Premier immeuble de bureaux passif en Chine

vendredi 03 juillet 2015 Écrit par  Yves Heuillard
Immeuble passif de Zhuozhou Immeuble passif de Zhuozhou Photo Passive House Institute D.R

Le premier immeuble de bureaux passif chinois vient d'être certifié au standard Passivhaus. Situé à Zhuozhou, près de Pékin, sa construction a été coordonnée par des experts européens (allemands et autrichiens), mais l'immeuble a été entièrement construit par des entreprises chinoises et avec des matériaux locaux.

Les Chinois ont compris tout l'intérêt de la construction passive, à la fois en matière d'économie d'énergie et d'opportunité d'affaires. Démonstration de l'efficacité du pays à saisir les opportunités, le propriétaire et occupant du premier immeuble passif chinois, l'entreprise Hebei Xinhua Curtain Wall Co. Ltd, va produire... des fenêtres à triple vitrage.

Dans les pays industrialisés les immeubles consomment environ un tiers de l'énergie, et cette consommation peut être réduite de 90% en construisant selon le standard passif. La Chine est le pays du monde où, de loin, on construit le plus ; la construction passive représente donc un bras de levier énorme sur la réduction de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre ; et un marché gigantesque dans le secteur de la construction.  Ce n'est pas un hasard si l'immeuble a été construit dans le cadre d'un projet pilote national chinois.

Le projet montre aussi combien les experts européens de la construction passive ou très basse consommation sont recherchés en Chine. Et combien il nous est nécessaire de développer plus encore chez nous les techniques de la construction passive pour garder l'avance technologique en la faisant financer par les économies d'énergie (ce qu'ont fait nos voisins belges en rendant la construction passive obligatoire à Bruxelles).

L'immeuble passif de Zhuozhou est aussi la consécration du savoir-faire autrichien. Et si on peut parfois s'inquiéter des transferts de technologies vers la Chine, ils sont parfois nécessaires à la création de nouveaux marchés. Pour protéger et valoriser leur savoir-faire, les autrichiens ont mis en place la certification Austrian Green Building Star dont ils font le marketing dans le monde entier via les services du commerce extérieur du pays.