La production électrique mondiale en chiffres

mardi 15 juillet 2014 Écrit par  rédaction
Centrale électrique de Mont Storm en West Virginie aux Etats-Unis Centrale électrique de Mont Storm en West Virginie aux Etats-Unis Photo CC Euze

L'expert français et analyste du secteur de l'énergie Bernard Chabot publie les chiffres 2013 de production d'électricité dans le monde. Le fossile tient la rampe, les renouvelables compensent la baisse du nucléaire.

Alors que les partisans des énergies renouvelables répètent que la majorité des nouvelles capacités de production électrique (en mégawatts) est renouvelable, les chiffres de Bernard Chabot, publiés par le site spécialisé Renewables International expriment l'évolution de la production électrique par moyen de production en terawattheures (milliards de kilowattheures).

Vous trouverez ci-après la synthèse de l'excellent et indispensable rapport de Bernard Chabot et ici le document original avec 89 pages de tableaux et de graphiques, et une analyse par pays.

Synthèse des résultats

Dans le monde, la production d'électricité a augmenté en moyenne de 3,1 % par année pendant les dix dernières années. jusqu'à 23 127 TWh en 2013 .

L'électricité produite avec des combustibles fossiles a augmenté plus rapidement,  de 3,3 % par année sur 10 année, avec une part de marché toujours supérieure au 2/3 de le production totale.

Le nucléaire est la seule technologie qui a diminué sa production ( - 1,1 % / an). Sa part de marché était de 15,7 % en 2004 ; elle baisse à 10,8 % en 2013.

La production mondiale d'électricité renouvelable (y compris celle des grands barrages hydroélectriques) a augmenté sa part de marché de 17,5 % à 21 ,7 % (soit une croissance moyenne de 5,3 % par an). Les renouvelables compensent presque la diminution du nucléaire (production électrique totale non-fossile de 32,5 % en 2013 comparée à 33 ,6 % dans 2004 ).

Graphique représentant les parts respectives des moyens de production d'électricité

En valeur absolue de production électrique, l'hydroélectricité est championne des énergies renouvelable avec 975 TWh de plus produit en 2013 par rapport à 2003. La production annuelle hydroélectrique mondiale croît de 3,4 %/ an en moyenne sur dix ans ; elle est supérieure à la croissance mondiale de la production électrique (3,1% par an) .

Les renouvelables non-hydroélectriques augmentent leur production au rythme de 15,6 % par an, soit une production en 2013 équivalente à 3,67 fois la production de 2004, soit encore une augmentation + 898 TWh/an sur la période.  Leur part de marché passe de 1,91 % en 2004 à 5,34 % en 2013 .

Toujours de 2003 à 2013, la production électrique éolienne est multipliée par un facteur 7,34 (soit + 24 ,8 % par an) pour atteindre 628 TWh en 2013 (+ 543 TWh comparés à seulement 86 TWh en 2004)

La production d'électricité solaire (principalement photovoltaïque) a été multipliée par un facteur de 48 dans dix ans (+ 54 % / an en moyenne), jusqu'à à 125 TWh en  2013.

Les autres productions renouvelables d'électricité (principalement géothermique puissance et issues de la biomasse) ont augmenté de 7,7 % / an mais elles étaient déjà dépassé par l'éolien 2011.

Les annexes 1 et 2 du document de Bernard Chabot présentent une analyse par pays et montrent la dynamique des énergies renouvelables dans les grands pays émergents, la Chine, l'Inde, et le Brésil .

Du fait de la baisse de la part de marché du nuclaire, et dans le contexte de lutte contre le changement climatique, l'auteur invite à des politiques publiques concentrées sur la gestion de la demande et sur l'efficacité énergétique tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement. Il préconise des règles et des incitations justes et efficaces pour le développement des sources renouvelables tant décentralisées que distribuées.

Bernard Chabot est ingénieur Arts et Métiers et économiste de l'énergie, consultant, formateur en énergies renouvelables et efficacité énergétique.  

Photo d'ouverture CC par Euze - Centrale électrique de Mont Storm en West Virginie aux Etats-Unis

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer votre nom.
Le code HTML n'est pas autorisé.