Les ONG appellent l'Australie à sauver la Grande barrière de corail

jeudi 30 juin 2016 Écrit par  rédaction

Un groupe de représentants d’ONG (Greenpeace, 350.org, Climate Action Network, Sierra Club…) a adressé une lettre ouverte au premier ministre australien Malcolm Turnbull pour l’appeler à mener d’urgence l’Australie vers 100 % d’énergie renouvelable pour sauver le climat et la Grande Barrière de corail : "la grande barrière de Corail est une merveille de la nature, un trésor mondial [...], nous sommes dévastés" disent les auteurs de la lettre ouverte. L'intégralité de la lettre est publiée par le Huffington Post.

Début 2016, lors de la fin de l'été austral, la Grande Barrière de corail a subi l'épisode de blanchiment le plus sévère jamais observé, qui a provoqué la mort de 22 % du corail, et même de la moitié du corail dans de nombreux récifs situés au nord de Cairns (Source: Great Barrier Reef Marine Park Authority, 3 juin)

Rappelons que lors des précédents épisodes records de blanchiment, en 1998 et en 2002, "seulement" 5 à 10 % du corail était mort (Source: Australian Bureau of Statistics, Australia's Environment Issues and Trends 2010, voir encadré p.27)

Un rapport du groupe de réflexion The Australian Institute, publié dans le courant du mois de juin 2016, fait état de l'échelle du blanchiment subi par la Grande Barrière de corail et évalue les impacts potentiels sur le secteur du tourisme, dans les zones autour de la Grande Barrière et plus largement pour l'Australie.

Selon une équipe de l'université de Melbourne, qui a étudié l'épisode de 2016, un blanchiment aussi important aurait été "pratiquement impossible" sans les effets du changement climatique (cf p.10 du rapport sus-cité). Une étude scientifique publiée en avril estimait que les températures record de l'eau observées cet été et responsables de cet épisode sévère de blanchiment étaient rendues 175 plus probables par le réchauffement climatique.

L'Australie est le premier exportateur mondial de charbon en valeur. Par sa géographie, son climat, c'est aussi l'un des pays du monde ou l'électricité solaire ou éolienne est compétitive comparée à tout autre moyen de production électrique.

Via Benjamin Jullien de European Climate Foundation.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.