Exportations d'animaux vivants vers la Turquie : cruelles et pas nécessaires

lundi 22 février 2016 Écrit par  rédaction

CIWF, association qui s'oppose à l'élevage industriel et aux mauvais traitements infligés aux animaux d'élevages, présente une enquête menée durant 5 ans (inspection de 352 camions bloqués à la frontière turque), pour dénoncer les infractions liées aux exportations d'animaux vivants vers la Turquie.

La France est le 1er exportateur européen d'animaux vivants vers la Turquie. 4000 km de souffrance. 89% des camions transportants des animaux français inspectés lors de cette enquête étaient en infraction à la règlementation européenne. L'enquête a été menée en collaboration avec Compassion in World Farming (CIWF), par Eyes on Animal, Animal Welfare Foundation et Tiershutzbund Zurich.

CIWF appelle les citoyens à écrire au Ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll pour lui demander de faire cesser les exportations d'animaux vivants vers la Turquie. La solution au problème est simple en apparence, il suffirait d'exporter des carcasses et non des animaux vivants.

Cette campagne s'inscrit dans le cadre d'une campagne plus large appelant à remplacer le commerce européen d'animaux vivants vers des pays tiers par l'exportation de viande. Selon CIWF, déjà, 115 eurodéputés soutiennent cette campagne et demandent la fin de ces exportations.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.