Gaz de schiste : les révélations de Josh Fox

vendredi 03 août 2012 Écrit par  Yves Heuillard

fracturation hydraulique

En 18 minutes, le nouveau documentaire "Le ciel est rose" de Josh Fox fait le parallèle entre les méthodes de l'industrie gazière pour promouvoir le gaz de schiste et celles de l'industrie du tabac dans les années 50 : "Vous pouvez fumer sans risque pour votre santé".

Josh Fox a été nominé aux Oscars pour son film Gasland, le documentaire de référence contre l'exploitation des gaz de schiste. Le monde entier a désormais en mémoire ces images d'un habitant d'une zone d'exploitation de gaz de schiste qui enflamme l'eau de son robinet avec un briquet : la preuve que le gaz et son cortège d'hydrocarbures remonte dans les nappes phréatiques, nous dit Josh Fox. Dans "The sky is pink", en français "Le ciel est rose", Josh Fox revient sur cet épisode, dont les représentants de l'industrie ont déclaré qu'il s'agissait d'un faux, puis d'un phénomène naturel qui n'aurait rien à voir avec l'exploitation des gaz de schiste dans la région (voir notre encadré sur le gaz biogénique).

" Ce sera une nouvelle version de cette longue histoire : mentir, contaminer, et faire payer le contribuable ". Robert Sweeney, élu de l'Etat de New York Le documentaire de Josh Fox montre les risques de l'exploitation des gaz de schiste, en même temps qu'il dénonce les méthodes de communication de l'industrie et la difficulté (ou la faible volonté) des journalistes à réaliser un véritable travail d'investigation. 

Ci-dessous la vidéo sous-titrée en français. Si les sous-titres ne marchent pas démarrez la vidéo, cliquez sur la petite icône CC, activez les sous-titres (Turn-on caption), et optez pour la traduction automatique (Translate caption) en choisissant la langue. Ici le lien vers la vidéo complète en haute définition mais sans sous-titre. Et en dessous de la vidéo, les détails des révélations et des témoignages avec les références de la plupart des documents cités dans le film et des liens pour en savoir plus.

[video:http://www.youtube.com/watch?v=fq6eloZi3yI 480x300]

Les révélations

Sur la base de documents officiels des exploitants gaziers, documents qui ont été publiés ou qui sont "tombés du coffre", le réalisateur veut montrer que l'industrie du gaz n'a pas les moyens de prévenir ou de résoudre complètement les problèmes posés par l'exploitation des gaz de schistes.

Les documents cités par Pièce N°1 : une présentation powerpoint de Southwest Energy, une compagnie d'exploitation des gaz de schiste, qui montre que la barrière en ciment censée empêcher la migration du gaz vers les couches aquifères ne marche pas. Pièce N°2 : un document de Schlumberger "Oil field review", publié en 2003, montre que la perte d'étanchéité dans les forages se produit fréquemment. Pièce N°3 : Une étude scientifique "Evaluation of the potential for Gas and CO2 leakage along wellbores" montre la migration du gaz à un rythme astronomique dans les puits dérivés ou horizontaux. Pièce N°4 : l'étanchéité de surface, celle autour des nappes aquifères, ne résout en rien le problème. Pièce N°5 : un document qui a "fuité" lors d'une conférence de presse de la société Archer, spécialisée dans le forage, montre des taux de fuites importants dans le Golfe du Mexique et la mer du Nord, taux de fuite appelés "décharges incontrolées". Notre lecteur trouvera ici les documents en questions avec des annotations.

Selon Josh, des documents du Département de la protection de l'environnement de Pennsylvanie corroborent les résultats de Schlumberger : 121 puits sur les 1937 forés en 2011, 6,2%, sont défaillants en matière de protection des nappes aquifères. Un document de l'Environnement Protection Agency (l'agence américaine de protection de l'environnement) confirme que la fracturation hydraulique peut contaminer directement les sources d'eau potables.

Josh Fox rappelle aussi deux autres études : la première faite par la Colorado School of Public Health (Institut de santé publique du Colorado) montre une probabilité "modérée à forte" de risque pour la santé causée par l'exploitation des gaz de schiste ; la deuxième concerne une étude sur une anomalie d'apparition du cancer du sein dans la zone d'exploitation du gaz de schiste de Barnett Shale.

Josh Fox révèle également les sommes perçues par certains hommes politiques pour leur campagne électorale, les émoluments des portes-paroles et lobbyistes de l'industrie gazière (747 millions de dollars pour le lobbying à washington)

Les témoignages majeurs

Biogénique contre thermogénique

Le gaz thermogénique est le gaz naturel formé par la distillation lente de matière organique piégée par les phénomènes géologiques pendant des millions d'années et sous l'influence de la chaleur de la croûte terrestre.

