Production électrique nucléaire : tous les chiffres et comparaison avec les renouvelables

vendredi 22 avril 2016 Écrit par  rédaction
Construction du réacteur 4 de la centrale de Vogtle (USA) Construction du réacteur 4 de la centrale de Vogtle (USA) Photo CC BY 2.0 Nuclear Regulatory Commission

Bernard Chabot, analyste expert du secteur l'énergie, met en perspective les chiffres du nucléaire avec ceux des renouvelables. Depuis 2000, la croissance mondiale des renouvelables est fulgurante en comparaison du nucléaire.

Dans le monde, en Europe, et dans les grands pays émergents, la Chine, le Brésil, l'Inde, l'Afrique du Sud, le marché des énergies renouvelables, en forte croissance, est maintenant beaucoup plus important que le marché du nucléaire.

Croissance du nucléaire, de l'eolien et du photovoltaique dans le monde monde
Coissance comparée des puissances installées nucléaire, éolienne, et photovoltaïque. Source Bernard Chabot.

La part du nucléaire dans la production électrique mondiale passe de 17,6% en 1996 à 10,3 % en 2015. Dans une précédente étude (1) portant sur la période 2004 -2014, Bernard Chabot faisait état d'une croissance annuelle moyenne de 5,3 % de la production mondiale d'électricité renouvelable avec 22,5 % du mix électrique en 2014.

Vous pouvez télécharger tous les chiffres et graphiques de l'étude de Bernard Chabot intitulée "Analysis of nuclear electricity production and markets up to 2015 and strategic comparisons with renewables" et publiée par le site Renewables international.
Ci-après quelques-une des principales conclusions de l'auteur.

Principales conclusions

En 2015, dans le monde, on a mis en service 10 nouveaux réacteurs nucléaires contre 27 en 1986, l'année de Tchernobyl. Ces 10 réacteurs (dont 8 en Chine) représentent une puissance totale ajoutée de 9,41 GW (gigawatt ou milliard de watts). Mais en tenant compte des mises à l'arrêt définitives, la puissance installée nucléaire nette en fin d'année 2015 ne croît que de 6,5 GW.

Dans le même temps 50 GW de solaire photovoltaïque et 63 GW d'éolien ont été mis en service, ce qui en terme de puissance installée représente un marché 12 fois plus important que le nucléaire.

Électronucléaire fin 2015

Sur les 600 réacteurs construits depuis 1954, l'Agence internationale de l'énergie atomique considère que 441 sont opérationnels à la fin de l'année 2015 (dont 43 au Japon, alors que seuls deux réacteurs ont été remis en service depuis Fukushima). La moitié a plus de 30 ans. 158 réacteurs sont considérés comme arrêtés de façon définitive, 66 réacteurs sont en construction dans le monde dont 24 en Chine, 8 en Russie, 6 en Inde, 5 aux Etats-Unis, 4 aux Emirats arabes unis.

Toutes sources confondues, la puissance de production électrique renouvelable a doublé pendant ces dix dernières années pour atteindre 1 985 GW alors que la capacité installée nucléaire reste quasi stable à 383 GW.

En terme de production d'électricité, sur les dix dernières années, l'éolien et le solaire partent de presque rien pour atteindre 900 TWh (milliards de kWh) alors que la production électrique nucléaire baisse de 12 % à 2464 Twh. L'hydraulique caracole en tête avec une production de 3885 TWh en 2015.

Si on regarde les courbes des puissances opérationnelles du nucléaire, de l'éolien et du solaire en fin d'année établies par Bernard Chabot, elles sonts édifiantes (graphique ci-dessus). À la fin de l'année 2015, l'éolien - une toute jeune industrie de 20 ans - dépasse le nucléaire en puissance d'exploitation, et le solaire photovoltaïque - plus jeune encore - est en passe de le faire dans les 3 ans.

L'une des conclusions les plus intéressantes de l'étude de Bernard Chabot concerne l'usage des combustibles fossiles dans la production électrique européenne : depuis 2005 malgré la baisse de production d'électricité nucléaire, l'augmentation de la production d'électricité renouvelable non-hydraulique (majoritairement éolienne et photovoltaïque) a permis une baisse de près de 25 % de l'usage des combustibles fossiles dans la production électrique.

Référence(s)
1) Les chiffres de la production électrique mondiale et de ses émissions de CO2

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.