Charbon : la Chine se prépare à suspendre 90 % des projets de centrale

mercredi 13 avril 2016 Écrit par  rédaction
Centrale à charbon, Province de Henan (Chine) Centrale à charbon, Province de Henan (Chine) Photo CC V.T Polywoda

Au moment où le leader américain du charbon Peabody se place sous la protection de la loi américaine sur les faillites, ont apprend que la Chine se prépare à ordonner à 29 de ses 31 provinces continentales de suspendre tous les projets de centrale à charbon en cours d'autorisation.

Selon les estimations du Greenpeace Energy Desk, 90 % des projets de centrales en cours d'autorisation en Chine sont concernés par cette suspension, qui touche notamment les 5 provinces ayant le plus de capacités de génération au charbon en cours d'autorisation, comme le montre le graphique réalisé par l'Energy Desk.

Cette nouvelle apporte du crédit à l'étude publiée fin mars par le think tank britannique Energy and Climate Intelligence Unit qui estimait que sur les 1824 projets de centrales en Chine, Inde, Indonésie et Vietnam, ne seront construites que nettement moins de 1000 centrales, et plus probablement autour de 500.

Pour mémoire, une récente étude de Greenpeace, Sierra Club et CoalSwarm estimait à 1000 milliards le coût de construction des 1500 centrales actuellement en projet dans le monde, alors que le marché est déjà en surcapacité.

Une étude d'Oxford et du think tank New Economics Thinking publiée fin mars, qui démontre que pour espérer tenir l'objectif de 2°C avec une probabilité de 50 % (sans meme parler de 1,5°C), il faudra arrêter de construire de nouvelles centrales au niveau mondial dès 2017. Seules solutions de contournement : fermer d'autres centrales avant leur fin de vie, et équiper des centrales existantes d'un dispositif de capture et de stockage du carbone (ce qui les rendrait non viables économiquement).

Rappelons que la Chine a aussi suspendu les autorisations de nouvelles mines jusqu'en 2019 et prévoit de fermer 1000 mines pour réduire la surcapacité qui affecte le secteur, alors que la consommation de charbon de la Chine est en baisse depuis 2014 et que la baisse s'est accélérée en 2015.

Via Benjamin Jullien de European Climate Foundation.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.