De l'énergie bon marché, non polluante, bientôt

mardi 10 mai 2011 Écrit par  Yves Heuillard

Recherche pour la conversion de l'énergie solaire | Center for Solar and Thermal Energy Conversion

Nous habitons tous sur la même planète, les ressources énergétiques disponibles sont limitées. Le problème est à la fois simple et effrayant, mais des scientifiques pensent pouvoir le résoudre. [Photo extraite de la vidéo ci-après]

Au sein du Département états-unien de l'énergie (DOE) 46 équipes universitaires travaillent dans ce qu'il est convenu d'appelé le Energy Frontier Research Center (EFRC), un centre de recherche de pointe dont l'objectif est d'imaginer les solutions qui pourraient sauver la planète.

Le besoin d'une rupture technologique

Sur le même sujet

Le stockage de l'énergie solaire à portée de main

Vivian Wing-Wah YAM, chimiste chinoise, rêve de sauver la planète

Quelle surface de panneaux solaires pour produire l'énergie du monde entier ?

énergie et CO2 : les prévisions mondiales

L'idée de ce centre de recherche est que le problème auquel nous faisons face ne pourra pas être résolu par des améliorations des technologies existantes, mais par l'avènement de technologies totalement nouvelles qui pourraient radicalement changer notre façon d'appréhender le problème de l'énergie. Le moteur à explosion, les antibiotiques, ou internet, font par exemple partie de ces technologies, qui en leur temps, ont radicalement changé le monde.

Ce qui se passe dans le Energy Frontier Research Center est tellement difficile à appréhender pour le public, qu'un concours a été organisé pour récompenser les laboratoires qui sauraient le mieux expliquer ce qu'ils font au travers d'une courte vidéo publiée sur Youtube. 26 vidéos ont été réalisées. Cinq ont été primées. Une majorité d'entre elles portent sur le solaire, mais d'autres concernent le stockage de l'énergie ou la séquestration du CO2

Autant le dire tout de suite, même avec la meilleure volonté de vulgarisation du monde, les sujets traités ne sont pas facile à appréhender par le profane. Les vidéos sont en anglais naturellement, ce qui ajoutera une difficulté supplémentaire pour ceux dont c'est une seconde langue.

"Nous allons réussir"

Mais le message important est là, précisément dans l'une des vidéos lauréates, celle du Centre pour la conversion de l'énergie solaire et thermique (Center for Solar and Thermal Energy Conversion). Le message est le suivant : "nous allons probablement résoudre le problème". Plus de détails sous la vidéo.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=ak0gIGJTfBs 425x280]

"En une heure nous recevons plus d'énergie à la surface de laTerre que tout ce que l'humanité consomme en un an. Seul problème pour le moment nous ne savons pas l'exploiter de manière compétitive avec les carburants fossiles. Voilà le défi d'aujourd'hui, pas seulement pour les ingénieurs, mais aussi pour les politiques publiques. [...] Avec le EFRC, nous essayons aujour'dhui de résoudre les problèmes qui changeront complètement la façon de fabriquer des cellules photovoltaïques, ou de fabriquer les matériaux utilisés dans ces cellules solaires. [...] Nous serons bientôt capables de fabriquer de nouveaux matériaux, qui non seulement permettront de faire baisser les prix des panneaux solaires, mais de toute l'infrastructure nécessaire à leur fonctionnement. [...] Nous pouvons déjà imaginer un chemin où l'énergie solaire sera compétitive avec les carburants fossiles. je pense que nous allons résoudre le problème que nous devons résoudre".

Rien de nouveau sous le soleil

Il n'y a là rien de nouveau sous le soleil. Interviewé par ddmagazine en 2008, Vincent Jacques le Seigneur, secrétaire général de l'Institut national de l'énergie solaire (Ines) ne disait pas autre chose. Reste que pour agir, les scientifiques ont besoin de politiques publiques ad hoc. Enfin précisons, qu'au delà de la production d'électricité solaire à pris compétitif, les scientifiques travaillent à son stockage, et à sa transmission sur de longues distances. Le Nirvana solaire est probablement à portée de main pour ceux qui sauront faire les investissements nécessaires.