Une poubelle nucléaire à 35 milliards d'euros

mercredi 13 janvier 2016 Écrit par  Yves Heuillard

Un rapport de l'Andra, l'Agence nationale de gestion des déchets radioactifs indique que le coût de l'enfouissement des déchets radiocatifs à Bure (Meuse) coûtera 35 milliards d'euros, soit le double des évaluations précédentes et un chiffre supérieur à celui retenu par les exploitants nucléaires tel EDF. 

L'information n'est pas une surprise, du moins pour les écologistes, puisque le rapporteur de la commission d'enquête parlementaire sur les coûts de la filière nucléaire, Denis Baupin, député EELV, avait déjà estimé ce montant faramineux dans un rapport publié en juin 2014.

Pour les Verts, "il est temps d'en finir avec cette énergie chère et dangereuse pour engager une transition énergétique fortement créatrice d'emplois, reposant notamment sur les économies d'énergie et le développement des énergies renouvelables".

Reste que même si de plus en plus de signes montrent qu'un profond changement est en train de s'opérer dans la technocratie française au regard d'un nucléaire dont le modèle économique n'est plus viable, il faudra bien gérer les déchets. 

"Rangeons au Panthéon les pionniers de la bombe, les propriétaires des becquerels, et les titans du plutonium" disait déjà il y a 30 ans le visionnaire Louis Puiseux, ancien économiste à la direction d'EDF poussé aux oubliettes. Mais maintenant, qu'est-ce qu'on fait ? Personne n'a de réponse satisfaisante, nous savons simplement que la facture sera astronomique, et les risques toujours plus grands.