Axa se désengage du charbon

mardi 26 mai 2015 Écrit par  Yves Heuillard
Axa se désengage du charbon Photo CC Kimon Berlin

Axa, l'une des grandes compagnies d'assurances mondiales, et la plus grande en France, a annoncé qu'elle vendrait plus de 550 millions de dollars de ses investissements dans le charbon d'ici la fin de l'année 2015. Parallèlement la compagnie triplera ses investissements dans les énergies renouvelables, les infrastructures de l'énergie, et dans les obligations "vertes" pour un montant de 30 milliards d'ici 2010.

 

L'année dernière AXA a déboursé plus de 1 milliard de dollars pour couvrir des dégats liés au climat. La compagnie considère que le changement climatique est une préoccupation majeure pour les métiers de l'assurance, représentant aujourd'hui de l'ordre de 20% des risques couverts par les sociétés d'assurances.

Interrogé par Bloomberg TV le PDG de AXA, Henri de Castries, a également annoncé qu'il avait signé l'Engagement de Montréal (The Montreal Pledge) ce qui implique de publier annuellement l'impact carbone de ses investissements. Il ajoute : " Il ne fait pas de sens pour le monde d'encourager des investissements dans des industries ou des pratiques dont nous savons très bien qu'elles détruisent de la valeur pour la planète et les prochaines générations."

En 2010 Axa avait été nomminé pour le Prix Pinocchio descerné par les Amis de la Terre aux entreprises les moins reponsables en matière d'environnement. Avait notamment été reproché à l'assureur sa particpation de 350 millions d'euros au capital de Suncor, un géant canadien des sables bitumineux.

Selon une étude publié dans la revue Nature au début de l'année 2015, s'il on veut réussir à limiter le réchauffement climatique à 2°C, 80% des réserves de charbon existantes devront rester dans le sous-sol.

En ouverture mine de charbon aux Etats-Unis, photo CC Kimon Berlin via Flickr