À Toulouse un quartier chauffé au solaire et au bois

lundi 11 avril 2011 Écrit par  Dédé Bisphénol

Cofely, filiale de GDF SUEZ, va construire, financer et exploiter un réseau de chaleur pour le futur éco-quartier de Vidailhan à Balma dans la banlieue de Toulouse. Ce réseau sera alimenté par une centrale de production énergétique combinant des capteurs solaires haute température et une chaudière à bois : une première en France. [Illustration Cofely] 

L'écoquartier de Vidailhan fait partie de La ZAC (Zone d'aménagement concerté) de Balma-Gramont, créée le 13 décembre 2004 par la Communauté d’Agglomération du Grand Toulouse, aujourd’hui Communauté Urbaine. La ZAC est née d’une volonté de développer un espace à vocation d’habitat et d’activité économique sur l’entrée de ville, le long de la route de Lavaur et à proximité de la ligne A du métro. Elle se développe sur 106 hectares, situés sur Balma et sur l’Union (16 ha). Elle sera composée de 4 quartiers, à vocation différente : le Campus tertiaire de la Garrigue ; la Zone d’activités de Montredon-la Tuilerie ; la colline de Thégra; et l’EcoQuartier Vidailhan, premier quartier à sortir de terre.

TVA à 5,5 %

Le recours au bois-énergie, combiné aux capteurs solaires haute température, couvrira plus de 80 % des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire de l’éco-quartier. Cette combinaison permettra par ailleurs d’éviter le rejet annuel de plus de 1 000 tonnes de CO2 dans l’atmosphère, par rapport à une énergie fossile, soit la consommation moyenne de 5 500 voitures effectuant l’aller-retour Toulouse-Paris. Le gaz sera utilisé en appoint des énergies renouvelables. Pour les futurs occupants de l’éco-quartier, cette chaleur produite de manière centralisée permet de garantir des tarifs stables dans le temps, ainsi que le bénéfice d’une TVA à taux réduit à 5,5 % sur la consommation de chaleur, grâce à une alimentation en énergies renouvelables supérieure à 50 %.

Solaire de grande puissance

Le centre de recherche de Cofely a travaillé en partenariat avec le bureau d’études Holisud pour proposer une toute nouvelle génération de capteurs solaires tubulaires sous vide de grande puissance, développés par la société SAED. Ils amplifient le rayonnement solaire et permettent donc de produire une chaleur haute température. Contrairement aux capteurs solaires traditionnels qui assurent le chauffage de l’eau sanitaire, les capteurs solaires haute température de SAED vont produire une eau surchauffée à 130° C qui, via un échangeur, permettra de chauffer les bâtiments reliés au réseau urbain.

Les capteurs seront installés dans l’enceinte du quartier, sur un « champ » solaire de 800 m2. Cette technologie assurera la production de chaleur nécessaire à l’éco-quartier de Balma quelles que soient les conditions climatiques (y compris pendant les pics hivernaux). Les installations solaires haute température nécessitent très peu d’entretien, venant renforcer la compétitivité de l’énergie produite.

1 700 tonnes de bois par an

Les 1 700 tonnes de bois-énergie par an nécessaires au fonctionnement de la chaudière bois (1,1 MW)  seront composées de plaquettes forestières issues de forêts durablement gérées. Grâce à son ancrage territorial fort, Cofely s’engage à s’approvisionner dans un rayon de 40 km. L’entreprise participera ainsi à l’essor de la filière bois en Midi-Pyrénées à travers des contrats à long terme (30 ans), apportant une visibilité économique importante à la filière et contribuant à la pérennisation d’emplois locaux.

L’ensemble des travaux démarrera en mai 2011 pour s’achever à l’été 2012. Cofely investira 3,7 millions d’euros pour réaliser l’ensemble des équipements, en partie subventionnés par l’ADEME. Le chiffre d’affaires prévisionnel pour l’entreprise s’élève à 830 000 euros par an, sur une durée de 25 ans.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.