L'éolien pourrait fournir 20% de l'électricité mondiale en 2030

jeudi 15 novembre 2012 Écrit par  Yves Heuillard

Rapport Global Wind Energy Outlook

Selon un rapport du Global Wind Energy Council (GWEC) publié en partenariat avec Greenpeace, l'énergie éolienne pourrait répondre à 20% de la demande d'électricité d'ici 2030.

Le rapport présente plusieurs scénarios, basés sur des projections de croissance de l'industrie éolienne et de la demande d'électricité. D'ici 2020, dans le scénario le plus optimiste, la puissance installée pourrait être multipliée par 4 passant de 240 GW à la fin de l'année 2011 à 1150 GW en 2020 et à 2500 GW en 2030. Dans le scénario le moins ambitieux, la puissance installée se situerait entre 587 et 759 GW en 2020 et environ 1600 GW en 2030.

GWEC Outlook 2012, rapport prospectif sur l'éolienEn terme de production d'électricité, le scénario le plus optimiste aboutit à une production de 2800 TWh en 2020 et 6600 TWh en 2030 ( entre 22,1 et 24,8% de la demande électrique mondiale) ; le scénario le moins ambitieux, 1439 TWh en 2020 et 2400 TWh en 2030 (entre et 8 et 9% de la demande mondiale).

Pour les auteurs du rapport "l'éolien est compétitif avec les énergies fossiles dans un nombre croissant de régions, même face à des énergies conventionnelle très largement subventionnées, alors que ses bénefices environnementaux (pas d'emission de CO2, pas de consommation d'eau, pas de pollution de l'air et de d'eau) ne sont que faiblement rémunérés" . Le rapport identifie les pays les plus prometteurs et insiste sur la nécessité de mettre en oeuvre des politiques publiques visant à lutter contre le changement climatique, pendant qu'il est encore temps.

Le rapport fait état de 650 00 emplois dans l'industrie éolienne à la fin de 2011 auxquels pourraient encore s'ajouter 2,1 millions d'emplois dans le scénario le plus optimiste.

Photo d'ouverture extraite du rapport

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire jeudi 29 novembre 2012 Posté par losage

    Les éoliennes ne tournent que 30 % du temps, quand les conditions climatiques le permettent et elles ne délivrent donc en moyenne que 30% de leur puissance nominale. Pour les 70% restant on fait appel à  un backup c'est à  dire à  d'autres sources d'énergie pour fournir l'électricité que l'éolien ne peut fournir. Ce backup est généralement lié aux énergies fossiles telles que le gaz, le charbon ou le pétrole. C'est ce qui fait que les trois pays européen où l'éolien est le plus développé, c'est à  dire l' Allemagne, les Pays bas et le Dannemark sont les trois plus grands producteurs de CO2 de l'Europe. Dire que l'éolienne ne produit pas de CO2 est vrai mais dire que le développeement de l'exploitation des éoliennes ne produit pas de CO2 est de la désinformation totale. En France le back up est assuré par le nucléaire et dès lors il n'y a pas de production de CO2 mais cela est difficile a accepter aujourd'hui.






Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.