Quelles sources d'électricité pour l'Europe ?

mercredi 27 avril 2011 Écrit par  Yves Heuillard

centrale à gaz et éolienne

Jamais en un an l'Europe n'avait installé autant de nouvelles capacités de production électrique. 52 820 MW ont été mis en service en 2010, plus du double de 2009.

Le choix des sources d'énergie pour la production d'électricité dépendent largement des politiques publiques, et de l'accès au financement. En ce qui concerne les politiques publiques elles sont déterminées par l'objectif global des 3 fois 20 (20 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre, 20% d'énergies renouvelables, 20 % d'économies d'énergie, le tout pour 2020). 

Au secours, le charbon revient

Pour la seconde fois depuis 1998, l'Union Européenne a installé plus de production au charbon qu'elle n'en a arrêté (+ 2500 MW nets en 2010).

D'où les pressions de l'industrie des énergies renouvelables et des associations pour passer de 20 à 30%, l'objectif européen de réduction des émissions de gaz à effets de serre. 

En revanche l'U.E continue de retirer du réseau plus de capacité nucléaire et à fuel qu'elle n'en ajoute.

à terme l'Union Européenne vise un objectif de réduction des gaz à effet de serre de l'ordre de 80% en 2050. Parmi les outils de financement figurent au premier plan les tarifs de rachat de l'électricité issue des énergies renouvelables. La taxation du carbone, ou au minimum l'établissement de standards d'émissions de CO2 par kWh produit (Emission Performance Standard, en anglais) seraient souhaitables pour limiter la production d'électricité au charbon.

41 % des nouvelles capacités de production européennes utilisent des énergies renouvelables, soit 22 645 MW dont 12 000 MW pour le solaire photovoltaïque et 9 295 MW pour l'éolien. Le reste des nouvelles capacités de production est constituée essentiellement de centrales à gaz (+ 28 280 MW). D'une année sur l'autre la puissance électrique installée basée sur des énergies renouvelables (hydraulique, éolien, biomasse, et solaire) a augmenté de 31% passant de 17,5 GW en 2009 à 22,6 GW en 2010.

Ci_dessous évolution de la capacité de production par type d'énergie. La courbe en jaune reflète l'évolution de la capacité installée des énergies renouvelables. Source (EWEA).

capacité de production électrique par type d'énergie 

Forte croissance de l'éolien

9,3 GW de puissance éolienne ont été installés en Europe en 2010, pour un total de 84 GW en fin d'année, soit 9,6% de la puissance de production totale installée en Europe (876 GW). L'éolien en mer a cru de 51% passant de 582 MW en 2009 à 883 MW en 2010, tandis que la croissance de l'éolien sur terre a régressé de 10,3 GW en 2009, à 9,3 GW en 2010.

Des éoliennes de 20 MW

Le projet Up-Wind financé par l'Europe prévoit que des éoliennes de 20 MW avec des rotors de 200 mètres seont faisables dans 10 ans (contre 120 m pour des éoliennes actuelles de 5 MW).

Il ne s'agit pas simplement d'un changement d'échelle, mais de trouver les matériaux et les technologies capables de supporter les contraintes mécaniques de telles machines. Le coût de production du kWh est une fonction décroissante de la taille des éoliennes.

L'Allemagne (27214, + 1493 MW) reste le premier pays en terme de capacité éolienne, suivi de l'Espagne (20676, + 1516 MW), l'Italie (5 797, +948 MW), de la France (5 660, +1086 MW) et du Royaume-Uni (5204,+ 962). Viennent ensuite le Portugal (3800, +363), le Danemark (3752, + 327 ), la Suède (2163, + 604 ) les Pays Bas (2245, +32 ). La Roumanie affiche la plus forte croissance, en passant de pratiquement rien à 448 MW).

Au Danemark le vent a produit en 2010, 24% de la consommation finale d'électricité. Un chiffre qui aurait été considéré comme farfelu en 1990. Viennent ensuite le Portugal et l'Espagne (15% env.), puis l'Irlande et l'Allemagne (10% env.). EWEA prévoit que l'éolien pourrait répondre à au moins 26 % et jusqu'à 30% de la demande électrique en 2030 (moitié onshore, moitié offshore).

Comparer ce qui est comparable

Mais attention à ne pas comparer les puissance installées avec la capacité de production annuelle. Quand une centrale thermique à flamme, ou une centrale nucléaire, peut fonctionner 90% du temps, une éolienne ne fonctionnera que 25 % du temps (>30% en mer), une installation solaire 20 % du temps. Les 84 GW de capacité éolienne de l'Union Européenne produiront par exemple, en année moyenne, 181 terawattheures d'énergie électrique, représentant 5,3% de la consommation électrique totale de l'Union Européene.

Mais dans la comparaison de l'énergie produite par unité de puissance installée, il est rarement tenu compte de l'ensemble du cycle de vie du combustible. La bonne question consiste à se demander combien il a fallu d'électricité et de pétrole pour produire un kWh d'électricité nucléaire ou un kWh d'électricité au charbon. La production du combustible nucléaire, et de manière générale l'ensemble du cycle de vie du combustible nucléaire, est par exemple très gourmand en électricité. En comparaison le cycle de vie du gaz est énergétiquement assez sobre. Pour l'éolien et le solaire, le combustible est gratuit. Nous reviendront sur ces points, gardons simplement ceci à l'esprit pour comparer des choses comparables.

Evolution des capacités de production européennes 

{slimbox album=|enregie-mix| title=|Capacités de production d'électricité par sources - Graphique EWEA|}images/stories/energie/eu-mix-production.jpg{/slimbox}
Cliquez sur le graphique pour voir en grand

Entrue 2000 et 2010, les grands gagnants sont le gaz et les renouvelables hors hydro, l'éolien captant les 2/3 de la croissance. Le gaz passe d'une part de 16 % à une part de 24 % et les renouvelables hors hydro d'à peine 5% à plus de 15 %. Les grands perdants sont le nucléaire qui passe de 22 à 15 % et surtout le fuel de 12 à 6%. Attention on raisonne toujours en puissance installée et non en électricité produite.

Sources des Informations : Eurostat, EWEA, EIA

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.