La vraie richesse des nations

mercredi 24 novembre 2010 Écrit par  rédaction

graphique d'évolution de développement humain

La majorité des pays en développement ont réalisé, au cours des quelques dernières décennies, des progrès spectaculaires et pourtant souvent sous-estimés dans les domaines de la santé, de l’éducation et du niveau de vie. Un grand nombre des pays les plus pauvres ont enregistré les gains les plus importants. C'est le constat d’une nouvelle analyse détaillée des tendances à long terme de l’indice de développement humain (IDH) du "Rapport sur le développement humain 2010" du Programme des Nations Unies pour le développement.

D’importantes variations se dégagent néanmoins des tendances et le Rapport sur le développement humain 2010 révèle une perte de terrain pour certains pays depuis 1970. L’édition du 20e anniversaire du Rapport présente trois nouveaux indices et documente des inégalités béantes tant à l’intérieur des pays que d’un pays à l’autre, de profondes disparités entre hommes et femmes sur un large éventail d’indicateurs du développement, et la prévalence de l’extrême pauvreté multidimensionnelle en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne

Rapport sur le développement et la richesse des nationsDepuis sa création en 1990, le Rapport sur le développement humain offre des perspectives nouvelles sur certains des problèmes les plus urgents auxquels l’humanité se trouve confrontée. Le Rapport sur le développement humain est une publication annuelle indépendante du Programme des Nations Unies pour le développement. Jeni Klugman est l’auteur principal du Rapport 2010, traduit en plus d’une douzaine de langues et lancé dans plus de 100 pays chaque année. Le Rapport est publié en anglais par Palgrave MacMillan.

Les textes intégraux du Rapport 2010 et des Rapports antérieurs depuis 1990 peuvent être téléchargés gratuitement dans les principales langues de l’ONU sur le site Internet consacré au Rapport.

Le premier Rapport sur le développement humain présentait son IDH novateur et analysait les décennies antérieures d’indicateurs de développement pour conclure que « le rapport entre croissance économique et développement humain n’est nullement automatique ». L’examen rigoureux des tendances à plus long terme dans le Rapport de 2010 — remontant aux indicateurs de l’IDH de 1970 pour la majorité des pays — révèle l’absence de corrélation constante entre performance économique nationale et réussite dans les dimensions non monétaires de l’IDH que sont la santé et l’éducation.