Énergies renouvelables dans le monde : les chiffres 2013

vendredi 06 juin 2014 Écrit par  Yves-Heuillard
Electrogénérateurs du barrage de Hoover sur le fleuve Colorado (U.S) Electrogénérateurs du barrage de Hoover sur le fleuve Colorado (U.S) Photo CC Paul Gorbould

La capacité de production électrique d'origine renouvelable atteint un nouveau record avec une augmentation de plus de 8% en 2013. Les énergies renouvelables représentent 56% des nouveaux moyens de production d’électricité installés en 2013, et fournissent près d’un cinquième de la consommation finale d'énergie du monde.

Le rapport annuel sur les énergies renouvelables, “REN21 2014 Renewables Global Status Report” a été présenté la semaine dernière, à New York, à l’occasion du Forum sur l’initiative des Nations Unies Énergie Durable pour Tous. Les énergies renouvelables ont assuré 19% de la consommation finale d’énergie dans le monde en 2012, et cette tendance s’est encore accentuée en 2013.

Les énergies renouvelables modernes ont représenté plus de 10% de l'énergie finale consommée en 2012, les 9% restant provenant de la biomasse traditionnelle dont la part recule sensiblement.

Malgré la forte croissance de la production d'énergies renouvelables dans le monde, la part des énergies renouvelables dans la consommation finale mondiale reste stable depuis 2011 du fait de la croissance rapide de la demande d'énergie. Ceci souligne la nécessité d'accompagner le développement des renouvelables par des mesures d'efficacité énergétique et de pénaliser les émissions de CO2.

Électricité et énergie

Ne pas confondre la consommation finale d'électricité avec la consommation finale d'énergie, c'est à dire toutes énergies confondues dont transport, chauffage, et industries.

Les capacités de production électrique renouvelables ont progressé de près de 17%, à 560 GW selon les estimations. Chiffre à mettre en perspective avec une croissance totale des capacités de production électrique de 8% à 1560 GW. Mondialement, 22,1% de l'électricité provient de sources renouvelables, dont 16,4 % pour l'hydraulique.

L'électricité renouvelable représente 4% de la consommation finale mondiale d'énergie, avec une très forte progression de la production éolienne et photovoltaïque. Pour mettre ces chiffres en perspective précisons que la production d'électricité nucléaire est en lègère décroissance en valeur absolue à 2,6% de la consommation finale d'énergie. 

La Chine, les Etats-Unis, le Brésil, le Canada et l'Allemagne sont en-tête en matière de capacité électrique renouvelable totale installée. Si on enlève l'hydroélectricité, les leaders sont la Chine, les Etats-Unis, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie et l'Inde, mais c'est le Danemark qui caracole en tête en capacité installée par habitant (non-hydraulique).

Les nouvelles capacités de production électrique renouvelable de la Chine ont, pour la première fois, dépassé les nouvelles capacités électriques fossiles et nucléaires.

Dans l'Union européenne, 72% des nouvelles capacités de production électrique sont renouvelables (essentiellement éolien et solaire). Chiffre extraordinaire si on remonte 10 années en arrière quand 80% des nouvelles capacités électriques dans Europe + Norvège + Suisse, venaient des combustibles fossiles.

Le vent a fourni 33,2% de l'élecricité danoise, et 20,9% de l'électricité espagnole. En Italie l'électricité photovoltaïque représente 7,8% de la production totale d'électricité.

Solaire photovoltaïque - 139 GW (+ 39 GW en 2013)

graphique montrant l'évolution de la puissance solaire photovoltaïque installée dans le monde
Source REN21 / RENEWABLES 2014 GLOBAL STATUS REPORT - page 49

Malgré un recul des investissements internationaux dans l’énergie solaire photovoltaïque de près de 22% par rapport à 2012, les installations de nouvelles capacités ont progressé de plus de 32%. Le marché de l’énergie solaire photovoltaïque a connu une année record, la puissance ajoutée atteignant près de 39 GW en 2013, pour un total d’environ 139 GW. La Chine a enregistré une croissance spectaculaire en assurant près d’un tiers des capacités mondiales ajoutées, devant le Japon et les États-Unis.

