Pour les Nations Unies il y a urgence à développer une économie verte

lundi 21 février 2011 Écrit par  Yves Heuillard

economie du carbone par opposition à économie verteSelon le rapport Towards a Green Economy de l'UNEP (Programme des Nations Unies pour l'environnement), publié aujourd'hui, une politique d'investissement appropriée et relativement modeste pourrait déboucher sur une croissance verte, plus stable, plus équitable, moins dépendante des aléas d'une hyperconsommation liées à l'exploitation non durable des ressources planétaires. Pour les auteurs du rapport, une économie verte, serait de nature à soutenir une croissance plus importante que celle d'un scénario classique, et ce d'ici 5 à 10 ans. [Photo CC centrale au charbon]

Selon, Pavan Sukhdev, à tête du programme Green Economy Initiative de l'Unep, "la mauvaise allocation des ressources est au centre des dilemmes mondiaux d'aujourd'hui et des décisions efficaces pourraient être prises dès demain" par exemple supprimer les 600 milliards de dollars de d'aides annuelles aux énergies fossiles ou les 20 milliards à une pêche non durable.

Sur le même sujet

Réchauffement climatique : L'échec de Copenhague nous a déjà couté 1000 milliards de dollars

On peut sauver la planète et mieux vivre

énergie et CO2 : les prévisions mondiales

Pour sauver la planète consommer mieux ne sera pas suffisant 

 L'Unep définit l'économie verte comme celle dont résulteraient à la fois l'amélioration du bien-être des hommes, l'accession à plus d'équité sociale, et la réduction des risques environnementaux. Selon le rapport, la facture annuelle pour passer à une économie verte ne serait que de l'ordre de 2% du PIB mondial (de l'ordre de 1000 milliards d'euros par an, ndlr). Les auteurs recommandent prioritairement les allocations suivantes :

108 milliards de dollars pour une agriculture verte avec un soutien aux petites exploitations ; 
134 milliards de dollars pour l'efficacité énergétique des bâtiments ; 
110 milliards pour la pêche, y compris les mesures de réduction des capacités de pêche ;
190 milliards pour les transports publics, des voitures plus propres et les déplacements non-motorisés ; 
135 milliards pour un tourisme plus durable ; 
15 milliards pour la protection de la forêt, considérée comme offrant un bras de levier majeur dans la lutte contre les émissions de gaz à effet de serre ;
110 milliards pour le traitement des déchets et l'amélioration de la qualité de l'eau.

Pour obtenir les financements nécessaires, précisent les auteurs, il est nécessaire de changer les politiques publiques nationales et internationales. Pour affirmer que la croissance est nécessaire, le rapport rappelle que 2,5 milliards de personnes vivent avec un revenu inférieur à 2$ par jour et que la population devrait augmenter de 2 milliards d'individus d'ici 2050. Mais il précise que cette croissance ne peut pas se faire au détriment des écosystèmes marin, terrestre, atmosphérique, qui soutiennent les économies et détermine notre qualité de vie de tous les jours. C'est ça l'économie verte.

Photo d'ouverture en licence CC davipt

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire mercredi 09 mars 2011 Posté par 1001 Fontaines

    Vous mettez en avant le fait que le passage à  une économie verte ne représenterait que 2% du PIB mondial, et que 110 milliards d'euros seraient alloués à  l'amélioration de la qualité de l'eau. Pour commencer avec des ordres de grandeur plus réduits (et sans doute plus rapidement applicables), savez-vous que 15.000€ permettent déjà  d'installer une solution pérenne apportant de l'eau potable à  3000 personnes, à  vie ? Comme le souligne Pavan Sukhdev, "des décisions efficaces pourraient être prises dès demain". Nous, 1001 Fontaines, nous proposons des solutions dès aujourd'hui. A l'occasion de la Journée Mondiale de l'Eau, 1001 Fontaines lance un appel aux banques. Afin d'améliorer les conditions de vie de millions de personnes, nous incitons les banques à  financer la mise en place, dans des villages, de systèmes de traitement de l'eau.

    Si le sujet vous intéresse, vous pouvez découvrir notre projet sur http://www.nouscomptonssurlesbanques.com

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.