Le gaz biogenique à l'inverse ne demande pas de températures élevées et se forme à faible profondeur sous l'action de bactéries.

L'industrie du gaz dit que l'épisode du robinet qui brûle est dû à du gaz biogénique, et non au gaz de schiste. Un argument fallacieux selon le documentaire qui montre que les deux types de gaz peuvent être libérés par l'exploitation des gaz de schistes

Le Docteur Anthony Ingraffea, professeur à la Cornwell University (école de génie civil et environnemental), éminent spécialiste de la mécanique des roches et de la fracturation hydraulique, montre les risques importants de faille dans la gaine de ciment censée empêcher les fuites lors de la remontée du gaz vers la surface. Ingraffea est, avec le professeur Robert Howarth, le co-auteur d'une analyse de cycle de vie qui montre que le gaz de schiste n'est pas plus propre que le charbon. L'étude est à l'origine d'une controverse, au sein même de la Cornwell University.

Doug Shields a été le président du conseil municipal de Pittsburgh en Pennsylvanie. Il a fait interdire l'exploitation des gaz de schiste sur le territoire de la ville. Selon ses propos, la réserve d'eau potable de Pittsburgh a été fermée à cause des polluants issus de la fracturation hydraulique déversés dans la rivière contrairement aux affirmations des exploitants qui disaient avoir mis en place des installations de retraitement des eaux. Une enquête du New-York Times a montré qu'en effet des produits radioactifs et des cancérigènes dangereux comme le benzène étaient traités de manière inadéquate et rejetés dans les réserves d'eau potable à travers toute la Pennsylvanie.

Senateur Liz Krueger : "il y a suffisamment de preuves scientifiques pointant d'énormes problèmes" C'est Doug Shields qui suggère le nom du film en dénonçant la manière dont fonctionnent le plus souvent les médias : "si quelqu'un dit que le ciel est rose, les médias qui trop souvent ne font que rapporter des propos, diront qu' un tel a dit que le ciel est rose. Et si vous ne combattez pas ça, eh bien, le ciel est rose. [...]Et si quelqu'un vient dire que le ciel est bleu, les médias diront qu'il y a une polémique".

C'est encore Doug Shields qui rappelle que les marchands de tabac se sont jadis parjurés devant le Congrès des Etats-Unis, disant que le tabac ne présentait aucun risque "alors qu'ils avaient dans leurs tiroirs des études qui montraient le contraire". L'occasion pour le réalisateur de montrer les campagnes publicitaires réalisées par l'agence de relation publique Hill & Knowlton pour le compte des fabricants de tabac afin de dissiper l'idée que le tabac était dangereux. Et de rappeler qu'en 2009, l'association Américaine du gaz naturel a choisi Hill & Knowlton pour ses relations presse : "Tout d'un coup il y a eu des publicités partout, ils ont même acheté mon nom comme mot clé sur Google".

Naomi Oreskes est historienne des sciences. Elle est l'auteur du livre 'Merchants of doubts" (en français "Les marchands de doutes") qui trace une histoire des campagnes de désinformation depuis le tabac jusqu'au changement climatique. "Aussi longtemps qu'on entretien la polémique" dit-elle, "il y a des raisons pour ne pas prendre position pour une réglementation".

Une autre voix du film est celle de Jessica Ernst qui a intenté un procès contre la compagnie gazière Encana Corporation pour atteinte délibérée à la santé publique dans la province canadienne de l'Alberta.

Josh Fox contre l'Amérique du gaz de schiste

Selon Josh Fox, "les forages gaziers et la fracturation hydraulique résultent d'un processus industriel - polluant par nature - qui injecte dans le sous-sol des millions de litres d'eau et des produits chimiques toxiques à une pression énorme dans le but de fracturer la roche et de libérer le gaz qu'elle contient. Nombre de nappes phréatiques [de la nation 'américaine, ndlr] ont été contaminées avec des matières plastiques, des produits cancérigènes, des neurotoxiques, et autres perturbateurs endocriniens, et avec du gaz naturel explosif." Le réalisateur dénonce l'atteinte faite à la surface des sols, la pollution de l'air à grande échelle, les centaines de kilomètres de gazoduc, la circulation de camions, les explosions, les rejets dans la nature, les accidents, la crise de santé publique d'une industrie à grande échelle.   

