400 GW d'éolien et de photovoltaïque ! Vers le nirvana

jeudi 14 février 2013 Écrit par  Yves Heuillard

montage d'une éolienne à Saint-Aubin en France

L'année dernière, la puissance installée éolienne dans le monde a cru de 10%, celle du solaire photovoltaïque de plus de 40%. 44,7 gigawatts d'éolien et 30 gigawatts de photovoltaïque ont été installés.

La puissance éolienne mondiale dépassera bientôt les 300 GW (gigawatts), l'équivalent en terme de production électrique d'une centaine de réacteurs nucléaires (sur la base de la puissance moyenne des réacteurs en service). Côté solaire photovoltaïque - 100 GW de puissance mondiale pour 30 GW installés en 2012 (dont 17 en Europe) - la croissance a été phénoménale ; personne n'aurait pu prédire un tel chiffre il y a seulement 10 ans.

Et même si cette croissance est sujette aux politiques publiques de soutien aux énergies renouvelables le point est atteint où l'éolien devient plus avantageux que le charbon et où le prix du kWh photovoltaïque devient inférieur au prix payé par l'usager (point dit de la « parité réseau »).

Reste à stocker l'énergie éolienne ou photovoltaïque, par nature intermittente, ce à quoi s'emploient nos amis Allemands, par exemple en convertissant l'électricité en gaz  ; reste à mettre en place de vraies politiques publiques d'économies d'énergie (notamment dans le bâtiment) et le nirvana d'une énergie persque totalement renouvelable en 2050 (dont l'éolien et le photovoltaïque ne sont qu'une partie) n’apparaît pas déraisonnable.

Vers les 300 GW d'éolien

Selon le Global Wind Council, 44,7 gigawatts d'éolien ont été installé en 2012. La puissance totale éolienne installée à la fin de l'année 2012 atteint la valeur phénoménale de 282,5 gigawatts, l'Union Européenne représentant 37,5 % du total (31 GW pour l'Allemagne à elle seule) suivie de la Chine (75,5 GW) et des états-Unis (60 GW).

eoliennes en egypte

Facteur de charge d'une éolienne

Le facteur de charge d'une éolienne est le rapport entre l'électricité produite annuellement et la quantité maximale d’électricité qui pourrait être produite si les vents étaient optimaux toute l'année. C'est un chiffre théorique, de l'ordre de 30% pour une éolienne à terre, et plus de 50% pour une éolienne en mer, car en réalité une éolienne moderne produit de l'électricité 80% du temps. En terme de production annuelle, les 44,7 GW éoliens installés en 2013, produiront (ordre de grandeur) la même quantité d'électricité que 15 réacteurs nucléaires moyens.

En terme de nouvelles installations la Chine et les Etats-Unis ont installé respectivement 13,2 et 13,1 gigawatts d'éolien avec toutefois des dynamiques de marché différentes. En Chine le marché s'est plutôt ralenti alors qu'aux U.S les incertitudes sur la reconduction en fin d'année du crédit d'impôts pour l'installation d'éoliennes ont provoqué un « rush » avec 8 GW installés pour le seul dernier trimestre (finalement le crédit d'impôts a été reconduit).

Le marché européen (+12,4 GW en 2012) a été dominé par l'Allemagne (+2,4 GW) et le Royaume-Uni (+1,9 GW), mais avec une contribution surprenante des nouveaux marchés que constituent la Suède, la Roumanie, l'Italie et la Pologne (environ 4 GW pour les 4 pays). Sur le secteur naissant de l'éolien en mer (1 293 MW installé en 2012) l'Europe représente 90% des nouvelles installations. La France pourtant l'un des pays européens au potentiel éolien le plus important est à la traîne avec seulement 0,4 GW installé en 2012 pour une puissance totale de 7,2 GW (23% de la puissance installée allemande). 

Ci-dessous en vert installations annuelles, en rouge puissance totale cumulée (Source GWC)

graphique progression de l'éolien dans le monde

Photos CC Danish Wind Industry Association

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.