Chernobyl Day : hommage à Igor Kostin

vendredi 25 avril 2008 Écrit par  Yves Heuillard

  25 avril 2008, 22h49. Dans un peu plus d'une heure ce sera le Chernobyl Day . Mon intention est de rendre hommage au photographe Igor Kostin qui fut, à Kiev, le photographe officiel de l'Agence de presse soviétique Novosti. Il est le premier photographe à prendre des images la catastrophe de Tchernobyl et à en révéler l'ampleur au monde.

Kostin se consacrera par la suite à montrer les conséquences de l'accident ; et parmi bien d'autres, ses photographies d'enfants atteints d'un cancer de la thyroïde, d'une leucémie, ou nés avec d'horribles malformations, feront la une des plus grands journaux du monde. Kostin recevra les plus prestigieux prix de photographie dont le World Press Photo.

Je décide de commencer mon hommage par l'achat de sa biographie Tchernobyl, confessions d'un reporter. Curieusement la version française est introuvable. La version en langue anglaise est disponible sur Amazon . Je souhaite montrer sur ce site quelques-unes des photographies de Kostin qui sont distribuées par Corbis, une base de photos bien connue des éditeurs de presse. Je parcours quelques centaines de photos sans me résoudre à en choisir une. Kostin a montré l'horreur absolue de la catastrophe nucléaire (s'y ajoutent des clichés peu connus de la deuxième explosion, celle d'une turbine du réacteur 2 en 1991). Ses photos d'enfants sont insoutenables. Dans un premier temps, je me censure. Une photo du réacteur éventré, ou des liquidateurs avec leurs protections dérisoires, fera l'affaire. Mais on ne peut pas biaiser avec l'un des plus grands photo-reporters du monde, Kostin s'est instillé dans mon coeur.

23h18. Mettre une seule photo d'enfant monstre sur DDmagazine, ce serait un peu comme la mettre dans un joli cadre sur la table de la salle à manger - indécent, insupportable. Le travail de Kostin ne peut se regarder, que dans son ensemble. Je décide de vous livrer le lien vers les photos de Kostin, directement sur le site de Corbis (385 vignettes de photos dans une lourde page*). J'aurais voulu vous dire " Bon Chernobyl Day ! ", souffler 22 bougies, célébrer avec vous l'été qui vient. Igor Kostin, m'en empêche, et c'est bien ainsi. Dans moins de trente minutes mon article sera en ligne.

Pour en savoir plus sur la vie de Igor Kostin :
Son portrait par Emmanuelle Piriot sur le site de Laurent Hazgui , lui même photographe et journaliste.
Cliquez sur ce lien pour faire une recherche des images taguées "Igor Kostin" avec Google.

Sur le même sujet dans DDmagazine
Notre article Centrales nucléaires, prenez de la hauteur et sa vidéo Tourisme nucléaire en France.
Et aussi, Tchernobyl, le tourisme à l'ukrainienne .

A lire absolument
Retour de Tchernobyl, journal d'un homme en colère,
de Jean-Pierre Dupuy, professeur de philosophie morale et politique à l'Ecole Polytechnique et à l'université de Standford. Edité au Seuil.

A voir aussi sur le web :

Nombreuses photos sur prypiat.com , un site russe amateur. (Pripyat est le nom de la ville où habitait le personnel de centrale de Tchernobyl).

chernobyl-prypiat

Notes

* Curieusement, depuis la publication de cet article la base d'images Corbis ne contient plus que 75 photos, les plus monstrueuses ne sont plus disponibles.