8 Commentaires

  • Lien vers le commentaire lundi 03 décembre 2012 Posté par yves

    Merci Titou, C'est le truc énorme que tu vois jamais. Sans les lecteurs rien ne serait possible. Merci encore Titou

  • Lien vers le commentaire dimanche 02 décembre 2012 Posté par Titou du 37

    Le réalisateur du "sky is pink" est Josh FOX et non pas Fosh...

  • Lien vers le commentaire samedi 08 septembre 2012 Posté par Un architecte

    Le lobby des foreurs a déjà  frappé sur ce site avec leurs premiers faux commentaires.
    Messieurs les foreurs, je suis architecte et je vous connais très bien, votre seul intérêt est le pognon , vous n'avez que faire de l'avenir de la planète et des générations futures. Comme me l'a dit un de vous, "la pollution" il en a rien à  "foutre tant que c'est bien payé quitte à  cacher la vérité !"
    Continuez à  forer des puits, des pieux et de la géothermie mais oubliez les gaz de schistes qui d'ailleurs ne sont qu'une fuite en avant vers le pire et plus de dépendance à  une énergie à  bout de souffle et non renouvelable. La société civile ira démonter vos machines et j'en serais !

  • Lien vers le commentaire samedi 08 septembre 2012 Posté par Valérie

    Hahaha ! Parce vous n'êtes pas prêts à  tout, vous les foreurs et les pétroliers, pour vous faire du blé ?!! Même à  détruire l'environnement dans lequel vivent des millions de gens et dans lequel, si on vous laisse faire, devront survivre les générations futures ! C'est tout ce que cela provoque en vous, de savoir que des gens sont malades à  cause de vos forages toxiques, et que des bêtes crèvent ? Vous êtes non seulement assez prétentieux pour croire que nous ne sommes pas sérieusement informés et éduqués, et que les scientifiques qui donnent l'alarme sont des idiots, mais en plus vous êtes dangereux, prompts à  sucer toutes les ressources naturelles tant vous êtes avides. Et avec ça, vous êtes complètement décalés par rapport aux aspirations des jeunes générations. Nous voulons une énergie propre, durable et gratuite (le soleil, le vent, sont eux, inépuisables) Réfléchissez plus loin que le bout de votre portefeuille, et changez vite de métier, car cette industrie mortifère est fort heureusement vouée à  une disparition certaine dans les toutes prochaines années.

  • Lien vers le commentaire samedi 08 septembre 2012 Posté par Valérie

    Les menteurs et les manipulateurs sont les pétroliers et les foreurs. Comment croire ceux qui tirent des profits mirobolants en suçant les ressources de la terre ? Les enquêtes scientifiques existent, comme les malades et les bêtes qui crèvent à  côté des puits de forage. Josh Fox n'a fait que révéler au public ce qui se passait aux USA en toute impunité, dans le plus grand silence, avec la complicité d'hommes politiques corrompus. Il n'est plus le seul. Vous ne pouvez plus rien faire contre les mouvements citoyens informés qui sont en marche dans tous les pays concernés par cette horreur, et je ne peux que vous conseiller d'écouter les scientifiques qui proposent des alternatives écologiques durables et bonnes pour le bien commun. Le soleil, le vent : des ressources inépuisables, éternelles, gratuites. Nous empêcherons par tous les moyens que vous continuiez à  détruire l'environnement qui est l'avenir des générations futures. Vous ne pensez qu'à  votre portefeuille, vous exercez un métier nuisible et toxique, de plus, vous êtes en décalage total avec les aspirations des jeunes générations. Changez de métier, recyclez-vous, le vent tourne.

  • Lien vers le commentaire samedi 08 septembre 2012 Posté par un foreur plus de 50ans de metier inj mines


    une scandaleuse manipulation de plus de j f toutes ses allegatios
    ont ete dementies par les administratons competentes des us
    il y a 4 ou5 forages effectues par des prtits entrepreneurs peut
    scrupuleux et qui ont ete durement sanctionés.
    il faut savoir qu'il existe des solutions multiples pour remedier sur les pertes anulaires.il faut quand mème expliquer que les napes
    d'eau souteraines ce n'est pas un lac mais des sables qui sont pieges entre 2 couches impermeables ou se trouve l'eau.jf un manipulateur qui veut faire du blé.

  • Lien vers le commentaire samedi 11 août 2012 Posté par yves

    Si les sous-titres ne marchent pas démarrez la vidéo, cliquez sur la petite icône CC, activez les sous-titres (Turn-on caption), et optez pour la traduction automatique (Translate caption) en choisissant la langue.

  • Lien vers le commentaire jeudi 09 août 2012 Posté par Gzawyé

    Je crois que vous avez oublié les sous-titres non?

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.