La concentration de CO2 bientôt au-dessus de 400 ppm

dimanche 05 mai 2013 Écrit par  Yves Heuillard

Pour la première fois dans l'histoire de l'humanité la concentration de CO2 dans l'atmosphère devrait dépasser les 400 parties par million (ppm). Jamais la planète n'a connu une augmentation aussi rapide du gaz carbonique dans l'atmosphère.

Depuis 800 000 ans l'accumulation de CO2 dans l’atmosphère n'a jamais été aussi élevée. C'est ce qu'indique la très respectée Scripps Institution of Oceanography à San Diego (Californie). C'est dans cette institution que Charles David Keeling, pionnier de la science climatique, a commencé à mesurer le CO2 dans l’atmosphère en 1958. à cette époque la concentration était de 316 ppm. Keeling a donné son nom à la fameuse courbe en forme de batte de hockey qui montre l'élévation brutale du CO2 avec le développement des activités industrielles depuis le milieu du 19ème siècle. C'est son fils Ralph Keeling qui lui a succédé depuis 2005.

Courbe de Keeling représentant l'augmentation de la concentration de CO2 dans l'atmosphère Les scientifiques estiment que la dernière fois que la concentration de CO2 était de 400 ppm, c'était au Pliocène, il y a entre 3,2 millions et 5 millions d'années. Le climat terrestre était alors beaucoup plus chaud qu'aujourd'hui.

La concentration de CO2 était d'environ 280 ppm avant la révolution industrielle et la libération subséquente de grandes quantités de CO2 dans l'atmosphère par la combustion des combustibles fossiles.

Au moment où Dave Keeling a commencé ses mesures en 1958, le CO2 avait déjà augmenté de 280 à 316 ppm. La rapidité de l'augmentation des émissions de CO2 au cours du dernier siècle est sans précédent ; il n'y a pas de période de l'histoire géologique qui a connu un tel changement. Dans l'histoire de la Terre, des variations des concentrations de CO2 se sont produites mais à un rythme de l'ordre de 10 ppm tous les millénaires, ce qui permettait une adaptation lente de la faune et de la flore. L'augmentation que nous vivons aujourd'hui est mille fois plus rapide, de l'ordre de 1000 ppm en seulement 100 ans si nous poursuivons sur la trajectoire actuelle.

Aussi sur ddmagazine

Comprendre les limites de CO2 dans l'atmosphere

Atlas mondial des émissions de CO2

Copenhague : zéro CO2 en 2025 ?

Capture et stockage du carbone : la terrible mathématique

Chaque année, la concentration de CO2, monte et descend en dents de scie, mais monte inexorablement d'une année sur l'autre. Le sommet de la dent de scie vient habituellement en mai. Si les niveaux de CO2 ne dépassent pas 400 ppm en mai 2013, ce sera l'année prochaine déclare Keeling.

"Le seuil de 400 ppm est une étape importante qui donne à réfléchir, et doit servir de signal d'alarme pour nous tous afin de soutenir les énergies propres et réduire les émissions de gaz à effet avant qu'il ne soit trop tard pour nos enfants et nos petits-enfants", a déclaré Tim Lueker, océanographe et chercheur du cycle du carbone qui est un membre de longue date du groupe Scripps CO2. 

Le site keelingcurve.ucsd.edu propose des informations générales sur la façon dont le CO2 est mesuré, l'histoire de la courbe de Keeling, et les ressources d'autres organisations sur l'état actuel du climat. Un fil Twitter, @ keeling_curve, fournit aussi des informations sur les évolutions récentes de la courbe de Keeling (un tweet par jour). 

En ouverture : Catastrophe de la plateforme de forage Deepwater Horizon dans le Golfe du Mexique. Photo CC. 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.