"Des groupes d'intérêt veulent asphyxier l'énergie solaire"

jeudi 17 septembre 2015 Écrit par  Yves Heuillard

"Ceux qui s'opposeront au développement de l'énergie solaire, seront les laissés pour compte de l'histoire" clame le vice-président américian Joe Biden lors d'une allocution au salon Solar Power International à Anaheim en Californie.  Et d'accuser des groupes d'intérêt de vouloir asphyxier l'industrie photovoltaïque.

« En même temps que la demande pour l'énergie solaire s'est accrue, certains des groupes d'intérêt les plus puissants, ceux qui depuis des années font pression sur les politiques en faveur des combustibles fossiles disent maintenant qu'ils faur arrêter ça [le solaire], qu'il ne faut pas laisser le choix aux consommateurs, qu'il faut asphyxier le marché... » s'exclame Joe Biden. Nous sommes, mercredi 16 septembre 2015, au salon Solar Power International à Anaheim en Californie.

Et de préciser combien il est ridicule que l'Etat subventionne encore les forages pétroliers aux Etats-Unis à hauteur de 5 milliards de dollars par an alors que la moitié seulement de cette somme serait bien plus utile à l'industrie du solaire, projetant un triplement de la puissance installée solaire d'ici 2022 si le crédit d'impot [qui doit s'arrêter fin 2016] était prolongé. Le vice-président des Etats-Unis a souligné aussi combien il est anachronique de soutenir aussi longtemps une industrie pétrolière maintenant bien établie.

Joe Biden en a profité pour rappeler les 174 000 emplois créés par une industrie du solaire qui pèse maintenant 17,8 milliards de dollars annuellement et qui devrait encore ajouter 40 000 nouveaux emplois cette année.

Montrant une connaissance approfondie du secteur, le vice-president rappelait également les progrès extraordinaires qui ont permis de faire baisser le coût de production de l'électricité photovoltaïque de plus de 15 cts en 2010 jusqu'à 3,7 cts le kWh cette année, le solaire étant sur le point d'être compétitif, à l'échelle industrielle, avec le charbon. Aux Etats-Unis, 40% des nouvelles capacités de production électrique en 2015 viendront du solaire.

Le Vice président a aussi annoncé une somme toute modeste nouvelle aide à la recherche de 120 millions de dollars.

Dans une autre allocution, le même jour,  lors d'un sommet sur le climat, Joe Biden mettait en cause ses opposants les Républicains, "certains d'entre eux continuent à nier la réalite du réchauffement climatique, et je suspecte que ce sont les mêmes qui niaient la gravité".