"Les grands pollueurs financent la COP21" (Rapport)

mardi 01 décembre 2015 Écrit par  rédaction

L'association Corporate Accountability International, association internationale pour la responsabilité des grandes entreprises, vient de publier un rapport titré "Fueling the fire: the big polluters bankrolling COP21" (De l'huile sur le feu : les grands pollueurs financent la COP21, notre traduction) qui met en cause le financement de la COP21 par EDF, Engie, BNP Paribas, Suez Environnement.

Il faut rappeler en préambule que 20% du budget de la COP21 (190 millions d'euros) sont financés par un certain nombre de sponsors industriels (la liste ici), dont les quatre industriels cités par Corporate Accountability International.

fueling the fireSelon l'association, le lien de ces quatres sponsors avec l'organisation de la COP21, en l'occurence la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), crée des conflits d'intérêts inacceptables dans la mesure où les entreprises concernées ont des investissements dans 46 centrales à charbon, des exploitation de sables bitunmineux et de gaz de schiste.

"La COP21 est sponsorisée et financée par des grandes compagnies transnationales  qui ont de gros intérêts dans les combustibles fossiles et des industries fortement émettrices de gaz à effet de serre et dont on connait les interférences avec les décideurs publics à tous les niveaux de la gouvernance"

L'association voit un risque que l'accord qui résultera de la COP21 soutienne "les profits plutôt que les peuples et la planète". Elle rappelle toutes les tactiques utilisées par les grands groupes pétroliers pendant 20 ans pour enliser la négociation climatique, dont le financement de groupes niant la réalité du réchauffement.

Au début du mois de novembre 2015, Oxfam France et les Amis de la Terre France avait publié le rapport "Banques françaises : quand le vert vire au noir" qui faisait état de l'écart abyssal entre les soutiens des principales banques françaises aux énergies fossiles et aux énergies renouvelables.

Depuis 35 ans Coroprate Accountability International s'attache à dénoncer les pratiques des grandes entreprises contre l'intérêt public. Elle dénonce par exemple le ciblage des jeunes par l'industrie du tabac ou la responsabilité de l'industrie agro-alimentaire en matière de diabète ou d'obésité.

Pour lire le rapport cliquez sur l'image ci-dessus.

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.