Banc d'essai : débroussailleuse électrique Dolmar sur batterie

mercredi 21 mai 2014 Écrit par  Yves Heuillard
Dolmar éléctrique en action Dolmar éléctrique en action Photo ddmagazine.com

Pour un jardin écologique et silencieux, nous avons essayé une débroussailleuse électrique sur batterie de la marque Dolmar.

Si vous défendez l'idée d'un jardin vivant, respectueux des voisins, des abeilles et de la nature en général, vous ne serez pas insensible à l'idée de faire votre jardin avec un outil électrique. Dans notre article « Adieu le green de papa, vive la pelouse écologique » nous invitons nos lecteurs à repenser leur gazon et plus généralement leur jardin, un jardin-prairie avec dizaines de variétés d'herbes différentes et surtout des fleurs, pleins de fleurs, et donc des abeilles et des oiseaux, un jardin qui bruisse, qui sent bon, qui vit, qui change avec les saisons. Et nous défendons l'idée que nos jardins sont à l'image de notre rapport au monde.

Ce test de la débroussailleuse électrique Dolmar s'inscrit dans cette perspective. L'objectif est de moins gêner les voisins tant par le bruit que par les fumées des moteurs 2 temps, de ménager la santé du jardinier, et d'avoir à disposition un outil rapide à mettre en œuvre.

débrouissailleuse électrique sans fil Dolmar

Nous avions essayé l'année dernière une machine d'entrée de gamme d'une autre marque, qui ne nous avait pas donné satisfaction (problème de surchauffe moteur). Et accordant le bénéfice du doute à son constructeur sur un marché naissant, nous n'avions rien publié. Cette année nous nous sommes adressé à Dolmar, constructeur sérieux du groupe Makita, et nous avons voulu mettre à l'épreuve la machine la plus puissante de la gamme.

Deux batteries, un chargeur rapide, une bonne solution

Nous avons testé le modèle AT3623LGE, livrée avec deux batterie de 2,6 Ah avec un chargeur rapide. La machine est également distribuée sous la marque Makita. Remettons tout de suite les pendules à l'heure. De notre point de vue, une telle machine n'est pas destinée à un usage agricole, ni professionnel. Les performances d'un tel engin, et son prix, sont très tributaires de la capacité de la batterie Li-on. Une machine destinée aux particuliers demande donc un compromis intelligent entre la puissance du moteur, la capacité de la batterie, et le prix.

Sur le modèle testé  le choix de deux batteries avec un chargeur rapide est astucieux, car il permet de recharger une batterie pendant qu'on utilise l'autre. Malheureusement cette configuration ne sera pas disponible très longtemps. Elle est remplacée par deux batteries de 2,2 Ah et un chargeur lent (1 heure) ou une batterie de 4 Ah et un chargeur rapide (36 minutes). Cette dernière configuration est disponible à 699 euros, un prix relativement élevé, mais la batterie s'adapte sur les autres outils de la la gamme, sécateur, taille-haie, tronçonneuse, etc.

Première impression

Dès le déballage de la machine, nous sommes agréablement surpris par l'impression de professionnalisme et de robustesse de l'engin, et par l'apparence d'une excellente qualité de fabrication. La machine est livré montée, il ne reste qu'à mettre le guidon dans son support, vérifier la charge de la batterie à l'aide du chargeur, glisser la batterie dans son logement sur la machine, enfiler le harnais, des gants, une paire de lunette de protection, une bonne paire de chaussures, des bouchons d'oreille, et c'est parti. Notre test est sévère. Nous utilisons la machine pendant 5 heures dans des conditions variées ? Pelouse haute, hautes herbes, sous bois et taillis. Les deux batteries nous permettent presque un travail en continu sans trop attendre les temps de recharge.

Prise en mains

Le guidon, les commandes, donnent l'impression d'une machine thermique de milieu de gamme, en plus léger. La longueur du tube, qui contient la transmission, est identique à celle d'un machine professionnelle, ce qui permet un travail dans une position confortable. Le harnais est particulièrement soigné. Dit autrement nous n'avons pas affaire à un jouet.

Le bruit de la machine est infiniment moindre que celui d'une machine thermique, au point que les bouchons d'oreille ne nous paraissent pas nécessaires (nous sommes pourtant très sourcilleux sur ce point). Nous avions à notre disposition une lame-couteau à 4 dents, et un porte fil de nylon (qui est en option). La puissance de la machine est tout à fait adaptée au jardin d'une maison individuelle, à la fois pour couper l'herbe, et pour nettoyer sous les taillis, sous les arbres et les arbustes.

la débroussailleuse Dolmar,  avec la lame couteau, le porte fil de nylon, détails des commandes

Mise à l'épreuve

Test de la pelouse fleurie haute (20 cm en moyenne mais irrégulière). Pas de difficulté tant avec le fil qu'avec la lame. La lame est utile dans le cas de grosses touffes de chiendent ou de grandes herbes ligneuses, mais on s'en sort avec le fil seul. Dans le cas d'une terrasse en dur en limite de zone herbue, la forme de l'outil de coupe permet pratiquement de poser la machine côté terrasse en évitant tout risque de toucher la pierre. Avec la lame dentée l'engin offre une très bonne visibilité du travail. Avec le fil de nylon, un carter de protection complémentaire vient s'ajouter très facilement (démontage facile également).

