Jacques Massacrier : tout lâcher pour revivre

mercredi 25 mai 2011 Écrit par  Yves Heuillard

Savoir revivre de Jacques Masscrier. Détail de la couverture"Il faut avoir un puits pour connaître la valeur de l'eau... Il faut faire pousser un arbre pour hésiter avant d'en abattre un autre... Il faut savourer les légumes de son jardin pour savoir à quels succédanés nous étions accoutumés..." écrit Jacques Massacrier. Parisien, il abandonne tout en 1969 pour aller vivre en pleine nature... Son livre, "Savoir Revivre", vient d'être réédité.

"Il faut confectionner ses propres vêtements", nous dit encore Jacques Massacrier,  "pour ne plus subir les caprices de la mode… Il faut regarder vivre les animaux et les insectes avant d'exterminer les soi-disant nuisibles… Il faut retrouver la santé du corps et de l'esprit pour réaliser le plaisir de vivre et celui d'aimer."

Savoir Revivre réédité 

couverture du livre Savoir Revivre de Jacques Massacrier réédité par les Editions du DevinTrente-sept ans après la parution de l’ouvrage aux Editions Albin Michel, Savoir Revivre est devenu un objet culte.

Un jeune éditeur, Julien Tournier, décide de le rééditer alors que les planches originales ont été détruites. à partir d'un exemplaire d'époque, Il a fallu nettoyer les scans des trames d’imprimerie et recoloriser les planches que le temps avait abîmées.

Résultat : une réédition parfaitement identique à l'édition originale. Grand format (210 X 310mm), 200 pages manuscrites, plus de 500 illustrations couleur. 24,90 €. Aux Editions du Devin

Les mots de Massacrier n'ont pas vieilli. La crise de sens que traverse l'humanité, les menaces qui pèsent sur la survie de l'espèce, la stupidité patente de nos modes de vie, leur donnent au contraire la valeur du conseil du père, du guide que nous n'avons pas su voir ou écouter. Voilà encore ses propos ; si vous les lisez, c'est sûr vous allez tout plaquer, partir, naître enfin, et vivre :

"Chaque année, des centaines de milliers de personnes prennent conscience de la stérilité de leur vie et éprouvent le pressentiment des grands bouleversements ou des cataclysmes qui nous guettent. Certains osent partir pour réapprendre à vivre organiquement dans la nature. Cette nature que la plupart n’ont abordée qu’en vacances et en week-end, qui n'ont jamais fait pousser qu'un haricot dans un coton humide, ceux qui pensent qu'il faut un coq dans un poulailler pour que les poules puissent pondre, ceux qui sont désemparés lorsqu'ils n'ont pas de médecin pour soigner le moindre malaise, ceux qui s'imaginent qu'il faut être maçon pour construire un mur, tailleur pour confectionner un pantalon ou boulanger pour faire du pain…"

Le manuel du savoir-revivre

Pour préparer votre entrée dans la vraie vie, et grâce à la magnifique réédition des Editions du Devin, rien de tel que la lecture (ou la relecture peut être) de Savoir Revivre de Jacques Massacrier. L'auteur, directeur artistique de profession dans son ancienne vie, a tout fait : les textes, les illustrations et la mise en page. Certaines parties pourront paraître désuettes au premier abord, mais dans votre vie nouvelle, vous devrez peut être faire du ciment, cultiver un potager, élever des poules, soigner un petit bobo ; Massacrier donne les recettes, même pour réaliser une brosse à dent en paille de luzerne, 100% green dirait-on aujourd'hui.

Aticle sur Jacques Massacrier dans le magazine Match
Massacrier et sa famille quittent tout en 1969.
Ci-dessus article dans le magazine Match de l'époque.

Dans le pire des cas, même si vous ne lisez pas l'ouvrage, ayez-le sur votre bureau, caressez-le du regard avant votre réunion d'objectifs, avant de prendre le métro ou de partir sur des voies dites "rapides" pour y rouler à cinq à l'heure, ou encore, avant de payer vos impôts, ça vous donnera du courage. Le courage d'y aller encore une fois, ou de fuir pour de bon.

Et si vous n'y arrivez pas vous pouvez aussi vous agenouiller devant le livre et souffrir encore. Quand vous arriverez là-haut, après votre vie, Massacrier vous attendra au bistro d'en face, il vous sourira, ne vous dira rien, mais vous, vous entendrez une petite voix chuchoter "qu'as tu fait de ta vie ?".

Dans toutes les bonnes librairies. 

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire jeudi 09 juin 2011 Posté par Jean-Luc

    Merci DD Mag de présenter ce livre comme vous le faites.
    J'aime beaucoup l'idée de l'avoir sur son bureau et de regarder du coin de l'œil en attendant le déclic !

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.