport Irena Renewable Energy and Jobs – Annual Review 2015
Le National Solar Jobs Census de la Solar Fondation