Test de sous-bois. Aucun souci avec la lame ou le fil selon la nature de la végétation qui recouvre le sol. Pas question de s'attaquer à un massif dense de ronces hautes comme on le ferait avec une grosse débroussailleuse thermique, mais dans le cadre d'un entretien régulier sous les arbres et les arbustes d'un jardin, la machine est d'une efficacité redoutable. C'est d'ailleurs sa destination première. La lame dentée s'affranchit de tiges ligneuses d'un bon centimètre de diamètre, et probablement plus. Il est toutefois recommandé de l'aiguiser. La machine dispose de deux vitesses, ce qui permet des économies d'énergie dans des zones peu denses.

Test de prairies hautes. Pour cet essai, nous choisissons une prairie, prête à être fauchée pour les foins. La machine n'est pas faite pour ça et nous avançons lentement, mais avec de la patience, et de façon exceptionnelle sur de toutes petites surfaces ce n'est pas impossible. 

Temps de fonctionnement avec la batterie de 2,6 Ah : une vingtaine de minutes « à fond », ce qui révèle une bonne conception de l'ensemble moteur/transmission eu égard à la relativement faible capacité de la batterie. Temps de recharge : une vingtaine de minutes si la batterie est froide. 10 à 15 minutes de plus si la batterie est chaude (la ventilation du chargeur refroidit la batterie).

Avec deux batteries de 2,2 Ah et un chargeur lent, de notre point de vue, cette configuration est moins intéressante.

Mais avec une batterie de 4 Ah vous disposez d'une bonne demi-heure d'autonomie. La recharger demande 36 minutes. Dans le cadre du jardin moyen d'une maison individuelle c'est suffisant si on sait s'organiser. Et avec deux batteries, la machine pourrait même trouver des utilisations professionnelles. 

Difficile de traduire ces 4 Ah en terme de surface traitée. Les vendeurs peu scrupuleux vous annonceront des chiffres et des capacités largement enjolivés. Mais sur la base de notre test et d'une extrapolation de nos résultats, comptez 75 m² pour de l'herbe assez dense (comme sur la photo d'ouverture), à 150 m2 d'entretien sous les taillis pour la batterie de 4 Ah. C'est peu en apparence, mais l'idée de l'outil à batterie c'est aussi de repenser sa méthode d'entretien du jardin, un "entretien-plaisir régulier" sans contrainte. 

Conclusions

En 5 minutes vous êtes à pied d’œuvre (pas besoin d'aller chercher de l'essence, faire du mélange, vous en mettre plein les poumons au passage, mettre une combinaison de travail. Le bruit est sans comparaison avec celui d'une machine thermique. En 30 minutes de débroussailleuse (avec la batterie de 4 Ah) vous faites un joli petit coin de votre jardin. Et si vous le faites régulièrement, ajoutant la tondeuse manuelle, la binette et le sécateur à votre panoplie, il n'est pas compliqué d'entretenir un jardin de taille respectable sans gêner les voisins. Et surtout de sculpter votre pelouse, pour le plus grand bonheur des abeilles, des papillons, des oiseaux, des hérissons et des enfants, selon nos préceptes de la pelouse écologique.

Concernant la machine testée, l'impression générale est très bonne. De notre point de vue, le dimensionnement de la machine est parfait pour un jardin varié (pelouse, massifs fleuris, haies, arbres et sous-bois) jusqu'à 1500 m² si vous n'avez pas d'autre outil de coupe : il suffit de s'y consacrer régulièrement. Si vous avez opté pour la tondeuse manuelle (notre recommandation), c'est l'outil complémentaire idéal. La disponibilité immédiate, la propreté, et la faible nuisance sonore de la motorisation électrique le permet bien davantage qu'une machine thermique. 

Pour les professionnels, Dolmar devrait développer des machines encore plus puissantes avec des batteries de plus grosses capacités transportées sur le dos. Le déport du moteur sur l'axe de l'outil de coupe est également envisagé, ce qui supprimerait la transmission et le cardan, améliorant le rendement de la machine, diminuant le poids, mais rendant le moteur plus vulnérable.

Les plus. Chargeur intelligent capable de moduler la charge en fonction de la température de la batterie. Bon contrôle du niveau de charge. Voyants lumineux qui donnent une bonne indication de l'état de la batterie et de la charge. Bouton de marche-arrière qui permet de se défaire de hautes-herbes ligneuses qui s'enroule autour du mandrin de l'outil de coupe. Une sécurité évite un fonctionnement continu en marche-arrière. Témoin lumineux sur le moteur quand la batterie arrive en fin de décharge. Témoin lumineux et disjoncteur thermique en cas de surchauffe. Freinage de la rotation quand on arrête la machine afin d'éviter les risques d'accident. Harnais de qualité professionnelle.

Les moins. La documentation ne valorise personne, ni le vendeur, ni l'acheteur. Le modèle testé est livré avec la lame à 4 dents, la tête à fil est en option (il existe un plus petit modèle avec seulement une tête à fil). Le prix est certes élevé, mais nous conseillons à nos lecteurs d'acheter des outils de qualité quitte à s'associer entre voisins.

Photo d'ouverture : Lionel Viallet, jardinier-paysagiste professionnel, essaie la machine.
Photos ddmagazine, DR.

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire vendredi 29 avril 2016 Posté par patson

    Merci pour ce résumé de test
    Je soiuhaite avoir des infos sur machines plus robustes capable de fonctionner environ 1 à 2 h sur hautes herbes avec baterie que je ferrai recharcger sur une station solaire.
    merci!

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.