Solaire photovoltaïque : nouveaux records et marché explosif

mardi 09 juin 2015 Écrit par  Yves Heuillard
Ferme solaire de Haslingfield (U.K) Ferme solaire de Haslingfield (U.K) Photo CC Belectric UK

L'Association européenne de l'industrie photovoltaïque SolarPower Europe vient de publier son rapport annuel : 40 GW ont été installés en 2014, la capacité mondiale va au moins doubler en 5 ans.

Selon le rapport "Global Market Outlook for Solar Power 2015-2019" de SolarPower Europe, au moins 40 GW (1) de nouvelles capacités  photovoltaïques ont été installées dans le monde en 2014, contre 37 l'année précédente. SolarPower Europe annonce que la puissance totale installée dans le monde, aujourd'hui de 178 GW, 100 fois plus qu'en l'an 2000, pourrait atteindre 540 GW en 2020 dans le scénario le plus optimiste, et 396 GW (soit un doublement en 5 ans !) dans le scénario le plus pessimiste.

La Chine, le Japon et les Etats-Unis sont les trois marchés principaux. L'Europe a installé 7 GW, chiffre à comparer à 10,5 GW en 2013 et 17,5 GW en 2012. Le ralentissement du photovoltaïque en Europe est dû aux incertitudes des politiques publiques et au blocage des prix des panneaux en provenance de Chine, blocage que la Commission Européenne veut étendre maintenant à la Malaisie et à Taïwan.

L'Italie, l'Allemagne et la Grèce produisent néanmoins plus de 7% de leur électricité à partir du photovoltaïque. Pour la première fois c'est le Royaume-Uni qui arrive en tête des nouvelles installations européennes avec 2,4 GW en 2014. Selon James Watson, Président de SolarPower Europe, "ceci prouve bien que le solaire est une source d'énergie efficace et bon marché sous tous les climats", ajoutant que la capacité photovoltaïque pourrait doubler en Europe d'ici 2020.

Le photovoltaïque compétitif

Le rapport de SolarPower Europe fournit des éléments sur le coût du solaire photovoltaïque, coût dont nous avions souligné l'extraordinaire baisse durant ces dernières années (une division par 5 en 5 ans). Désormais, en Europe,  le coût d'une installation photovoltaïque de taille industrielle (capacité supérieure à 1MW) est très souvent inférieur à 1 euro par watt-crête.

Le coût de production d'un kWh avec un rendement du capital de 6,5% par an se situe entre 6 et 12 cts d'euros selon qu'on est à Chypre ou au Royaume-Uni. Avec un rendement du capital de 3% par an, rendement acceptable par exemple pour des associations de consommateurs ou des coopératives citoyennes de production, ce même coût du kWh se situe entre 4 et 9,5 cts le kWh. Ceci signifie que dans la majeure partie de l'Europe, des citoyens ordinaires associés en coopérative électrique photovoltaïque sont capables de produire un kWh 2 à 4 fois moins cher que le kWh du réseau.

Dans le monde, selon les résultats des meilleurs appels d'offres pour la construction de grandes centrales solaires, le prix proposé peut descendre entre 67 et 80 dollars par MWh, et même 60 dollars par MWh pour les pays plus ensoleillés comme Dubaï (divisez par 10 pour le prix du kWh en centimes). Dans ces pays, le coût de électricité solaire photovoltaïque est désormais du même ordre que l'éolien terrestre, de l'ordre de la moitié du coût de l'éolien en mer, de 25% à 50% moins cher que le nucléaire (2), et il est parfois compétitif face au charbon.

Chine : 5 GW par trimestre !

Selon une étude de Globaldata (4), en 2015 la Chine devrait installer 17,8 GW de solaire photovoltaïque, un chiffre énorme mais réaliste puisque 5 GW ont été installés pendant le premier trimestre de cette année. On notera que 5 GW correspondent à la puissance de 5 réacteurs nucléaires moyens (3), mais que du fait de l'intermittence, ces 5 GW ajoutés tous les trimestres ne produisent que l'équivalent d'un réacteur nucléaire. Autrement dit, chaque trimestre, les nouvelles installations photovoltaïques chinoises ajoutent au réseau l'équivalent productif d'un réacteur nucléaire moyen, alors qu'il faut 7 à 10 ans pour construire un réacteur et que l'électricité nucléaire est plus chère (ibid).

Les Etats-Unis, n'ont installé que 6,5 GW en 2014, dont la moitié en Californie, mais selon une autre étude publiée par IHS, société américaine d'études et de conseil dans le domaine de l'énergie et de l'ingénierie, 32 GW de grands projets photovoltaïques seraient en cours de développement aux Etats-Unis avec un objectif de raccordement au réseau avant la fin de 2016.

Le rapport de Solar Power Europe précise enfin que malgré le ralentissement de la croissance des installations en Europe, les énergies renouvelables y ont produit plus d'électricité que le nucléaire en 2014. Si l'association voit en cela un point de non-retour, il s'avère que l'Europe, la France en particulier, s'acharnent à rater le plus grand marché du siècle.

Lire le rapport "Global Market Outlook for Solar Power 2015-2019"

1) Si on se base sur les livraisons de panneaux solaires le chiffres se situe entre 44 et 46 GW, la différence venant du fait qu'une partie des installations réalisées en fin d'année n'ont été connectées qu'au début de l'année 2015.

2) Sur la base du prix minimum garanti demandé par EDF au gouvernement britannique pour la construction de deux EPR.

3) Sur la base du parc nucléaire français.

4) Global Solar Power Market in 2014, juin 2015

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire dimanche 28 juin 2015 Posté par Céline Marchand

    je me pose une question? Tous ces panneaux vont ils augmenter le réchauffement climatique?

  • Lien vers le commentaire mercredi 10 juin 2015 Posté par Ninet Claude

    Quand la France va-t-elle se réveiller
    sachant que nous avons 10 fois moins
    d'installations qu'en Allemagne
    et que l'on prétend organiser chez nous une
    réunion sur la transition énergétique.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.