La nouvelle puissance installée photovoltaïque supplante, pour la première fois, celle de éolien à l’échelle mondiale.

Eolien - 318 GW (+35 GW en 2013)

graphique de l'évolution des capacités éoliennes dans le monde
Source REN21 / RENEWABLES 2014 GLOBAL STATUS REPORT - page 59

Plus de 35 GW de capacités éoliennes ont été ajoutés en 2013 pour un total légèrement supérieur à 318 GW. Après plusieurs années de fortes progressions, ce marché a toutefois reculé de près de 10 GW par rapport à 2012, en raison principalement de la forte baisse du marché américain. L’énergie éolienne en mer a connu une année record, avec 1,6 GW ajoutés, la quasi-totalité installée dans l'Union européenne. 

Hydroélectricité - 1000 GW (+40 GW en 2013)

L’hydroélectricité a progressé de 4%, à environ 1.000 GW en 2013, ce qui représente près d’un tiers de la capacité en électricité renouvelable ajoutée cette année-là. La part du lion revient à la Chine avec une augmentation de 29 GW de la puissance installée.

Solaire thermique- 326 GW

La majorité des sytèmes solaires thermiques sont utilisés sur le toit des maisons et des immeubles pour produire l'eau chaude (40 à 80 % des besoins selon les régions). La Chine a produit 71 millions de m² de collecteurs en 2013. Mais les technologies de récupération de la chaleur du soleil sont de plus en plus utilisées dans les applications industrielles, pour la production de vapeur, ou de froid. 

Chauffage et refroidissement

Le chauffage et le refroidissement utilisant la biomasse moderne, l’énergie solaire et les sources géothermiques assurent une part, certes modeste mais en progression constante, de la demande mondiale finale en matière de chauffage, avec 10% selon les estimations. 

Investissements et baisse des coûts.

Les nouveaux investissements en matière d’énergies renouvelables et de carburants renouvelables atteignaient, à l’échelle mondiale, pas moins de 249,4 milliards de dollars en 2013 (dont 114 milliards pour le solaire et 80 milliards pour l'éolien), en baisse par rapport à leur niveau record de 2011, mais sensiblement équivalent aux investissements de 2012.

Mais la baisse des investissements doit être mise en perspective du fait de la la baisse continue du coût des technologies. Ainsi si les investissements dans la production d'électricité photovoltaïque ont baissé de 22% en 2013, les nouvelles capacités ont augmenté de 32 %.

Plus de 6 millions d'emplois

6,5 millions d'emplois directs et indirects ont été crées dans le secteur des énergies renouvelables, hors gros hydraulique. Par rapport à sa population c'est l'Allemagne qui a créé le plus d'emplois avec une estimation de 371 000 emplois. En valeur absolue c'est la Chine, créditée de 2,6 millions d'emplois dans les renouvelables qui arrive en tête suivie de l'Europe (1,2 million), du Brésil (894 000), des Etats-Unis (625 000), et de l'Inde (391 000).

La Chine est clairement leader en ce qui concerne le photovoltaïque avec 1,6 million d'emplois. Pour le biogas c'est l'Europe avec 306 000 emplois. Pour les biocarburants, le Brésil avec 820 000 emplois. En ce qui concerne l'éolien si la Chine arrive en tête avec 356 000 emplois, l'industrie du vent procure 328 000 emplois à l'Europe. 

En savoir plus sur le site de REN21,
et télécharger le rapport complet Renewables 2014 Global Status Report.

En ouverture, générateurs électriques du barrage de Hoover sur le fleuve Colorado (U.S). Construit en 1935 le barrage produit 4,2 milliards de kWk par an.Photo CC Paul Gorbould .

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.